En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.49 PTS
-0.34 %
5 420.00
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 338.34
+0.07 %
DAX PTS
12 698.27
+0.09 %
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
+0.00 %
1.164
+0.01 %

Finis les jets privés, General Electric vend ses avions

| AFP | 290 | Aucun vote sur cette news
Finis les jets privés, General Electric vend ses avions
Finis les jets privés, General Electric vend ses avions ( SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives )

Finis les jets privés pour les dirigeants de General Electric (GE): le conglomérat industriel américain, qui réduit drastiquement ses coûts dans l'espoir de se relancer, a décidé de vendre ses avions pour faire des économies.

"Comme nous l'avons déjà dit, nous sommes en train de mettre à exécution un projet visant à réduire des coûts de l'ordre de 2 milliards de dollars d'ici la fin 2018", a déclaré mercredi à l'AFP une porte-parole.

"Une des composantes de ces efforts est qu'à partir d'aujourd'hui (...) nous allons utiliser les compagnies charters si besoin", a-t-elle développé, ajoutant que "nous avons l'intention de vendre nos appareils".

GE est propriétaire de plusieurs avions et hélicoptères, qui transportent ses dirigeants dans leurs déplacements professionnels à travers le monde.

Le groupe, co-fabricant avec le français Safran du réacteur d'avion de nouvelle génération Leap, autorisait également pour des raisons de sécurité son PDG à y recourir pour des déplacements privés.

Mais GE traverse actuellement une passe difficile après des paris ratés dans l'énergie effectués par son ancien PDG, Jeff Immelt. Le titre a perdu plus de 23% de sa valeur à Wall Street depuis janvier alors que les indices boursiers ont dans le même temps atteint des niveaux record.

Le conglomérat, un des baromètres de la santé de l'économie américaine au vu de son portefeuille d'activités qui brasse large, doit présenter un plan de relance le 13 novembre. John Flannery, le nouveau patron, a déjà prévenu qu'aucune option n'est à écarter et, en l'occurrence, une cure d'austérité.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

Boiron est malmené à la mi-journée à Paris, en retrait de 4,3% à 69,7 euros...

Publié le 20/07/2018

La séance du jour est marquée par une première vague de publications d'entreprises qui vont s'accélérer la semaine prochaine...

Publié le 20/07/2018

Burberry gagne 0,8% à 2 165 pence à Londres, les investisseurs ne tiennent pas rigueur de la destruction de ses invendus. Dans son rapport annuel, le groupe de luxe britannique révèle avoir…

Publié le 20/07/2018

L'histoire pourrait s'accélérer prochainement

Publié le 20/07/2018

En hausse de 2,4% à 118,40 euros, Rémy Cointreau signe la plus forte progression du SBF 120, soutenu par l'annonce d'un ralentissement moins marqué que prévu de sa croissance organique au premier…