En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 059.09 PTS
-0.93 %
5 057.00
-0.97 %
SBF 120 PTS
4 048.34
-0.98 %
DAX PTS
11 325.44
-1.77 %
Dowjones PTS
25 387.18
-2.32 %
6 829.10
-2.98 %
1.122
+0.02 %

Face à Trump, la Chine déroule le tapis rouge aux importations

| AFP | 366 | Aucun vote sur cette news
Xi Jinping s'exprime devant un parterre de dirigeants mondiaux réunis au premier Salon des importations de Shanghai, le 5 novembre 2018
Xi Jinping s'exprime devant un parterre de dirigeants mondiaux réunis au premier Salon des importations de Shanghai, le 5 novembre 2018 ( Johannes EISELE / AFP )

Xi Jinping a promis une nouvelle fois lundi d'ouvrir davantage le marché chinois aux importations, donnant une leçon de libre-échange à l'Amérique de Donald Trump et aux critiques qui accusent Pékin de revenir sur ses promesses de réformes.

Devant un parterre de dirigeants mondiaux réunis au tout premier Salon des importations de Shanghai, le président chinois a assuré que son pays allait "augmenter ses efforts" pour ouvrir son marché, accroître ses achats à l'étranger, faciliter les formalités douanières et combattre la contrefaçon, mais sans annoncer de grandes mesures concrètes.

"Nous allons encourager l'avènement d'un environnement commercial mondial de premier ordre", a promis le dirigeant de la deuxième économie mondiale, qui célèbre cette année le 40e anniversaire du lancement de l'ère des réformes et de l'ouverture.

La Chine tient cette semaine dans sa capitale économique sa première "Exposition internationale des importations", une manifestation perçue comme une réponse à la guerre commerciale lancée en juillet par le président américain Donald Trump, mécontent des déficits colossaux accumulés par son pays.

Sans nommer les Etats-Unis, le président chinois a dénoncé tour à tour "protectionnisme" et "isolationnisme" et estimé que tous les pays devraient balayer devant leur porte.

"Ils ne devraient pas montrer les autres du doigt pour faire oublier leurs propres problèmes", a martelé l'homme fort du régime communiste. "Ils ne devraient pas se promener avec une lampe torche dirigée vers les défauts des autres sans éclairer les leurs".

Pékin et Washington ont imposé ces derniers mois des droits de douane punitifs à leurs importations mutuelles, mais l'excédent bilatéral chinois n'a fait que continuer à battre des records.

- "Partage équitable" -

Alors que la moitié environ des importations chinoises aux Etats-Unis sont déjà soumises à ces sanctions, Donald Trump a menacé de frapper la totalité des produits chinois et l'administration Trump n'est pas représentée à la foire de Shanghai.

MM. Trump et Xi devraient toutefois se rencontrer en face-à-face à la fin du mois en marge d'un sommet international en Argentine, un rendez-vous qui suscite l'espoir d'un apaisement des tensions commerciales.

Mais la réussite phénoménale du commerce chinois suscite aussi des critiques en dehors des Etats-Unis.

Prenant la parole après Xi Jinping, le président du Kenya Uhuru Kenyatta a rappelé que le commerce entre son pays et la Chine avait été multiplié par près de huit en l'espace de 10 ans, reflet des investissements colossaux de Pékin en Afrique.

"Ce commerce est cependant lourdement déséquilibré en faveur de la Chine. Il est donc important que nous corrigions ce déséquilibre afin de parvenir à un partage équitable des fruits du commerce", a-t-il lancé.

Dans le collimateur de nombreux acteurs étrangers: le soutien accordé traditionnellement par Pékin aux entreprises publiques aux dépens des entrepreneurs privés et étrangers.

"Il reste de la marge pour réformer davantage le marché intérieur en Chine, ce qui contribuerait à renforcer le système commercial mondial, et pour adopter des réformes qui aideraient à libérer le potentiel entier de tant d'entreprises du secteur privé", a suggéré dans son discours la patronne du Fonds monétaire international, Christine Lagarde.

- 3.000 entreprises représentées -

Plus de 3.000 entreprises de 130 pays sont présentes au salon de Shanghai, dont plusieurs géants américains comme General Motors, Ford, Walmart ou Tesla.

Mais les représentants des entrepreneurs étrangers ont fait part de leur déception à l'égard du discours du président chinois.

"On n'a rien entendu qui n'ait déjà été dit par le passé", mise à part une mention de l'ouverture des secteurs de l'éducation et des services médicaux, a regretté le vice-président de la Chambre de commerce européenne en Chine, Carlo Diego D'Andrea.

"A présent qu'elle est la deuxième économie mondiale, la Chine pourrait se permettre d'ouvrir grand la porte", a estimé le président de la Chambre de commerce américaine à Shanghai, Kenneth Jarrett.

Réglementations obscures, bureaucratie, discriminations face aux groupes étatiques chinois, protection toute relative de la propriété intellectuelle: entreprises et gouvernements étrangers se plaignent régulièrement des barrières qu'ils rencontrent en Chine.

Le pays pointe au 59e rang des 62 Etats étudiés par l'OCDE pour leur ouverture aux investissements étrangers.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/11/2018

LafargeHolcim accélère son désendettement. La transaction s'effectue sur une valeur d'entreprise de 1,75 milliard de dollars, sur une base 100%...

Publié le 12/11/2018

Sur les 9 premiers mois de l'année 2018, les tonnages vendus restent stables...

Publié le 12/11/2018

Cette étape cruciale franchie par ASIT Biotech a permis de lancer les derniers développements précliniques requis par les autorités avant d'initier un essai clinique...

Publié le 12/11/2018

Au 1er trimestre de son exercice 2018-2019 (période du 1er juillet au 30 septembre 2018), OL Groupe dégage un total des produits d'activités de...

Publié le 12/11/2018

Delta Drone a participé de manière innovante à la sécurité du premier Forum de la Paix à Paris...