Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
+0. %

Fed: pour Jerome Powell, ce n'est pas le moment de parler de "tapering"

| Boursier | 224 | 4 par 1 internautes

Le patron de la Fed a coupé court aux spéculations, en assurant que la banque centrale américaine préviendrait "très en avance" lorsqu'elle déciderait de réduire ses achats d'obligations d'Etat. Pour l'instant, l'économie est "loin de nos objectifs"

Fed: pour Jerome Powell, ce n'est pas le moment de parler de "tapering"
Credits Reuters

Face à la brusque tension sur les taux longs observée depuis le début de l'année outre-Atlantique, le président de la Fed Jerome Powell a assuré jeudi qu'il était bien trop tôt pour évoquer une baisse du soutien apporté aux marchés par la banque centrale américaine pour faire face à la crise du Covid-19.

Sur le marché américain de la dette souveraine, les taux longs ont fortement grimpé depuis deux semaines dans la perspective du nouveau plan de soutien budgétaire de l'administration Biden, qui pourrait stimuler l'inflation, et amener la Fed à réduire ses achats de titres ("tapering"). Certains membres de la Fed ont entretenu la spéculation en jugeant possible de discuter d'un "tapering" dès cette année...

Jeudi toutefois, le président de la Fed Jerome Powell a voulu couper court à ces spéculations, en assurant que la banque centrale américaine préviendrait "très en avance" les marchés lorsqu'elle déciderait de réduire ses achats d'obligations d'Etat et de titres adossées à des prêts hypothécaires (MBS). Face à la crise du coronavirus, la Fed a lancé en mars 2020 un vaste programme d'achat portant sur 120 milliards de dollars par mois.

Sur les marchés, le rendement du T-Bond à 10 ans gagnait 3 points de base jeudi à 1,11%, après avoir atteint 1,18% mardi en séance, au plus haut depuis mars 2020. Le taux à 10 ans avait commencé l'année à seulement 0,9%. Le taux à 30 ans est de son côté passé de 1,64% le 31 décembre à 1,9% mardi.

L'économie américaine est "loin de nos objectifs"

La question du "tapering" n'est actuellement pas d'actualité, a affirmé M. Powell, ajoutant que la Fed attendra d'avoir des "preuves claires" de progrès en matière d'emploi et d'objectifs d'inflation avant de réduire son soutien. "Actuellement, ce n'est pas le moment de parler de cela (...) L'économie est loin de nos objectifs", a indiqué le patron de la Fed lors d'une conférence organisée par l'Université de Princeton.

Quand les "preuves claires" seront avérées "nous communiquerons très clairement au public et nous le ferons très en avance avant de considérer concrètement de commencer à réduire graduellement nos achats d'actifs" a-t-il affirmé.

Pas de crainte d'une inflation durable

Le banquier central ne s'est pas montré préoccupé par un regain d'inflation qui pourrait accompagner la reprise économique, mais cette hausse des prix ne devrait pas selon lui être durable. "Le marché de l'emploi est encore très faible et il est improbable que la hausse des salaires atteigne un niveau susceptible de créer et de maintenir une inflation élevée" aux Etats-Unis, a-t-il estimé.

Certains membres de la Fed avaient jugé ces derniers jours qu'il ne serait pas tabou d'évoquer un "tapering" dès cette année en cas de reprise économique plus forte que prévu. Le président de la Fed de Dallas Robert Kaplan, a notamment attisé les tensions sur les taux, en estimant que "plus tard cette année, selon moi, nous devrions au moins avoir une franche discussion pour savoir quand il sera approprié de réduire" le programme d'achat d'actifs.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne