En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 786.17 PTS
-
4 792.50
-
SBF 120 PTS
3 809.47
-
DAX PTS
10 891.79
-
Dowjones PTS
24 065.59
+0.65 %
6 669.64
+1.97 %
1.140
-0.04 %

Fonction publique: lancement de la négociation sur l'égalité femmes-hommes

| AFP | 298 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire d'État chargé de la Fonction publique, Olivier Dussopt, ici le 27 juin 2018 à l'Elysée
Le secrétaire d'État chargé de la Fonction publique, Olivier Dussopt, ici le 27 juin 2018 à l'Elysée ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

Le secrétaire d'État chargé de la Fonction publique, Olivier Dussopt, a reçu ce lundi matin syndicats de fonctionnaires et représentants des employeurs publics pour lancer la négociation sur l'égalité professionnelle.

"La fonction publique doit franchir un nouveau cap en matière d'égalité entre les femmes et les hommes", a annoncé lors de cette réunion M. Dussopt, selon un communiqué diffusé lundi.

Cinq "axes de négociation" ont été présentés par le secrétaire d’État aux partenaires sociaux: "renforcer la gouvernance des politiques d’égalité", permettre un "égal accès aux métiers et aux responsabilités", traiter les "écarts de rémunération", concilier "vie professionnelle et personnelle" et renforcer la "lutte contre les violences sexuelles et sexistes".

"Ces cinq axes de négociation sont parfaitement entendables par la CGT et les autres organisations syndicales", a indiqué à l'AFP Jean-Marc Canon (CGT-Fonction publique, 1er syndicat représentatif) à l'issue de la réunion ajoutant que son organisation jugerait maintenant "aux actes".

En 2015, le salaire net des femmes était "inférieur en moyenne de 13,1% à celui des hommes", selon le dernier rapport annuel de la direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP).

L'écart est moindre que celui constaté dans le secteur privé -- 18,5% selon ce rapport -- mais "l'employeur public (...) se doit d'être exemplaire", avaient souligné huit syndicats de fonctionnaires dans un courrier envoyé le 28 juillet au secrétaire d’État, demandant "des actes forts" et "pas de simples mesures d'affichage".

"Pour nous, les métiers plus féminisés doivent être autant rémunérés que les métiers plus masculinisés", a revendiqué Luc Farré (Unsa-Fonction publique, 4e).

Il a souligné à l'AFP qu'il attendait davantage que des "avancées à peine supérieures" à ce qui existe déjà dans l'accord de 2013, signé par tous les syndicats et les employeurs.

La part des femmes dans les postes de direction de la fonction publique ou dans l'encadrement supérieur a progressé de trois points entre 2013 et 2016 pour atteindre 35%, un chiffre à mettre en regard des 62% de femmes parmi les agents publics.

Le secrétaire d’État a assuré lundi vouloir s'attaquer aux "racines profondes des inégalités" et viser "des résultats tangibles d’ici à la fin du quinquennat", rappelant qu'Emmanuel Macron avait déclaré l'égalité femmes-hommes "grande cause" de son mandat.

"Il faudra des mesures contraignantes, à la fois dans le résultat et dans le calendrier, avec des objectifs à atteindre à certaines dates", avait insisté Mylène Jacquot (CFDT-Fonction publique, 2e syndicat) avant la réunion

Elle demandait également "des pénalités pour que la contrainte soit réelle". Un principe auquel M. Dussopt ne semble pas opposé puisqu'il a affirmé dans Les Échos de lundi que "l'instauration de pénalités financières pour les employeurs qui ne joueraient pas le jeu" ferait partie des sujets abordés.

Une version de travail du protocole d'accord doit être envoyée aux partenaires sociaux d'ici le 20 septembre en amont de la prochaine journée de négociations du 2 octobre.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2019

  JCDecaux remporte un nouveau contrat de mobilier urbain publicitaire analogique et digital pour 11 ans à Rotterdam     Paris, le 15 janvier 2019 - JCDecaux SA (Euronext…

Publié le 15/01/2019

Ce brevet renforce la propriété intellectuelle mondiale de Tedopi en immuno-oncologie...

Publié le 15/01/2019

Communiqué financier Tremblay-en-France, le 15 janvier 2019 Aéroports de Paris SA   Aéroports de Paris SA prend acte du refus d'homologation de ses tarifs de redevances…

Publié le 15/01/2019

Le groupe se prépare à accélérer son développement  et à déployer son offre pour l'Industrie 4.0   Paris, le 15 janvier 2019 - Lectra renforce son Comité…

Publié le 15/01/2019

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 SAINT-ETIENNE 554 501 171 R.C.S.…