En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 688.74 PTS
-
4 697.5
-
SBF 120 PTS
3 709.25
-
DAX PTS
11 657.69
-
Dow Jones PTS
25 548.27
+2.21 %
9 442.05
+0.55 %
1.102
+0.07 %

Etats-Unis : vers un taux de chômage entre 10% et 15% ?

| Boursier | 347 | Aucun vote sur cette news

En paralysant des pans entiers de l'économie, la crise du coronavirus devrait faire exploser le taux de chômage aux Etats-Unis. En février, il était encore au plus bas depuis 50 ans, à 3,5%...

Etats-Unis : vers un taux de chômage entre 10% et 15% ?
Credits Reuters

En paralysant des pans entiers de l'économie américaine, la crise du coronavirus va faire exploser le taux de chômage aux Etats-Unis dans les prochains mois. Les indicateurs économiques devraient ainsi être "très mauvais", et le taux de chômage pourrait bondir au dessus de 10% en raison des mesures de restriction prises pour lutter contre la propagation du coronavirus, a estimé mardi Loretta Mester, la présidente de la Fed de Cleveland.

Sur la chaîne américaine 'CNBC', la responsable de la Fed a ajouté que la banque centrale américaine faisait son possible pour soutenir les marchés et préparer l'économie à une forte reprise après que le virus sera maîtrisé. "Le déroulement (de cette crise) dépendra vraiment de la trajectoire que prendra le virus" , a-t-elle ajouté.

De son côté, la banque d'affaires Goldman Sachs a indiqué mardi dans une note s'attendre à un taux de chômage à 15% d'ici le milieu de l'année, contre 9% estimé il y a moins de 2 semaines.

L'économie américaine devrait se contracter de 34% en rythme annuel au deuxième trimestre (contre une estimation antérieure de -24%), avant de connaitre un vif rebond de 19% au 3e trimestre, selon les économistes de GS.

Des destructions d'emploi attendues en mars pour la 1ère fois depuis 9 ans et demi

En février, l'économie américaine avait encore créé 273.000 emplois, et le taux de chômage avait reculé à 3,5%, contre 3,6% en janvier, au plus bas depuis près de 50 ans... Mais lors de la semaine close au 21 mars, les inscriptions au chômage se sont envolées à un niveau record de 3,283 millions contre seulement 282.000 la semaine précédente.

Depuis, de très nombreuses entreprise américaines, notamment dans le secteur de la distribution non-alimentaire, ont annoncé la mise au chômage de centaines de milliers de salariés.

Pour le mois de mars (impacté à partir du 15 environ par le Covid-19), le consensus des économistes établi lundi par le 'Wall Street Journal' table sur la destruction de 56.000 emplois, ce qui mettrait fin à un record de 113 mois consécutifs (soit 9 ans et 5 mois) de créations d'emplois outre-Atlantique. Le taux de chômage devrait monter à 3,7%.

La Réserve fédérale a sorti la grosse artillerie

Mme Mester a souligné que le fonctionnement des marchés financiers s'était amélioré ces derniers jours à la suite des mesures très fortes prises par les banques centrales dans le monde pour assurer la liquidités face à la crise sanitaire sans précédent causée par le coronavirus Covid-19.

Depuis deux semaines, la Fed a mis en place des mesures sans précédent, lançant plusieurs programmes d'injection de liquidités via des achats d'actifs, notamment des créances d'entreprises. L'institution s'est de facto engagée à racheter sans limites des obligations d'Etat américaines tant que cela sera nécessaire. En outre, la Fed participe avec d'autres banques centrales à des opérations de "swap" afin de fournir aux investisseurs des liquidités en dollars pour faire face à la crise actuelle.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mai 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/05/2020

Même si les premiers résultats de l'exécution du plan stratégique sont encourageants, l'incertitude et la durée de la pandémie Covid-19 ne permettent pas à MBWS d'évaluer précisément…

Publié le 27/05/2020

Scor accélère sa transition vers une économie post-charbon et renforce sa démarche durable en faveur d'une économie bas-carbone au sein de son portefeuille d'investissement...

Publié le 27/05/2020

Le détachement du dividende interviendra le 7 septembre...

Publié le 27/05/2020

Le détachement du dividende interviendra le 7 septembre...

Publié le 27/05/2020

Le papetier pourrait ajuster la production de certaines unités...