En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Fin des 35 heures: accord signé chez PSA Vesoul

| AFP | 548 | Aucun vote sur cette news
Le site PSA de 3.000 salariés à Vesoul (Haute-Saône) a signé jeudi soir l’accord qui augmente son temps de travail à plus de 35 heures sans compensation salariale complète, a-t-on appris auprès de la direction et des syndicats.
Le site PSA de 3.000 salariés à Vesoul (Haute-Saône) a signé jeudi soir l’accord qui augmente son temps de travail à plus de 35 heures sans compensation salariale complète, a-t-on appris auprès de la direction et des syndicats. ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Le site PSA de 3.000 salariés à Vesoul (Haute-Saône) a signé jeudi soir l’accord qui augmente son temps de travail à plus de 35 heures sans compensation salariale complète, a-t-on appris auprès de la direction et des syndicats.

L’accord a été signé par les syndicats FO, CFTC et CFE-CGC représentant près de 80% des salariés, pour une entrée en vigueur prévue en septembre, a indiqué à l’AFP une porte-parole de la direction.

Il augmente de près de 8% le temps de travail hebdomadaire, qui est porté à 37h45, moyennant une augmentation de salaire limitée à 3,1% et constitue l’un des premiers "accords de performance collective" d'entreprise créés par les ordonnances Macron réformant le Code du travail.

Parmi les quatre syndicats représentatifs chez PSA Vesoul, seule la CGT a refusé de signer, dénonçant une "casse des 35 heures" et l’instauration du "travail gratuit" du fait du différentiel de près de 5% entre la hausse du temps travaillé et celle de la rémunération.

La signature constitue une "étape importante pour la compétitivité du site, soumis à une forte concurrence", a souligné la porte-parole de la direction.

PSA le jugeait en effet indispensable pour garantir la pérennité de Vesoul, qui constitue son centre mondial de pièces détachées et évolue de ce fait dans le secteur de la logistique soumis à la concurrence d’opérateurs internationaux et des nouveaux acteurs de l’e-commerce.

Les nombreuses dispositions qui accompagnent l’accord et plusieurs avancées durant les trois semaines de sa négociation ont emporté l’adhésion des syndicats signataires, ont expliqué Thierry Pagot, délégué CFE-CGC du site et Jean-Paul Guy, son homologue pour la CFTC.

Ainsi, PSA Vesoul s’engage à effectuer 80 embauches jusqu’en 2020, à investir 20 millions d’euros dans la modernisation et à ne pas sous-traiter ses nouveaux contrats.

Les salariés recevront une "prime de performance" de 100 euros en fin d’année prochaine et la rémunération de leurs éventuelles heures supplémentaires, au-delà de 37h45, seront majorées de 40% jusqu’à 43 heures et de 50% ensuite, ont relevé MM. Pagot et Guy.

En outre, le salarié qui refuserait l’accord ne serait pas automatiquement licencié comme le prévoient les accords de performance collective, car il se verrait proposer une mutation sur un autre site PSA, a ajouté M. Guy.

L'accord s’appliquera aux 3.000 salariés présents sur le site, soit environ 2.500 employés directement par PSA et le personnel des différents sous-traitants installés sur place, a précisé la direction.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

Trigano communique les caractéristiques des deux Pactes Dutreil...

Publié le 19/10/2018

Cette notation est assortie d'une perspective 'stable'...

Publié le 19/10/2018

Le titre est sur un dernier cours de 0,412 euro...

Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

NBTXR3 est le premier amplificateur de radiothérapie qui démontre un bénéfice clinique significatif pour les patients atteints de STM...