5 399.09 PTS
+0.28 %
5 408.00
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 303.54
+0.28 %
DAX PTS
13 153.70
+0.83 %
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.45 %
Nikkei PTS
22 855.70
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Eurotunnel voit son bénéfice fondre à cause d'une cession

| AFP | 195 | Aucun vote sur cette news
Un train sort de l'Eurotunnel, à Coquelles (Pas-de-Calais) le 10 avril 2014
Un train sort de l'Eurotunnel, à Coquelles (Pas-de-Calais) le 10 avril 2014 ( DENIS CHARLET / AFP/Archives )

Le bénéfice net d'Eurotunnel a été pénalisé au premier semestre par la cession d'une filiale et plonge de près de 50% à 30 millions d'euros, mais le groupe maintient ses objectifs opérationnels pour 2017 et 2018.

La vente de sa filiale de fret ferroviaire britannique GB Railfreight (GBRf), en novembre 2016, a certes pénalisé le bénéfice net d'Eurotunnel, mais à périmètre comparable, ce bénéfice bondit de 20%.

Il en va de même pour le chiffre d'affaires qui s'établit à 497 millions d'euros pour ce semestre, une chute de 14,5% en données publiées, mais en hausse de 3% à périmètre comparable.

Il s'agit du 15e semestre consécutif de croissance du chiffre d'affaires, souligne l'exploitant du tunnel sous la Manche dans un communiqué de presse.

La rentabilité du groupe est en légère baisse sur le semestre, avec un Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 242 millions d'euros (-2,7%). Néanmoins, à périmètre comparable, il croît de 8%, ce qui permet à Eurotunnel de confirmer son objectif de 530 millions d'euros d'Ebitda pour 2017, et de 560 millions pour 2018.

Le PDG du groupe Jacques Gounon a précisé lors d'une conférence téléphonique que "l'un des contributeurs à cette augmentation (de l'Ebitda au premier semestre), c'est Europorte (filiale de fret ferroviaire, NDLR), qui devient positif, comme on s'y était engagés, à 3 millions d'euros".

"En France, la SNCF clame tous les matins que ça n'est pas possible de gagner de l'argent dans le fret ferroviaire, nous on se porte en faux, quand on est des bons professionnels, on arrive à un Ebitda positif", a encore commenté Jacques Gounon.

Le groupe table pour Europorte - dont GBRf était une filiale - sur un résultat net à l'équilibre en 2018, "si Fret SNCF ne fait pas de prix prédateurs", c'est-à-dire de prix particulièrement bas, a-t-il affirmé.

- Vente de bateaux -

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre recule de 12,1%, à 265,2 millions d'euros (+5% à périmètre comparable).

A périmètre comparable, l'ensemble des activités du groupe est en croissance. Les revenus issus des navettes Eurotunnel, trains qui acheminent les voitures et camions d'un côté à l'autre de la Manche, grimpent de 5%, à 153,9 millions d'euros.

Le réseau ferroviaire, c'est-à-dire les péages payés à Eurotunnel par Eurostar et par les opérateurs de fret ferroviaire pour circuler dans le tunnel, a rapporté 77 millions d'euros, soit une hausse de 4%.

Europorte a réalisé un chiffre d'affaires de 30,3 millions d'euros (+4%).

Par ailleurs, le groupe dispose au 30 juin d'un flux de trésorerie libre de 550 millions d'euros, un montant grossi par les 114 millions d'euros issus de la vente définitive à l'armateur danois DFDS, le 23 juin, des deux navires exploités par MyFerryLink jusqu'en juin 2015.

DFDS louait les ferries Berlioz et Rodin (rebaptisés entre temps Côte des Flandres et Côte des Dunes) depuis deux ans en attendant de pouvoir lever une option d'achat.

Eurotunnel avait créé une filiale de transport maritime, MyFerryLink, qui avait repris une partie du personnel de SeaFrance après la liquidation de cette entreprise début 2012. Mais son activité a cessé en juin 2015, après plusieurs décisions de justice lui interdisant d'exercer.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/12/2017

Le gouvernement aurait sélectionné la banque américaine Bank of America-Merrill Lynch pour préparer une cession de titres Aéroports de Paris, selon le site internet du 'Figaro'.

Publié le 08/12/2017

Ces nouvelles cessions s'ajoutent aux 949 ME (601 ME pdg) de ventes déjà sécurisées depuis le début de l'année...

Publié le 08/12/2017

Un communiqué du 13 octobre avait annoncé le dépôt d'une plainte par Colas Rail...

Publié le 08/12/2017

La journée a permis également de mettre en avant l'intense activité des équipes d'Eurazeo ces derniers mois en matière d'investissement et de recherche de croissance...

Publié le 08/12/2017

Genfit réalise un apport complémentaire de 250 kE au contrat de liquidité...

CONTENUS SPONSORISÉS