Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 742.25 PTS
-0.17 %
6 748.5
-0.1 %
SBF 120 PTS
5 172.71
-0.12 %
DAX PTS
14 529.39
+0.27 %
Dow Jones PTS
34 429.88
+0.1 %
11 994.26
-0.4 %
1.054
+0. %

Evergrande : la Chine se résout à soutenir son secteur immobilier

| Boursier | 999 | 3.50 par 2 internautes

Le Parti communiste chinois (PCC) s'est résolu lundi à afficher son "soutien" au secteur, et la banque centrale chinoise a abaissé de 0,5 point le taux de réserve obligatoire des banques.

Evergrande : la Chine se résout à soutenir son secteur immobilier
Credits Reuters

La situation d'Evergrande et de l'ensemble du secteur immobilier chinois inquiète les autorités, au point que le Parti communiste chinois (PCC) s'est résolu lundi à afficher son "soutien" au secteur, et que la banque centrale chinoise a abaissé de 0,5 point le taux de réserve obligatoire de certaines banques. Cette mesure a pour but d'alléger la pression sur les établissements financiers, les encourager à accorder davantage de crédits, à des conditions plus favorables, aux entreprises.

Selon la banque populaire de Chine (BPC), cette décision devrait permettre d'injecter à long terme 1.200 milliards de yuans (187 milliards de dollars) en vue de soutenir l'économie. Le taux de réserve obligatoire est la part des dépôts que les banques sont tenues de garder dans leurs coffres. Pékin, qui rechigne a voler directement au secours des entreprises immobilières en difficulté, avait déjà abaissé le niveau de ces réserves en juillet dernier.

Evergrande à nouveau au bord de la faillite

Alors que le secteur du bâtiment (immobilier et construction) représente plus d'un quart du PIB de la Chine, le numéro deux du secteur, Evergrande, est en grande difficulté financière depuis des mois, de même que d'autres promoteurs plus petits comme Kaisa et Sunshine 100. Le titre de China Evergrande a plongé de près de 20% lundi à Hong Kong, le groupe ayant admis qu'il ne pourrait peut-être pas rembourser 82,5 millions de dollars de dette arrivée à échéance lundi, à l'issue d'une période de grâce de 30 jours.

Après avoir honoré in extremis les paiements de coupons obligataires ces deux derniers mois, le géant chinois de l'immobilier est donc à nouveau au bord d'un défaut de paiement qui pourrait entraîner sa chute.

Dans un communiqué, le Parti communiste a lundi affirmé son soutien au secteur, estimant qu'"il est nécessaire de favoriser la construction de logements abordables, soutenir le marché et promouvoir un développement sain" du secteur immobilier. Il s'agit d'un changement de ton pour Pékin, qui avait dénoncé ces derniers mois la spéculation immobilière, mais se trouve désormais confronté au risque d'une crise susceptible de plomber la croissance, déjà en phase d'essoufflement.

Par ailleurs, selon des analystes citées récemment par Reuters, Pékin projette de créer l'an prochain une taxe sur la propriété immobilière dans les grandes villes où la spéculation a été la plus folle, comme Shenzhen, Hangzhou and Haikou.

Une croissance en net ralentissement au 2e semestre 2021

Même si la Chine avait été un des rares pays du monde à éviter la récession en 2020 face à la pandémie de Covid-19 (PIB en hausse de 2,3%), la reprise a été freinée en 2021 par la conjonction de facteurs allant de la crise immobilière, aux pénuries liées aux restrictions sanitaires et à la hausse des prix des matières premières.

Au 3e trimestre 2021, la croissance a nettement ralenti à 4,9% en rythme annuel, contre 7,9% au 2e trimestre et 18,3% au premier. Les autorités chinoises ont fixé pour objectif une croissance "supérieure à 6%" pour 2021, qui devrait être atteinte grâce à l'acquis du 1er semestre (le FMI table sur 8%), mais pour 2022, l'objectif pourrait être abaissé entre 5% à 5,5%, selon des analystes cités par 'Reuters'.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 03 janvier
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 04/12/2022

Le siège de l'Opep à Vienne, en Autriche, le 4 octobre 2022 ( JOE KLAMAR / AFP )Les producteurs de pétrole de l'Opep+ devraient opter dimanche pour la prudence et maintenir les coupes…

Publié le 04/12/2022

Une photo prise le 13 mai 2013 montre les installations de l'usine de la Société nationale marocaine des phosphates (OCP/public) à Marca, près de Laayoune, la capitale du Sahara Occidental…

Publié le 04/12/2022

Le chef étoilé Thierry Marx, président du principal syndicat patronal de l'hôtellerie-restauration, l'Umih, s'exprime lors d'une conférence de presse à Paris, le 28 octobre 2022 ( Emmanuel…

Publié le 03/12/2022

Scène de rue à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 2 décembre 2022 ( ANATOLII STEPANOV / AFP )Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de…

Publié le 03/12/2022

Boris Ravignon à Charleville-Mézières, le 7 février 2014 ( FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives )Le président Emmanuel Macron envisage de nommer, sur proposition de la Première ministre…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/12/2022

OL Groupe rappelle que la société Eagle Football Holdings LLC, contrôlée par John Textor, s'est engagée auprès de ses principaux actionnaires historiques (Pathé, IDG Capital et Holnest) à…

Publié le 02/12/2022

Par une décision en date du 1er décembre 2022, la High Court de Séoul a partiellement fait droit à l'appel de GTT contre l'ordonnance rectificative (corrective order) de la Korea Fair Trade…

Publié le 02/12/2022

Annulation de l'amende administrative de 9,5 millions d'euros

Publié le 02/12/2022

CatanaLe spécialiste des navires de plaisance communiquera ses résultats annuels.QuadientLe groupe spécialisé dans les logiciels et les consignes de colis automatiques annoncera son chiffre…

Publié le 02/12/2022

Cabasse, société française d’audio haute-fidélité de luxe, a annoncé le large succès de son augmentation de capital à l’occasion de son introduction en Bourse sur le marché Euronext…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Le PER, un allié pour votre retraite ?

Mardi 06 décembre
de 15h30 à 16h30


M'INSCRIRE GRATUITEMENT