5 399.09 PTS
-
5 408.00
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 303.54
-
DAX PTS
13 153.70
-
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.45 %
Nikkei PTS
22 855.70
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Finlande: la mise en service de l'EPR repoussée à mai 2019

| AFP | 165 | Aucun vote sur cette news
Le chantier du réacteur EPR TVO sur le site de Olkiluoto (sud-ouest de la Finlande), le 28 août 2015
Le chantier du réacteur EPR TVO sur le site de Olkiluoto (sud-ouest de la Finlande), le 28 août 2015 ( MARTTI KAINULAINEN / LEHTIKUVA/AFP/Archives )

L'électricien finlandais TVO a déploré lundi un énième retard dans la mise en service de l'EPR à Olkiluoto (OL3), désormais prévue par Areva-Siemens en mai 2019 et non plus à la fin 2018.

La mise en service de l'EPR finlandais, dans le sud-ouest du pays, était initialement prévue pour 2009 mais le chantier lancé en 2005 connaît d'importants retards et surcoûts que les deux parties s'imputent mutuellement.

"Teollisuuden Voima (TVO) a été informé par le constructeur du site, le consortium Areva-Siemens, d'une révision du calendrier du chantier" différant de plusieurs mois le début de la production d'électricité, indique un communiqué de TVO.

"Nous sommes très déçus par ce nouveau délai. Il reste un travail substantiel à accomplir sur le chantier de l'EPR OL3 et il est essentiel que toutes les ressources techniques, humaines et financières soient engagées", a réagi le responsable du projet, Jouni Silvennoinen, pour TVO.

"C'est un ajustement de calendrier qui s'explique par la complexité du projet", a souligné de son côté un porte-parole d'Areva NP auprès de l'AFP.

Il a ainsi évoqué "quelques retours d'expérience qui doivent être analysés ainsi que la formation des opérateurs" de TVO.

Dans le détail, Areva prévoit le lancement des essais à chaud en décembre 2017, suivis d'un chargement du combustible en août 2018. La première connexion au réseau est ensuite attendue en décembre 2018 pour une mise en service commercial en mai 2019.

TVO a aussi insisté sur le fait que la restructuration de la filière nucléaire française ne devait pas "compromettre" le chantier.

TVO s'inquiète en effet des conséquences de cette restructuration dans son contentieux avec Areva-Siemens auquel il réclame 2,6 milliards d'euros de dédommagements pour les retards et surcoûts accumulés. Areva impute ces retards au finlandais et demande 3,4 milliards.

La restructuration de la filière nucléaire française a conduit à la création de plusieurs entités: New Areva, recentrée sur le cycle du combustible et contrôlée majoritairement par l'Etat, New NP, la branche réacteurs qui va passer sous le contrôle d'EDF, et Areva SA, qui ne conserve que quelques activités dont principalement le chantier de l'EPR finlandais.

TVO a formé un appel auprès de la justice de l'Union européenne contre la décision de la Commission d'autoriser cette restructuration et recapitalisation, craignant qu'elle se fasse aux dépens du chantier de l'EPR.

L'agence de notation financière SP Global Ratings a abaissé fin septembre la note d'Areva à "B-", jugeant que le groupe nucléaire français faisait face à un "risque accru" dans la procédure d'arbitrage l'opposant à TVO.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/12/2017

Le gouvernement aurait sélectionné la banque américaine Bank of America-Merrill Lynch pour préparer une cession de titres Aéroports de Paris, selon le site internet du 'Figaro'.

Publié le 08/12/2017

Ces nouvelles cessions s'ajoutent aux 949 ME (601 ME pdg) de ventes déjà sécurisées depuis le début de l'année...

Publié le 08/12/2017

Un communiqué du 13 octobre avait annoncé le dépôt d'une plainte par Colas Rail...

Publié le 08/12/2017

La journée a permis également de mettre en avant l'intense activité des équipes d'Eurazeo ces derniers mois en matière d'investissement et de recherche de croissance...

Publié le 08/12/2017

Genfit réalise un apport complémentaire de 250 kE au contrat de liquidité...

CONTENUS SPONSORISÉS