Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 598.04 PTS
+1.01 %
6 591.00
+0.95 %
SBF 120 PTS
5 156.93
+0.89 %
DAX PTS
15 559.60
+0.26 %
Dow Jones PTS
35 013.85
-0.13 %
15 040.89
+0.56 %
1.180
-0.13 %

Fed : le "tapering" se prépare, mais n'est pas imminent ("Minutes")

| Boursier | 678 | 4 par 1 internautes

Les "Minutes" de la dernière réunion de la Fed montrent que les responsables de la banque centrale américaine veulent se tenir prêts à agir "selon un calendrier prudent"...

Fed : le "tapering" se prépare, mais n'est pas imminent ("Minutes")
Credits Reuters

Le compte-rendu de la réunion de la Fed des 15 et 16 juin dernier, publié mercredi soir, a confirmé que la banque centrale américaine s'interroge sur le calendrier de réduction de son programme d'achat d'actifs mis en place en mars 2020 pour lutter contre la crise du coronavirus.

Ses membres ont cependant estimé que le moment n'était pas encore venu pour entamer ce "tapering". Les conditions de progrès substantiels supplémentaires dans le rétablissement de l'économie ne sont ainsi "pas encore atteints", selon le document.

A Wall Street, les indices boursiers ont peu réagi à cette publication, le Dow Jones gagnant 0,16% et le Nasdaq pointant à l'équilibre une demi-heure plus tard. L'indice du dollar a réduit ses gains face à un panier de devises (+0,04%), tandis que les taux d'intérêts confirmaient leur forte détente et que le pétrole restait en perte de 1,6% à 72,20$ pour le baril WTI sur le Nymex (contrat à terme d'août).

Un début effectif de "tapering" envisageable début 2022 ?

Les "Minutes" montrent que les responsables de la Fed veulent se tenir prêts à agir "selon un calendrier prudent", et certains ont estimé que les conditions d'un "tapering" interviendraient plus tôt que prévu initialement. Certains ont en outre jugé souhaitable de réduire en priorité les achats d'actifs adossés à des prêts hypothécaires (MBS) actuellement de 40 Mds$ par mois, avant de réduire les achats d'obligations d'Etat (80 Mds$ par mois).

Les marchés financiers estiment que la Fed pourrait annoncer dès la fin de cet été son intention de réduire ses achats d'obligations sur les marchés, sauf en cas de ralentissement économique dû à la progression du variant delta du Covid-19. La baisse effective des achats pourrait commencer de façon progressive à partir de début 2022, selon les économistes.

L'inflation jugée temporaire par la Fed

La réunion de juin (qui s'est soldée par un statu quo monétaire) était la première au cours de laquelle les membres de la Fed avaient commencé à aborder la question de la réduction du soutien monétaire, face à une reprise économique qui a surpris par sa vigueur outre-Atlantique, grâce à une campagne de vaccination efficace contre le Covid-19. En outre l'accélération de l'inflation a amené la Fed à surveiller de près les risques de surchauffe, même si le phénomène de hausse des prix est jugé temporaire par ses responsables.

La Fed a relevé ses prévisions de croissance aux Etats-Unis à 7% pour cette année (contre 6,5% en mars), tandis que l'inflation "core PCE" (sa mesure favorite) est attendue à 3% cette année (dépassant l'objectif de 2%) avant de ralentir à 2,1% en 2022 et en 2023.

Le président de la Fed, Jerome Powell, avait indiqué lors de sa conférence de presse du 16 juin, que les membres de la Fed avaient bel et bien abordé le sujet du "tapering". "Si vous voulez, vous pouvez dire que c'était la réunion où l'on a 'parlé-de-parler-de' " réduire les achats d'obligations, avait-il déclaré sans plus de précision.

Dans ses nouvelles projections, la Fed avait en outre montré qu'elle s'attendait désormais à une hausse de son principal taux directeur (actuellement proche de zéro) à partir de 2023, voire de la fin 2022 pour certains membres, contre 2024 jusque là.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/07/2021

En nette hausse ce matin, l'action Klépierre progresse encore de 1,88% à 21,65 euros au lendemain de la présentation de ses comptes semestriels. Le spécialiste des centres commerciaux a dévoilé…

Publié le 28/07/2021

Les actionnaires du cabinet Wavestone ont également approuvé le remboursement des aides perçues dans le cadre du dispositif d'activité partielle...

Publié le 28/07/2021

Maisons Du Monde a réalisé un bénéfice de 20,5 millions d'euros au cours du premier semestre 2021, après avoir enregistré une perte de 20,4 millions un an plus tôt. Son résultat opérationnel…

Publié le 28/07/2021

Le spécialiste de l'hydrogène, McPhy Energy, a vu ses pertes doubler au cours du premier semestre 2021: elles ont en effet été de 8,6 millions d'euros, alors qu'elles étaient de 4,3 millions un…

Publié le 28/07/2021

Le groupe Fnac-Darty recule de 5% ce mercredi en bourse de Paris à 52 euros, alors que selon 'Mediapart', plusieurs magasins de l'enseigne ont été...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne