En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Face à un Trump imprévisible, Bruxelles appelle l'UE à se réformer

| AFP | 261 | Aucun vote sur cette news
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker (D), le chancelier autrichien Sebastian Kurz (C) et le vice-président de la Commission Frans Timmermans (G) avant une réunion au siège de l'UE à Bruxelles le 6 juin 2018
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker (D), le chancelier autrichien Sebastian Kurz (C) et le vice-président de la Commission Frans Timmermans (G) avant une réunion au siège de l'UE à Bruxelles le 6 juin 2018 ( JOHN THYS / AFP/Archives )

Le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a appelé mardi l'UE "à prendre davantage sa destinée en main" face à une Amérique imprévisible, demandant aux Européens de s'entendre sur une réforme de la zone euro et du droit d'asile.

Revenant sur le désastreux G7, où "pour le première fois depuis 1945 un président américain n'a pas vu l'intérêt stratégique à travailler dur pour s'assurer que l'Europe soit dynamique et unie et que la relation transatlantique soit solide", le Néerlandais a exhorté l'UE à se débrouiller seule, devant les eurodéputés réunis en session plénière au parlement de Strasbourg.

"Nous devrions avoir confiance en notre capacité à le faire, car nos fondations sont solides", a-t-il dit en anglais.

S'exprimant ensuite en allemand, M. Timmermans a incité les dirigeants européens à s'entendre sur une réforme de la zone euro lors du sommet de l'UE à Bruxelles prévu pour les 28 et 29 juin. "Le sommet de juin est le moment où les idées et la volonté politique doivent enfin être mises en œuvre par des décisions concrètes et des faits", a-t-il dit, citant la transformation du Mécanisme européen de stabilité (MES), chargé de superviser les prêts aux Etats membres en difficulté, comme la Grèce, en une sorte de "Fonds monétaire européen".

M. Timmermans a également demandé "d'avancer enfin sur le système européen de garantie des dépôts", un sujet délicat pour les Allemands qui s'inquiètent toujours d'une mutualisation des risques bancaires dans l'UE. Ils craignent de devoir payer, en cas de faillite, pour les banques du Sud -- en particulier italiennes -- qu'ils estiment mal gérées.

Concluant son discours en français pour parler de migration, M. Timmermans a incité "les chefs d'Etat et de gouvernement à bien vouloir se pencher sérieusement sur la question de Dublin et d'esquisser des orientations nécessaires pour parvenir à des solutions équilibrées, qui aient l'appui de tous, et qui soient des solutions solides et durables, fondées sur la base de nos valeurs en commun".

Face à des divergences persistantes entre les Etats membres, une percée semble cependant improbable lors du prochain sommet européen, qui avait pourtant été présenté comme crucial pour débloquer la réforme du Règlement de Dublin, la législation qui désigne quel pays est responsable d'une demande d'asile, devenu obsolète de l'avis général.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/10/2018

Des manifestants en faveur d'un second vote sur le Brexit, le 20 octobre 2018 à Londres ( NIKLAS HALLE'N / AFP )Plus d'un demi-million de personnes ont bruyamment participé à "la plus grande…

Publié le 20/10/2018

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, le 15 décembre 2014 à Manama, à Bahreïn ( MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP/Archives )L'Arabie saoudite a admis samedi, 17 jours après la disparition de Jamal…

Publié le 20/10/2018

Le vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini le 17 octobre 2018 à Moscou ( Mladen ANTONOV / AFP/Archives )Le ministère italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a…

Publié le 20/10/2018

Benoît Hamon, fondateur du mouvement Generation.s, le 29 mai 2018 à Sotteville-lès-Rouen ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )Le mouvement fondé par Benoît Hamon, Génération.s, a appelé…

Publié le 20/10/2018

Des indépendantistes taïwanais manifestent à Taipei, le 20 octobre 2018 ( SAM YEH / AFP )Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue samedi à Taipei pour réclamer un…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…