Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 742.25 PTS
-0.17 %
6 743.5
-0.1 %
SBF 120 PTS
5 172.71
-0.12 %
DAX PTS
14 529.39
+0.27 %
Dow Jones PTS
34 429.88
+0.1 %
11 994.26
-0.4 %
1.058
+0.4 %

Fed : Lael Brainard prone une rapide réduction du bilan débutant dès mai

| Boursier | 1179 | Aucun vote sur cette news

La future numéro deux de la Fed, pourtant favorable en temps normal à une politique monétaire accommodante, s'est montrée cette fois très ferme, estimant qu''"il est primordial de faire ralentir l'inflation".

Fed : Lael Brainard prone une rapide réduction du bilan débutant dès mai
Credits Reuters

Lael Brainard, gouverneure de la Réserve fédérale américaine, et future numéro deux de l'institution, a surpris les marchés mardi en tenant un discours particulièrement ferme face à une inflation qu'elle a jugé "primordial" de ralentir.

Lors d'un discours virtuel organisé par la Fed de Minneapolis, Lael Brainard a estimé que la Réserve fédérale (qui a relevé le 16 mars son principal taux directeur d'un quart de point à 0,25%-0,50%) "poursuivra le resserrement méthodique de la politique monétaire par une série de hausses de taux d'intérêt et en commençant à réduire le bilan à un rythme rapide dès (sa) réunion de mai".

"La reprise économique ayant été bien plus forte et rapide que lors du précédent cycle, je m'attends à ce que le bilan soit réduit à un rythme considérablement plus rapide que lors de la précédente reprise, avec des montants significativement supérieurs et sur une période bien plus courte comparé à la période 2017-2019", a-t-elle précisé. A l'époque, la Fed avait réduit son bilan de 50 milliards de dollars par mois en laissant des titres arriver à échéance sans racheter de montant équivalent. Les marchés estiment que le rythme pourrait doubler cette fois.

La gouverneure de la Fed, pourtant favorable en temps normal à une politique monétaire accommodante, s'est montrée cette fois très ferme, estimant qu''"il est primordial de faire ralentir l'inflation". La Fed se tient "prête à agir plus fortement si les indices et perspectives d'inflation indiquent qu'une telle action est justifiée", a-t-elle souligné, ajoutant que la forte inflation pénalise plus fortement les foyers aux plus faibles revenus.

Vers une hausse des taux d'un demi-point le 4 mai

Mme Brainard a aussi indiqué que les hausses de taux pourraient se faire par des paliers plus agressifs que le quart de point. Rappelons que Lael Brainard a été choisie par Joe Biden pour le poste de vice-présidente de la Fed, et que le président américain a nommé Jerome Powell à un 2e mandat de président de la Fed. Pour l'instant, le Sénat américain ne s'est pas encore réuni pour voter et confirmer leurs nominations, ainsi que celles de deux nouveaux gouverneurs, Philip Jefferson et Lisa Cook

Une autre responsable de la Fed, Esther George, présidente de la Fed de Kansas City, s'est prononcée mardi en faveur d'une hausse de taux d'un demi-point lors de la prochaine réunion des 3 et 4 mai. "Je pense que 50 points de base vont être une option que nous allons devoir envisager, ainsi que d'autres choses", a-t-elle déclaré dans une interview à 'Bloomberg News'. Mme George rejoint ainsi bon nombre de ses collègues, dont le président de la Fed Jerome Powell, qui se sont récemment dit ouverts à une hausse (voire plusieurs) du taux des "fed funds" par paliers plus importants, d'un demi-point, pour juguler l'envolée des prix.

Vers des taux autour de 2,5% fin 2022 ?

Elle a aussi estimé que le débat sur les hausses de taux devaient inclure celui sur la réduction du bilan, qui frôle les 9.000 milliards de dollars après les programmes de soutien mis en oeuvre pour sortir de la crise du Covid-19. Enfin, il sera peut-être nécessaire, selon Mme George, d'aller au-delà de la neutralité des taux pour ramener l'inflation à des niveaux raisonnables. Les experts sont divisés sur le niveau de "neutralité', qui se situerait entre 2% et 3%, au-delà duquel les taux pèsent sur la croissance.

Dans leurs dernières projections économiques, publiées le 16 mars, les membres de la Fed envisageaient un taux des "fed funds" à 1,9% fin 2022 et à 2,8% fin 2023. Mais de nombreux acteurs de marché pensent qu'il faudra aller au moins à 2,5% dès la fin 2022, voire à 3% (selon James Bullard patron de la Fed de St-Louis), pour freiner la hausse des prix, au risque de peser sur la croissance, voire de provoquer une récession.

D'autres indices sur le timing des hausses de taux et de la réduction du bilan de la Fed pourraient être donnés aux marchés ce mercredi 6 avril, lors de la publication des Minutes de la réunion du FOMC des 15 et 16 mars, attendue à 20H00 heure française.

Une inflation supérieure à 8% attendue en mars aux Etats-Unis

En février, les prix à la consommation s'étaient établis au plus haut depuis 40 ans aux Etats-Unis, à 6,4% selon l'indice PCE, privilégié par la Fed, et à 7,9% selon un autre indice, le CPI. Pour mars, les consensus d'économistes tablent sur un CPI autour de 8,3%, et il devrait encore grimper dans les mois suivants compte-tenu du contexte mondial instable.

D'une part, le conflit en Ukraine aggrave encore les tensions sur les prix des matières premières et d'autre part, le reconfinement de la ville de Shanghai face à une nouvelle vague de coronavirus fait craindre une nouvelle série de problèmes (pénuries, retards...) liés aux chaînes d'approvisionnement mondiales.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 03 janvier
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 04/12/2022

Un train arrive en gare Matabiau de Toulouse, le 2 décembre 2022, lors d'une grève des contrôleurs de la SNCF ( Lionel BONAVENTURE / AFP )Vers un "retour à la normale" lundi: 3 TGV sur 4…

Publié le 04/12/2022

Le chef étoilé Thierry Marx, président du principal syndicat patronal de l'hôtellerie-restauration, l'Umih, s'exprime lors d'une conférence de presse à Paris, le 28 octobre 2022 ( Emmanuel…

Publié le 04/12/2022

Un camion autonome Scania sur une autoroute au sud de Stockholm, le 18 novembre 2022 près de Södertälje, en Suède ( Jonathan NACKSTRAND / AFP )Attentif à la route, le chauffeur de ce camion…

Publié le 04/12/2022

Le siège de l'Opep à Vienne, en Autriche, le 4 octobre 2022 ( JOE KLAMAR / AFP )Les pays producteurs d'or noir de l'Opep+ ont laissé inchangés dimanche leurs quotas de production dans un…

Publié le 04/12/2022

Une photo prise le 13 mai 2013 montre les installations de l'usine de la Société nationale marocaine des phosphates (OCP/public) à Marca, près de Laayoune, la capitale du Sahara Occidental…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/12/2022

OL Groupe rappelle que la société Eagle Football Holdings LLC, contrôlée par John Textor, s'est engagée auprès de ses principaux actionnaires historiques (Pathé, IDG Capital et Holnest) à…

Publié le 02/12/2022

Par une décision en date du 1er décembre 2022, la High Court de Séoul a partiellement fait droit à l'appel de GTT contre l'ordonnance rectificative (corrective order) de la Korea Fair Trade…

Publié le 02/12/2022

Annulation de l'amende administrative de 9,5 millions d'euros

Publié le 02/12/2022

CatanaLe spécialiste des navires de plaisance communiquera ses résultats annuels.QuadientLe groupe spécialisé dans les logiciels et les consignes de colis automatiques annoncera son chiffre…

Publié le 02/12/2022

Cabasse, société française d’audio haute-fidélité de luxe, a annoncé le large succès de son augmentation de capital à l’occasion de son introduction en Bourse sur le marché Euronext…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Le PER, un allié pour votre retraite ?

Mardi 06 décembre
de 15h30 à 16h30


M'INSCRIRE GRATUITEMENT