En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 106.09 PTS
+0.22 %
5 103.00
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 084.76
+0.29 %
DAX PTS
11 646.74
+0.28 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
+0.00 %
1.159
+0.10 %

Etats-Unis : un rapport sur l'emploi crucial

| Boursier | 248 | Aucun vote sur cette news

Mais l'éventuelle bonne nouvelle économique pourrait constituer une mauvaise nouvelle pour les taux

Etats-Unis : un rapport sur l'emploi crucial
Credits Reuters

Les opérateurs suivront ce vendredi (à 14h30) avec la plus grande attention le rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de septembre. Le consensus est de 180.000 créations de postes non-agricoles pour 3,8% de taux de chômage (175.000 créations dans le privé).

Fortes créations de postes dans le privé ?

Avant-hier, le dernier rapport d'ADP sur l'emploi privé faisait ressortir 230.000 créations, contre 179.000 de consensus, ce qui constitue donc un indicateur plutôt favorable... Ces créations ressortaient au nombre de 168.000 en août et 211.000 en juillet 2018. Dans le détail, les petites entreprises ont généré 56.000 emplois en septembre, contre 99.000 pour les moyennes et 75.000 pour les grandes. Le segment de la production de biens a créé 46.000 emplois, contre 184.000 pour les services.

Wells Fargo a tranché dans ses effectifs en septembre

D'après la dernière étude de la firme Challenger sur le sujet, dévoilée hier, le nombre de licenciements annoncés par les entreprises aux États-Unis durant le mois de septembre 2018 est cependant ressorti en forte progression à 55.285, contre 38.472 au mois d'août. Les réductions d'effectifs menées par la banque Wells Fargo représentent néanmoins près de la moitié des 'coupes' à l'échelle nationale, sans quoi le rapport aurait été en fait plutôt 'positif', confirmant la bonne santé du marché du travail aux USA. Les annonces de licenciements ressortent au plus haut depuis le mois de mars, mais Wells explique l'essentiel du phénomène. Les réductions d'effectifs de Wells Fargo impacteront l'emploi américain durant les trois prochaine années, avec des effets divers selon les mois.

En dehors du secteur financier, les annonces de destructions de postes en septembre ont surtout concerné le segment de la distribution (5.907 postes) et les biens industriels (2.235 emplois).

Recul des inscriptions hebdomadaires

Notons enfin que le Département US au Travail a annoncé hier des inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, en recul de 8.000 la semaine passée à 207.000. Le consensus tablait sur un niveau de 215.000.

Un emploi américain robuste ne serait pas forcément bon pour les marchés

L'annonce ce jour d'un solide rapport sur l'emploi serait à double tranchant. Elle fournirait évidemment un prétexte de plus à la Fed pour durcir sa politique monétaire. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une nouvelle hausse des taux de la Fed le 19 décembre, à l'issue de la dernière réunion monétaire de l'année, serait de 83,3%. Le taux des fonds fédéraux serait alors porté dans une fourchette allant de 2,25 à 2,50%, après ce quatrième tour de vis de l'année 2018. Cette 'proba' d'une quatrième hausse des taux ne cesse d'augmenter ces derniers mois, du fait essentiellement de la solidité de l'économie américaine.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

Nanobiotix a reçu le versement d'un montant initial de 16 millions d'euros au titre du prêt non-dilutif conclu avec la Banque Européenne d'Investissement (BEI) annoncé le 26 juillet 2018. Le…

Publié le 16/10/2018

Société Générale Corporate & Investment Banking...

Publié le 16/10/2018

Toutabo a vu son activité, tous métiers confondus, progresser pour atteindre 11,2 ME au premier semestre (+ 285 % par rapport au 1er semestre 2017) et...

Publié le 16/10/2018

Lysogene prend 48% à 2,60 euros dans un volume représentant 0,3% du tour de table ce mardi...

Publié le 16/10/2018

Suite à l'obtention du permis d'exploitation délivré par le Service Public de Wallonie le 24 mai 2018, La Française de l'Energie, via sa filiale Gazonor Benelux, a démarré hier les tests de…