5 344.48 PTS
-0.24 %
5 348.5
-0.17 %
SBF 120 PTS
4 263.14
-0.26 %
DAX PTS
13 083.32
+0.12 %
Dowjones PTS
24 508.66
+0.00 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Fiscalité: Airbnb se défend d'être la seule à utiliser un mode de paiement controversé

| AFP | 923 | Aucun vote sur cette news
Dans les locaux d'Airbnb à Paris, le 21 avril 2015
Dans les locaux d'Airbnb à Paris, le 21 avril 2015 ( MARTIN BUREAU / AFP/Archives )

La plateforme de location Airbnb a souligné vendredi que de "nombreuses entreprises dans le monde" proposent un paiement via des cartes Mastercard Payoneer, en réponse à des informations évoquant un moyen pour les hébergeurs d'échapper au fisc.

Sur son site, Airbnb propose pour certains pays le mode de versement Payoneer, permettant aux hôtes d'être directement payés via une carte spécifique émise par l'entreprise américaine du même nom, dont le siège européen est à Gibraltar.

Il est stipulé que les "frais habituels de 29,95 dollars" de ce service "ne s'appliquent pas aux clients Airbnb", mais que des suppléments lors des retraits en espèces par exemple, sont facturés.

Vendredi, franceinfo a affirmé que cette carte de crédit rechargeable était "émise depuis Gibraltar" et que cette méthode de versement "permettrait" depuis "trois ans" aux propriétaires "d'échapper aux radars de l'administration fiscale".

Dans une déclaration transmise à l'AFP, la plateforme souligne que "Payoneer n'est pas spécifiquement utilisé par Airbnb, mais propose des services de paiement similaires à de nombreuses entreprises dans le monde" comme Amazon, Alibaba, ou encore Abritel et CDiscount en France.

Airbnb tient également à préciser que les paiements "classiques" - soit directement effectués sur des comptes bancaires - représentent près de 90% des transactions en France.

"Nous rappelons à l'ensemble de nos hôtes de vérifier et respecter les réglementation locales, y compris les règles fiscales", souligne la plateforme, qui "envoie également un rappel fiscal aux hôtes chaque année pour qu'ils sachent exactement combien de revenus ils doivent déclarer à l'administration fiscale".

Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris chargé du logement et interrogé par franceinfo, a dénoncé le fait que "Airbnb incite ses hôtes à faire de l'évasion fiscale en localisant leurs revenus dans une banque située à Gibraltar".

Si Paris n'est pas en mesure de "construire une contre-attaque juridique sur le sujet, en revanche, je pense que Bercy gagnerait à regarder tout cela et à vérifier ce qu'il est possible d'entamer comme démarche, parce qu'on parle quand même de milliers et de milliers d'euros, sans doute beaucoup plus, qui échappent totalement au fisc français", selon M. Brossat.

Du côté des hôteliers, le Groupement national des indépendants (GNI) et l'association représentative des acteurs de l'hébergement et du tourisme professionnels (AhTop) dénoncent vendredi dans un communiqué "une nouvelle dérive" et appellent les pouvoirs publics à "une réaction extrêmement ferme et à la mesure de ces agissements".

Ils soulignent que "bien que légal", ce partenariat avec Payoneer "représente une possibilité avérée de fraude fiscale mise à disposition des loueurs, notamment au regard des difficultés rencontrées par l'administration française pour y obtenir des échanges d'informations bancaires".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

thierry Ehrmann fondateur et PDG d'Artprice:   "Le vote de la F.C.C. de la nuit dernière est l'événement le plus positif et marquant dans l'Histoire…

Publié le 15/12/2017

"General Electric est en ligne avec les engagements pris en 2014 et que GE mettra tout en œuvre afin d’être en mesure de les tenir, à leur échéance prévue fin 2018. Le prochain comité de…

Publié le 15/12/2017

Le gouvernement luxembourgeois a décidé de faire appel de la décision de la Commission européenne dans le dossier Amazon. Cette dernière juge que le cybermarchand avait reçu des avantages…

Publié le 15/12/2017

Le rapprochement entre le Groupe PSA et les activités européennes de Général Motors va déboucher sur la mise en place d'une nouvelle organisation des...

Publié le 15/12/2017

Akuo Energy vient de confier à Spie Sud-Ouest l'installation d'une centrale solaire photovoltaïque au sol de 11,9 mégawatts crête (MWc) sur la commune du Bousquet d'Orb (Hérault). Une nouvelle…

CONTENUS SPONSORISÉS