En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 944.99 PTS
-0.61 %
4 929.5
-0.61 %
SBF 120 PTS
3 940.73
-0.60 %
DAX PTS
11 174.61
-0.62 %
6 575.66
+0.00 %
1.142
+0.30 %
12 006.38
-0.23 %

Etudiants à l'usine: un sous-traitant d'Apple épinglé en Chine

| AFP | 269 | 4 par 1 internautes
Apple has sold tens of millions of the smartwatch since it launched three years ago
Apple has sold tens of millions of the smartwatch since it launched three years ago ( Saeed KHAN / AFP )

Apple a ouvert une enquête en Chine après un rapport d'une ONG accusant un sous-traitant du géant américain d'employer de force des étudiants, qui travailleraient "comme des robots" pour assembler des montres connectées.

Les étudiants ont été forcés de travailler dans l'usine du sous-traitant d'Apple, le fabricant d'électronique taïwanais Quanta, parfois de nuit, sous peine de ne pas obtenir leur diplôme d'une école technique, a dénoncé l'association hongkongaise de défense des travailleurs Sacom.

"Si on avait refusé de travailler ici, l'école ne nous aurait pas donné notre certificat de fin d'études", a affirmé une personne citée dans le rapport, et qui étudie le commerce en ligne.

L'association a mené son enquête cet été auprès de 28 personnes sur un site de production de montres Apple Watch situé à Chongqing (sud-ouest). La totalité a déclaré n'avoir pas été volontaire pour y travailler.

Les étudiants interrogés disent avoir officiellement été considérés comme des "stagiaires". Une pratique qui serait répandue en Chine, où des usines collaboreraient avec des écoles techniques afin de les approvisionner en main-d'oeuvre lors de pics de production.

"Nous sommes comme des robots sur les lignes de production", explique dans le rapport un jeune de 18 ans. D'autres assurent avoir été contraints de travailler de nuit.

"L'usine ne pourrait pas fonctionner sans étudiants stagiaires", raconte l'un d'entre eux.

Les stages dans les usines sont autorisés par la loi chinoise. Mais selon Sacom, le travail effectué par les étudiants interrogés dans l'étude "n'a strictement rien à voir avec leur cursus".

Quanta, qui produit également pour d'autres marques, n'a pas répondu à une demande de commentaire de l'AFP.

Mais Wei Gu, une porte-parole d'Apple, a assuré que le géant californien était "en train d'enquêter d'urgence sur les signalements faisant état du recrutement en septembre d'étudiants stagiaires".

Ces accusations posent de nouvelles questions sur la façon dont sont fabriqués les produits de la marque californienne dans le pays asiatique, après notamment une vague de suicides il y a quelques années.

Une vague de suicides, qui avait connu un pic en 2010, avait touché des employés d'un autre partenaire d'Apple en Chine, le groupe taïwanais Foxconn -- numéro un mondial de la sous-traitance électronique.

Le géant américain a vendu des dizaines de millions d'Apple Watch -- dont certains modèles dépassent les 1.000 euros -- depuis son lancement il y a trois ans.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2018

CODE OFFRE : CYBER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : CYBER18 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2018

Par courrier reçu le 21 novembre 2018 par l'AMF, la société new-yorkaise Select Equity Group, L...

Publié le 22/11/2018

Nokia annonce le regroupement de ses activités dans les réseaux de téléphonies mobile et fixe, au sein d'Acces Networks, une nouvelle entité. Celle-ci permettra d'exploiter "pleinement les…

Publié le 22/11/2018

L’assemblée générale de Monte Carlo Yachts du 21 novembre dernier a révoqué Carla Demaria de son mandat de présidente et membre du Conseil d’administration de cette filiale de Beneteau. A la…

Publié le 22/11/2018

6 villes seront reliées...

Publié le 22/11/2018

A contre-courant, Remy Cointreau s'adjuge 1,5% à 105,7 euros en début de séance, dopé par une publication semestrielle de belle facture...