En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

Faurecia veut racheter Clarion et développer les systèmes de conduite autonome

| AFP | 223 | Aucun vote sur cette news
Le patron de Faurecia, Patrick Koller, au salon de l'innovation technologique et électronique de Las Vegas (CES), le 8 janvier 2018
Le patron de Faurecia, Patrick Koller, au salon de l'innovation technologique et électronique de Las Vegas (CES), le 8 janvier 2018 ( Mandel Ngan / AFP/Archives )

L'équipementier automobile français Faurecia a annoncé vendredi son intention de racheter le spécialiste des systèmes de navigation automobile japonais Clarion, une acquisition "en alignement" avec sa stratégie de développer des systèmes électroniques du cockpit et de conduite autonome.

Le groupe français a précisé dans un communiqué avoir conclu des accords avec le conglomérat industriel japonais Hitachi, actionnaire à 63,8% de Clarion, "en vue d'une offre publique d'achat visant à acquérir 100% des actions de Clarion", pour un montant total de 141 milliards de yens (environ 1,1 milliard d'euros).

Dans un contexte de ralentissement de l'activité du secteur automobile, la Bourse de Paris a mal réagi à cette annonce, l'action Faurecia perdant près de 7% à 39,06 euros à 11H05 (9H05 GMT) dans un marché en baisse de 1,94%.

Le directeur général du groupe, Patrick Koller, a toutefois tenu à rassurer les investisseurs vendredi au cours d'une conférence téléphonique avec des analystes, confirmant les objectifs du groupe pour l'exercice 2018 et précisant que ce projet d'acquisition "respecte tous les critères financiers".

Lo logo de Faurecia, photographié à l'occasion du salon de l'automobile de Paris, le 30 septembre 2016
Lo logo de Faurecia, photographié à l'occasion du salon de l'automobile de Paris, le 30 septembre 2016 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

"Le timing pour se positionner sur le marché est parfait", a-t-il ajouté. Clarion et Faurecia ont une "complémentarité" géographique et en matière de produits et de technologies qui va permettre de générer "une importante création de valeur pour toutes les parties prenantes", a-t-il précisé.

Faurecia est contrôlé à 46,3% par le groupe automobile PSA mais le fabricant des Peugeot, Citroën, DS et Opel détient encore une majorité des droits de vote et consolide l'équipementier dans ses comptes.

Selon les chiffres indiqués par Faurecia, Clarion ne réalise que 7% de ses ventes en Europe, où la production connaît un ralentissement depuis quelques mois, mais est en revanche bien implanté au Japon (32% des ventes), en Asie Pacifique (17%) et notamment en Chine, marchés clés pour l'équipementier français.

Le marché américain représentant 44% des ventes de Clarion, Faurecia y voit également l'occasion de trouver aux Etats-Unis "un espace de développement certain". De son côté, le japonais Hitachi a annoncé dans un communiqué céder "l'intégralité de sa participation" à Faurecia, soit 359.630 titres de Clarion.

- Conduite autonome -

Cette annonce a fait grimper le conglomérat industriel (+2,13% à 3.256 yens) à la clôture de la Bourse de Tokyo. Le titre de Clarion s'est quant à lui distingué par un gain de 3,84% à 2.350 yens et pourrait augmenter encore puisque Faurecia proposera 2.500 yens par action.

En plus de cet accord, l'équipementier français a également conclu un partenariat avec Hitachi Automotive Systems pour travailler conjointement sur des solutions de conduite autonome pour les constructeurs automobiles.

"Nous allons passer des systèmes électromécaniques aux +smart+ systèmes", a développé Patrick Koller en évoquant la nécessité pour Faurecia de se positionner dans les secteurs de l'intelligence artificielle et de la cybersécurité dans le cockpit.

Une Peugeot 308 dans l'usine de Sochaux, le 6 mars 2014. Faurecia est contrôlé à 46,3% par le groupe PSA
Une Peugeot 308 dans l'usine de Sochaux, le 6 mars 2014. Faurecia est contrôlé à 46,3% par le groupe PSA ( SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives )

Après avoir observé une baisse de son activité dans les systèmes audio (lecteurs CD) et subi la concurrence des smartphones qui offrent des fonctions de guidage géolocalisé dont se contentent une grande partie des automobilistes, le groupe Clarion a entamé "une transformation en adéquation avec la stratégie de Faurecia de devenir un leader des systèmes électroniques du cockpit", selon le directeur général du groupe.

Clarion s'est spécialisé dans la connectivité et les systèmes embarqués dans le véhicule, notamment en matière d'aide à la conduite. Il s'agit de "compétences complémentaires" avec celles de Faurecia en matière de sièges et d'intérieur, a ajouté M. Koller.

L'équipementier français s'était déjà positionné sur le marché des systèmes électroniques du cockpit avec l'acquisition de l'entreprise française Parrot Automotive (dont Faurecia détient 100% des parts) et de la société chinoise Coagent Electronics (dont Faurecia détient 50,1% des titres).

Les trois acquisitions de l'équipementier seront regroupées au sein d'un nouveau siège au Japon qui comptera "1.650 ingénieurs" et "devrait réaliser plus de deux milliards de ventes d'ici 2022".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…