5 399.09 PTS
-
5 408.00
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 303.54
-
DAX PTS
13 153.70
+0.83 %
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.45 %
Nikkei PTS
22 855.70
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Feu vert formel de l'UE au rachat de Banco Popular par Santander

| AFP | 316 | Aucun vote sur cette news
La Commission européenne a formellement autorisé mardi le rachat annoncé en juin de la banque espagnole Banco Popular, alors au bord de la faillite, par sa compatriote Santander pour un euro symbolique.
La Commission européenne a formellement autorisé mardi le rachat annoncé en juin de la banque espagnole Banco Popular, alors au bord de la faillite, par sa compatriote Santander pour un euro symbolique. ( CURTO DE LA TORRE, Pierre-Philippe MARCOU / AFP/Archives )

La Commission européenne a formellement autorisé mardi le rachat annoncé en juin de la banque espagnole Banco Popular, alors au bord de la faillite, par sa compatriote Santander pour un euro symbolique.

L'exécutif européen, gardien de la concurrence dans l'UE, "a conclu que l'opération ne poserait pas de problème de concurrence dans l'Espace économique européen".

Cette décision formelle "constitue la dernière mesure prise par la Commission" dans le cadre de ce rachat, est-il précisé dans un communiqué.

Dans la nuit du 6 au 7 juin, Santander avait racheté en quelques heures seulement et pour un euro symbolique Banco Popular, que la Banque centrale européenne (BCE) avait jugé au bord de la faillite.

Ce rachat s'était effectué dans le cadre d'un nouveau mécanisme d'intervention de la BCE: le Mécanisme de résolution unique (MRU), actif depuis janvier 2016, l'un des piliers du projet d'Union bancaire.

Ce mécanisme est chargé d'organiser la faillite ordonnée des banques en difficulté de la zone euro en faisant porter le fardeau financier sur le secteur bancaire. Il n'avait jusqu'alors jamais été saisi par la BCE.

La mise en oeuvre du MRU --après approbation de la Commission-- avait évité un sauvetage avec de l'argent public.

Selon le ministre espagnol de l'Economie Luis De Guindos, Banco Popular n'avait plus de liquidités dès le mardi 6 juin et n'aurait pas pu ouvrir le lendemain si elle n'avait pas été rachetée.

Cette acquisition a été qualifiée fin juillet de "mouvement stratégique significatif" par le directeur général de Santander, Jose Antonio Alvarez.

La banque a immédiatement dû injecter "13 milliards d'euros de liquidités" pour éviter la banqueroute de sa compatriote, confrontée à d'énormes retraits de dépôts de la part de ses clients.

Après la crise financière de 2008, plusieurs gouvernements européens avaient déboursé des montants colossaux pour sauver leurs banques et s'étaient par la suite retrouvés eux-même en difficulté.

En dépit de la création du MRU, cette habitude reste bien ancrée: quelques jours après le rachat de Banco Popular par Santander, la Commission validait le sauvetage des activités saines de deux banques vénitiennes, puis la restructuration de BMPS, troisième établissement financier d'Italie, à chaque fois grâce à une large contribution des contribuables italiens.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/12/2017

Le gouvernement aurait sélectionné la banque américaine Bank of America-Merrill Lynch pour préparer une cession de titres Aéroports de Paris, selon le site internet du 'Figaro'.

Publié le 08/12/2017

Ces nouvelles cessions s'ajoutent aux 949 ME (601 ME pdg) de ventes déjà sécurisées depuis le début de l'année...

Publié le 08/12/2017

Un communiqué du 13 octobre avait annoncé le dépôt d'une plainte par Colas Rail...

Publié le 08/12/2017

La journée a permis également de mettre en avant l'intense activité des équipes d'Eurazeo ces derniers mois en matière d'investissement et de recherche de croissance...

Publié le 08/12/2017

Genfit réalise un apport complémentaire de 250 kE au contrat de liquidité...

CONTENUS SPONSORISÉS