En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 591.69 PTS
-
5 520.00
-0.27 %
SBF 120 PTS
4 424.76
-
DAX PTS
12 243.26
+0.06 %
Dowjones PTS
26 656.39
+0.55 %
7 810.71
-
1.121
-0.07 %

Feu vert de l'UE pour négocier un accord commercial avec les Etats-Unis

| AFP | 213 | Aucun vote sur cette news
Les Etats membres de l'Union européenne ont approuvé l'ouverture de négociations commerciales avec les Etats-Unis
Les Etats membres de l'Union européenne ont approuvé l'ouverture de négociations commerciales avec les Etats-Unis ( JOHN THYS / AFP/Archives )

Les Etats membres de l'Union européenne ont approuvé lundi l'ouverture de négociations commerciales avec les Etats-Unis, en dépit de l'opposition de la France, ont indiqué à l'AFP plusieurs sources européennes.

La France a voté contre et la Belgique s'est abstenue lors du vote organisé pour approuver le lancement de ces négociations, ont précisé ces sources. L'objectif est d'éviter une guerre commerciale avec les Etats-Unis.

L'opposition de Paris a été sans effet, car les décisions en matière commerciale se prennent dans l'UE à la majorité qualifiée. La voix française n'était donc pas indispensable. La France était sous la pression des autres Etats membres, en particulier de l'Allemagne.

Ces discussions commerciales ont pour objectif de mettre fin aux tensions avec le président américain Donald Trump, qui menace de taxer les automobiles européennes, un secteur ultra sensible pour Berlin.

Le futur accord UE/USA doit être limité aux biens industriels, c'est-à-dire qu'il n’inclura pas l'agriculture, les services ou les marchés publics. Washington veut cependant intégrer l'agriculture dans la négociation.

La Commission européenne compte commencer à discuter avec Washington dès que les Etats-Unis auront adopté leur mandat de négociation, dans l'espoir d'arriver à un accord avant la fin de son mandat, c'est-à-dire le 31 octobre.

Si les négociations vont à leur terme, Bruxelles anticipe une augmentation des échanges transatlantiques d'un peu moins de 10% d'ici 2033 dans les secteurs concernés, ce qui correspond à 53 milliards d'euros.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2019

Le partenaire japonais déçoit...

Publié le 24/04/2019

Fnac Darty grimpe de 2,4% à 76,5 euros en matinée à Paris...

Publié le 24/04/2019

APRR, filiale d'Eiffage, a affiché au titre de son premier trimestre, un chiffre d'affaires hors Construction de 602,3 millions d’euros, en progression de 2,4%. Par ailleurs, le trafic total,…

Publié le 24/04/2019

Reworld Media annonce le succès de son placement privé par construction accélérée d'un livre d'ordres...

Publié le 24/04/2019

Une convention d'actionnaires a été conclue entre les membres de la famille Richardson et Eurazeo...