Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 568.12 PTS
+1.38 %
5 549.0
+1.21 %
SBF 120 PTS
4 398.47
+1.26 %
DAX PTS
13 244.14
+0.89 %
Dow Jones PTS
29 591.27
+1.12 %
11 905.94
+0. %
1.186
+0.22 %

Fed : Rosengren favorable à plus de soutien monétaire et budgétaire

| Boursier | 260 | Aucun vote sur cette news

"Avec la deuxième vague (de coronavirus) en cours, mon sentiment est que plus d'assouplissements budgétaires et monétaires sont nécessaires", a estimé mardi le patron de la Fed de Boston.

Fed : Rosengren favorable à plus de soutien monétaire et budgétaire
Credits Reuters

Face à la résurgence de la pandémie de Covid-19, Eric Rosengren, le président de la Fed de Boston, a estimé mardi que de nouvelles mesures de soutien à l'économie américaine seraient sans doute nécessaires.

"Avec la deuxième vague en cours, mon sentiment est que plus d'assouplissements budgétaires et monétaires sont nécessaires", a-t-il indiqué, ajoutant que les divisions sur le résultat de l'élection présidentielle américaine et l'incertitude sur la composition du Sénat rendaient difficile de prévoir le montant du plan de relance budgétaire.

"La composition du Sénat n'est pas encore très claire et la façon dont les décisions seront mises en oeuvre aura une incidence sur le type de politique budgétaire que nous verrons dans les mois à venir", a déclaré M. Rosengren.

Le 5 novembre, deux jours après l'élection aux Etats-Unis, mais alors que la victoire de Joe Biden n'était pas encore établie, la banque centrale américaine avait maintenu en l'état sa politique monétaire, ne modifiant ni ses taux d'intérêt directeurs, proches de zéro, ni ses programmes massifs de rachat d'actifs (120 Mds$ par mois). La Fed a toutefois répété qu'elle se tenait prête à "utiliser toute la gamme de ses outils pour soutenir l'économie américaine en ces temps difficiles", laissant entendre qu'elle pourrait agir davantage dans les prochains mois.

Fragilités menaçant l'emploi des travailleurs issus des minorités

Par ailleurs, Eric Rosengren a estimé important de prévenir l'accumulation des déséquilibres. Il a affirmé que la dette accumulée avant la pandémie par certaines entreprises du secteur des services fragilisait l'économie américaine et pourrait ralentir la reprise, au risque de causer des dommages durables sur le marché du travail, où les travailleurs issus des minorités seraient les plus affectés.

Le patron de la Fed de Boston a ajouté que les femmes et les employés noirs et hispaniques étant surreprésentés dans les services, ils risquaient davantage de perdre leur emploi. "Ce bilan humain déséquilibré est un mauvais résultat pour la démocratie comme pour l'économie", a-t-il souligné.

La banque centrale américaine devra selon lui trouver un équilibre entre le soutien à l'économie et la stabilité financière.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2020

Tendance à la hausse à la mi-journée à la Bourse de Paris ! Les investisseurs accueillent favorablement l’acceptation par l’administration Trump de la transition avec l’équipe de Joe…

Publié le 24/11/2020

L'indice parisien n'abandonne plus que 7% depuis le début de l'année

Publié le 24/11/2020

Tiffany, le joaillier new-yorkais qui doit se rapprocher du Français LVMH, a largement dépassé les attentes sur son troisième trimestre, dopé par une...

Publié le 24/11/2020

Quadient s'envole de 7,5% à 15,6 euros en matinée, sur un plus haut de huit mois, les investisseurs saluant la publication trimestrielle meilleure que...

Publié le 24/11/2020

A l’issue d’un solide troisième trimestre, Quadient (anciennement Neopost) a relevé ses prévisions pour l’exercice 2020. Ainsi, le spécialiste des solutions de traitement du courrier et des…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne