En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 351.86 PTS
+0.67 %
5 353.00
+0.74 %
SBF 120 PTS
4 298.42
+0.67 %
DAX PTS
12 561.29
+0.39 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Etats-Unis : un nouveau pas en avant pour la réforme fiscale

| Boursier | 156 | Aucun vote sur cette news

L'adoption, jeudi, par le Congrès américain, de la résolution de budget pour 2018 a ouvert la voie à une procédure simplifiée pour voter la future réforme fiscale.

Etats-Unis : un nouveau pas en avant pour la réforme fiscale
Credits Reuters

La voie se dégage un peu plus pour le projet de réforme fiscale porté par Donald Trump. Le Congrès américain a ainsi adopté jeudi la résolution sur le budget 2018, qui permettra au président de lancer sa grande réforme fiscale et de bénéficier d'une procédure simplifiée pour la faire adopter.

La Chambre des représentants a ainsi adopté jeudi soir la résolution de budget 2018 (déjà votée la semaine dernière par le Sénat avec 51 voix pour et 49 contre), par 216 voix pour (212 contre). Cette résolution autorise une procédure simplifiée pour le vote de la réforme de la fiscalité, en supprimant le vote à la majorité qualifiée au Sénat. Les sénateurs n'auront donc besoin que d'une majorité simple, de 51 voix pour adopter la loi fiscale, au lieu des 60 voix généralement requises. Une aubaine pour les Républicains, qui disposent de 52 voix au Sénat et n'auront donc pas à aller chercher des voix démocrates, sauf en cas de défections dans leurs rangs.

La Bourse de New York a salué cette avancée par une légère hausse (+0,3% pour le Dow Jones) jeudi soir, tandis que Donald Trump s'est félicité de l'adoption du texte en saluant sur Twitter une "grande nouvelle".

1.500 milliards de dollars de baisses d'impôts en vue

La réforme fiscale, dont les détails restent à établir, prévoit notamment une baisse de l'impôt sur les sociétés, qui passerait de 35% à 20 %, ainsi qu'une baisse de l'impôt sur le revenu pour la plupart des ménages. En échange, au nom de la simplification, de nombreuses déductions fiscales seraient supprimées.

Au total, les impôts baisseraient de 1.500 milliards de dollars, ce qui inquiète certains élus, notamment démocrates, qui craignent une envolée du déficit budgétaire ainsi que des réductions dans les programmes de couverture santé Medicaid et Medicare.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Nanobiotix flambe de 48% à 14,86 euros, permettant au titre, soumis à une forte volatilité, de revenir en territoire positif depuis le début de l'année. Les investisseurs saluent une excellente…

Publié le 22/06/2018

BlackRock sous les 5% des droits de vote

Publié le 22/06/2018

66% de part d'audience...

Publié le 22/06/2018

Sodexo "montre des signes de vie sur le marché de l'éducation aux Etats-Unis". Avec son tracker des "nouveaux contrats" remportés par les sociétés du secteur de la restauration collective,…

Publié le 22/06/2018

A la recherche d'un PDG depuis la démission de Jean-Marc Janaillac, Air France KLM aurait jeté son dévolu sur Philippe Capron, le directeur financier...