En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 932.82 PTS
-1.06 %
4 904.5
-1.32 %
SBF 120 PTS
3 919.78
-1.46 %
DAX PTS
11 061.56
-1.63 %
Dowjones PTS
24 529.74
-1.95 %
6 518.73
-1.87 %
1.140
-0.49 %

Ferrari confirme ses objectifs après avoir doublé son bénéfice trimestriel

| AFP | 503 | Aucun vote sur cette news
Une Ferrari 488 Pista Spider au Salon automobile de Paris, le 2 octobre 2018
Une Ferrari 488 Pista Spider au Salon automobile de Paris, le 2 octobre 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le fabricant italien de voitures de luxe Ferrari a confirmé lundi ses objectifs pour 2018 après avoir doublé son bénéfice net au troisième trimestre, mais son chiffre d'affaires a déçu.

Le bénéfice net a atteint 287 millions d'euros, contre 141 millions un an plus tôt, largement au-dessus des attentes. Selon le consensus réalisé par Factset Estimates, les analystes tablaient en moyenne sur 208 millions.

Le groupe a souligné qu'il se dirigeait "vers une autre grande année".

"Nous avons eu un trimestre solide, en ligne avec nos attentes et sur la voie juste pour atteindre les objectifs 2018", a affirmé le patron de Ferrari, Louis Camilleri, lors d'une conférence avec les analystes.

Il a reconnu que le trimestre avait "été influencé positivement par la Patent Box.

Le groupe a bénéficié, pour un montant de 141 millions d'euros, de la mise en œuvre rétroactive pour la période 2015-2017, de la "Patent Box", un régime fiscal qui accorde des réductions d'impôts aux entreprises générant des revenus provenant de l'utilisation de brevets ou d'innovations protégés.

Le chiffre d'affaires de Ferrari a néanmoins progressé de seulement 0,3% sur la période, à 838 millions d'euros, un résultat inférieur aux attentes (871 millions), en raison de la baisse de 20% des ventes de moteurs.

A taux de change constant, la hausse du chiffre d'affaires atteint 2,2%, a précisé Ferrari.

"Nous avons un portefeuille solide de commandes dans toutes les régions et pour tous les modèles", ce qui permet au groupe de "regarder le futur positivement", a assuré M. Camilleri.

Alors que les investisseurs s'attendaient à un relèvement de certains objectifs pour 2018 et à une accélération des ventes au troisième trimestre, le titre Ferrari a fini en recul de 1,06% à 103,15 euros à la Bourse de Milan, dans un marché en baisse de 0,56%.

La célèbre marque au cheval cabré a livré sur le trimestre 2.262 bolides, un chiffre en hausse de 10,6% par rapport à la même période de 2017.

L'Europe-Moyen-Orient-Afrique reste son principal marché, avec 1.005 véhicules remis, suivi de l'Amérique (770 bolides). Les livraisons ont augmenté de 6,6% dans la région Chine-Hong Kong-Taïwan, à 162 véhicules, et de 27,5% dans le reste de l'Asie, à 325 unités.

Parmi les autres indicateurs, sa dette nette industrielle a atteint 372 millions d'euros, en recul de 100 millions sur trois mois.

Pour 2018, le groupe a confirmé tabler sur un chiffre d'affaires supérieur à 3,4 milliards d'euros, avec plus de 9.000 véhicules livrés. Il vise aussi un bénéfice brut d'exploitation (Ebitda) ajusté égal ou supérieur à 1,1 milliard d'euros et une dette nette industrielle inférieure à 350 millions.

Le 18 septembre, lors de la présentation de son nouveau plan stratégique 2018-2022, Ferrari a annoncé sa volonté de mettre un coup d'accélérateur sur l'hybride, tout en misant sur des séries spéciales, dont un nouveau concept baptisé "Icona" (Icône), pour doper ses bénéfices d'ici à 2022.

Le groupe entend faire passer son Ebitda ajusté à 1,8 ou 2 milliards d'euros.

M. Camilleri a pris les rênes du groupe le 21 juillet après la brusque dégradation de l'état de santé de son emblématique patron Sergio Marchionne, décédé quelques jours plus tard.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

      COMMUNIQUÉ DE…

Publié le 20/11/2018

Encore près de 3% du capital pour AQR

Publié le 20/11/2018

Bic annonce avoir reçu de la part de Tahe Outdoors une offre d'achat pour sa filiale Bic Sport, spécialisée dans les sports de glisse nautique, pour une valeur comprise entre 6 et 9 millions…

Publié le 20/11/2018

Airbus a décroché une commande additionnelle de 17 A320neo auprès de la compagnie britannique easyJet. Cette dernière a en effet converti des droits d’achat en commande ferme. Cela porte sa…

Publié le 20/11/2018

Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie, et son homologue japonais Hiroshige Seko, ont réaffirmé « l’important soutien des gouvernements français et japonais à l’alliance entre…