5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

FNSEA: "Hors de question" que la France prenne une position unilatérale sur le glyphosate

| AFP | 155 | Aucun vote sur cette news
Christiane Lambert à Saint-Jacques-de-la-Lande, le 12 septembre 2017
Christiane Lambert à Saint-Jacques-de-la-Lande, le 12 septembre 2017 ( JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives )

La présidente de la FNSEA Christiane Lambert a estimé qu'il était "hors de question" que la France prenne une position unilatérale, différente du résultat du vote européen prévu d'ici la fin de l'année sur la reconduction du désherbant controversé glyphosate.

"Il est hors de question que si l'Europe dit oui, la France dise non ! Pas de distorsion, a dit M. Macron, nous saurons lui rappeler", a déclaré Mme Lambert à la sortie d'un entretien avec le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner avait annoncé peu auparavant sur RMC et BFMTV l'interdiction en France du glyphosate d'ici la fin du quinquennat. Il a toutefois rectifié ses propos par la suite, affirmant seulement à l'AFP que le gouvernement s'engageait à "obtenir des progrès significatifs pour tous les pesticides" "avant la fin du quinquennat.

Dans un communiqué, Matignon précise que "le Premier ministre a demandé au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation et au ministère de la Transition écologique et solidaire de lui présenter - avant la fin de l'année et en fonction des conclusions des états généraux de l'alimentation - les conditions d'un plan de sortie du glyphosate" qui devra tenir compte "de l'état de la recherche et des alternatives disponibles pour les agriculteurs".

"Interdiction sèche, non, trajectoire de réduction et trajectoire de solutions, si les solutions sont économiquement et techniquement aussi bonnes, nous l'envisagerons", a ensuite résumé Mme Lambert.

Elle a salué la communication de Matignon, qui selon elle "décrispe un peu une position ultrafermée qui était de dire +interdiction+. Aujourd'hui, il est dit +interdiction, s'il y a des solutions et accompagnement+".

Elle s'est en revanche montrée perplexe sur la suite des événements: "Il faut que d'ici la fin de l'année, on acte comment ça va se passer. La France votera non pour dix ans", a-t-elle déclaré, en référence à la proposition de la Commission européenne de réautoriser le glyphosate dans l'Union européenne pour 10 ans.

Matignon a réitéré cette position lundi. Vendredi le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert avait suggéré vendredi que la France propose de prolonger de "cinq à sept ans" l'autorisation de l'usage du désherbant controversé au sein de l'UE.

La patronne du syndicat majoritaire des agriculteurs s'est réjouie de l'action de ses troupes, ces derniers jours, qui ont, selon elle, fait bouger les lignes.

"Indéniablement, les actions que nous avons lancées depuis une quinzaine de jours et l'action choc qui a été conduite sur les Champs Elysées, que je soutiens (...) montrent que quand on vient porter aux portes du pouvoir nos revendications, enfin ils nous entendent. Quand ça gronde dans les campagnes, tout le monde s'en fout, ça, ce n'est pas normal".

"Il faut aussi que nos gouvernants écoutent la gronde qui est sur le terrain, l'incompréhension. Les agriculteurs sont prêts à toutes les transformations, mais ils (le gouvernement) n'avanceront pas en nous marchant dessus, ils n'avanceront pas en nous méprisant et en nous sous-considérant, ce matin nous l'avons dit de façon aussi crue à M. Hulot", a ajouté Mme Lambert.

Le ministre de la Transition écologique a été invité, ainsi que son homologue de l'Agriculture Stéphane Travert, par Mme Lambert, à venir visiter d'ici fin octobre, début novembre une ferme expérimentale dans le département de la Marne.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS