En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 849.31 PTS
-0.38 %
4 853.00
-0.24 %
SBF 120 PTS
3 875.32
-0.19 %
DAX PTS
11 119.35
-0.15 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
-0.08 %

Facebook pense que le piratage massif a été mené par des "spammers"

| AFP | 391 | Aucun vote sur cette news
La page d'accueil de facebook photographiée le 11 octobre 2018 à Washington
La page d'accueil de facebook photographiée le 11 octobre 2018 à Washington ( MANDEL NGAN / AFP/Archives )

Facebook pense que le piratage massif de données personnelles révélé récemment a été orchestré par des "spammers" à des fins financières et non par un pays à des fins politiques, affirme le Wall Street Journal mardi.

Selon les conclusions préliminaires de l'enquête interne de Facebook, ces escrocs cherchaient à gagner de l'argent avec des pubs de type "spams" et n'étaient visiblement pas des pirates à la solde d'un pays étranger, affirme le quotidien économique, citant une source anonyme proche de ces investigations.

Interrogé par l'AFP, Facebook a renvoyé à ses déclarations précédentes, indiquant que le FBI lui avait demandé de ne pas évoquer les personnes qui pourraient être derrière ce piratage.

L'hypothèse de simples escrocs éloigne le spectre d'une action à but politique, qui aurait pu être orchestrée de l'étranger, comme ce fut selon les renseignements américains et Facebook le cas pendant l'élection présidentielle américaine de 2016.

La faille reste néanmoins dommageable pour l'image du groupe, déjà ternie par la manipulation politique ou le scandale des données personnelles ayant fuité jusqu'à la firme Cambridge Analytica.

Facebook a révélé le 28 septembre une faille de sécurité touchant 50 millions de comptes avant de revoir ce chiffre à la baisse la semaine dernière, estimant que 29 millions de comptes avaient été affectés.

Pour l'ensemble des 29 millions de comptes, les hackers sont accédé au nom de l'usager, son adresse de courriel et/ou son numéro de téléphone si celui-ci était indiqué.

La pêche a été beaucoup plus fructueuse, et potentiellement plus dommageable, dans les 14 autres millions de cas.

Outre le nom et les contacts, les pirates informatiques ont aussi pu avoir accès aux autres informations recensées sur le réseau social: sexe, statut de la situation amoureuse, éducation reçue, date de naissance, lieu d'habitation (s'il était renseigné), emploi occupé, pages internet et personnes suivies par les usagers concernés.

Les pirates ont pu accéder aux comptes comme s'ils en étaient propriétaires mais n'ont, selon le réseau social, pas publié ou modifié de contenus.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Le titre casse la résistance des 10.4 euros, qui contenait les cours depuis février 2018. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances sont proches d'effectuer un…

Publié le 22/01/2019

L'italien Autogrill aurait soumis une offre sur Areas, filiale d'Elior, qui regroupe les activités de restauration de concession du groupe. C'est ce que révèle Reuters, qui indiquait plus tôt dans…

Publié le 22/01/2019

Ahold Delhaize annonce avoir racheté 1 116 700 de ses propres actions entre le 14 janvier 2019 et le 18 janvier 2019 inclus, au prix moyen de 22,38 euros par action, pour un montant total de 25…

Publié le 22/01/2019

Free annonce avoir franchi le cap du million d’abonnés Fibre.Tout au long de l’année 2018, Free a accéléré ses déploiements sur l’ensemble du territoire, y compris dans les zones les moins…

Publié le 22/01/2019

Lille, Forum International de la Cybersécurité, 22 janvier 2019 - Atos, leader international de la transformation digitale, annonce aujourd'hui la sortie de la suite de…