5 347.01 PTS
-0.19 %
5 346.0
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 261.41
-0.30 %
DAX PTS
13 071.71
+0.03 %
Dowjones PTS
24 508.66
+0.00 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Fausse alerte au botulisme: Fonterra condamné à verser 105 millions d'euros à Danone

| AFP | 173 | Aucun vote sur cette news
Une usine Danone à Ferrieres-en-Bray, le 19 février 2013
Une usine Danone à Ferrieres-en-Bray, le 19 février 2013 ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )

Le géant laitier néo-zélandais Fonterra a été sommé par la justice vendredi de verser à son rival français Danone l'équivalent de 105 millions d'euros d'indemnités après une fausse alerte au botulisme en 2013 concernant des laits pour enfants.

Les craintes de contamination des produits Fonterra entrant dans la composition de laits maternisés avaient provoqué un rappel planétaire, y compris de produits de la marque Danone.

Les inquiétudes s'étaient révélées infondées et le groupe agroalimentaire français avait demandé réparation devant la justice néo-zélandaise et le centre d'arbitrage international de Singapour (Siac) sur le commerce mondial, lequel a rendu sa décision vendredi.

Le groupe agro-alimentaire français avait estimé en 2014 que cet épisode lui avait coûté 300 millions d'euros de bénéfice opérationnel et 370 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Fonterra avait révélé début août 2013 que trois lots de petit-lait (lactosérum) - utilisé pour la fabrication de laits maternisés et de boissons pour les sportifs - contenaient une bactérie pouvant causer le botulisme, une intoxication susceptible de provoquer la paralysie, voire la mort.

Il s'était avéré par la suite que la bactérie détectée était en réalité la Clostridium sporogenes, qui est inoffensive. Danone avait rompu son contrat avec Fonterra, premier exportateur mondial de produits laitiers.

Le groupe français a souligné vendredi qu'il était important que Fonterra réponde des dysfonctionnements ayant conduit à l'alerte.

"Danone salue cette décision d'arbitrage qui garantit que les leçons de la crise ne seront pas oubliées", a dit l'entreprise dans un communiqué. "Danone considère que cet arbitrage conforte la validité de ses poursuites judiciaires contre Fonterra, y compris pour se faire le champion des normes de sécurité alimentaire les plus élevées".

Fonterra s'est dit déçu mais a souligné que la décision n'affecterait pas ses finances, des provisions pour charges ayant déjà été prévues.

"La situation financière de Fonterra reste solide et les dommages et intérêts n'affecteront pas nos capacités opérationnelles", a déclaré son directeur général Theo Spierings.

Le président de la coopérative, qui représente environ 10.000 producteurs, John Wilson, a déclaré que les possibilités de recours étaient maigres si bien qu'un appel était "hautement improbable".

Le lait maternisé avait été retiré par précaution des rayons à travers le monde, en particulier dans le lucratif marché chinois. Cette affaire avait terni la réputation de la Nouvelle-Zélande et en particulier de ses produits laitiers qui étaient considérés comme très sûrs.

Le Premier ministre néo-zélandais de l'époque, John Key, s'était personnellement rendu en Chine pour y présenter ses excuses.

La coopérative avait été accusée d'avoir mal gérée la crise en tardant à publier les informations pertinentes.

En septembre, Fonterra a annoncé un bénéfice net annuel de 745 millions de dollars néo-zélandais, en recul de 11% sur un an.

La coopérative néo-zélandaise, qui emploie 22.000 personnes dans le monde, exporte la quasi-totalité de sa production, principalement vers la Chine.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/12/2017

Les marchés américains devraient rebondir après leur accès de faiblesse d'hier. Les investisseurs seront à l'affût de possibles développements au sujet de la réforme fiscale voulue par Donald…

Publié le 15/12/2017

Photo d'archives d'un comité confédéral national de la CGT-FO en septembre 1948 ( - / AFP/Archives )Le 19 décembre 1947, des dirigeants de la CGT quittent la première organisation syndicale…

Publié le 15/12/2017

La Bourse de Paris a ouvert légèrement dans le rouge vendredi matin, rattrapée par les doutes qui entourent l'adoption de la réforme fiscale américaine ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )La…

Publié le 15/12/2017

L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin lors d'une cérémonie en hommage à Simone Veil, dans la cour des Invalides à Paris, le 5 juillet 2017 ( Michel Euler / POOL/AFP/Archives…

Publié le 15/12/2017

Logo General Electric, le 22 janvier 2010 ( SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )Le gouvernement a jugé que le groupe américain General Electric (GE) avait jusqu'à présent…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

bioMérieux a un nouveau patron...

Publié le 15/12/2017

thierry Ehrmann fondateur et PDG d'Artprice:   "Le vote de la F.C.C. de la nuit dernière est l'événement le plus positif et marquant dans l'Histoire…

Publié le 15/12/2017

Qu'il doit tarder au management d'H&M (-13,68% à 172,9 couronnes suédoises) de tourner définitivement la page de ce terrible exercice 2016/2017, clos fin novembre, qui a vu le cours de l'action…

Publié le 15/12/2017

"General Electric est en ligne avec les engagements pris en 2014 et que GE mettra tout en œuvre afin d’être en mesure de les tenir, à leur échéance prévue fin 2018. Le prochain comité de…

Publié le 15/12/2017

Le rapprochement entre le Groupe PSA et les activités européennes de Général Motors va déboucher sur la mise en place d'une nouvelle organisation des...

CONTENUS SPONSORISÉS