En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 488.68 PTS
+0.68 %
5 488.5
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 393.76
+0.64 %
DAX PTS
12 407.31
+0.66 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.177
-0.03 %

Etats-Unis : Trump tacle l'Allemagne et ses alliés de l'OTAN

| Boursier | 132 | 4 par 1 internautes

Le Président américain exige une hausse des contributions

Etats-Unis : Trump tacle l'Allemagne et ses alliés de l'OTAN
Credits Reuters

Le Président américain Donald Trump débute sa journée en taclant ses partenaires de l'OTAN à propos de leurs trop faibles contributions financières en matière de défense. "Les Présidents essaient sans succès depuis des années d'amener l'Allemagne et d'autres pays riches de l'OTAN à payer davantage pour leur protection contre la Russie. Ils ne paient qu'une fraction de leur coût. Les États-Unis paient des dizaines de milliards de dollars de trop pour subventionner l'Europe et perdent gros sur le commerce!", estime Trump, furibond.

"Pour couronner le tout, l'Allemagne vient de commencer à payer à la Russie, le pays dont elle veut se protéger, des milliards de dollars pour subvenir à ses besoins en énergie avec un nouveau pipeline russe. Pas acceptable! Toutes les nations de l'OTAN doivent respecter leur engagement de 2%, et cela doit aller à terme jusqu'à 4%", tranche encore le Président américain.

Le président US place donc le sommet de l'OTAN dans un climat de haute tension, taclant très ouvertement Berlin à propos de sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. A Bruxelles, Trump a même jugé que l'Allemagne était "contrôlée par la Russie". L'objectif de Trump est donc de faire passer à 4% du PIB les dépenses de défense des alliés des USA au sein de l'OTAN. Dans un premier temps, Trump leur demande de respecter les engagements pris il y a quatre ans, et portant sur une part de 2% du PIB consacrée à ces dépenses en 2024.

Hier, Donald Trump avait déjà attaqué ses alliés de l'OTAN sur cette même question. "A quoi sert l'OTAN si l'Allemagne paye à la Russie des milliards de dollars pour le gaz et l'énergie? Pourquoi n'y a-t-il que 5 pays sur 29 qui ont respecté leur engagement? Les États-Unis paient pour la protection de l'Europe, puis perdent des milliards sur le commerce. Ils doivent payer IMMEDIATEMENT 2% du PIB, pas d'ici 2025", avait ainsi asséné le Président américain.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Une lourde dette et des ennuis judiciaires...

Publié le 21/09/2018

Le CAC40 aligne une quatrième séance positive d'affilée

Publié le 21/09/2018

Le groupe inquiète de nouveau les marchés

Publié le 21/09/2018

Encore un gros contrat remporté par Alstom (+0,41% à 39,50 euros). Ainsi, la Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, a désigné le constructeur ferroviaire pour la…

Publié le 21/09/2018

Virbac : Mise à disposition du rapport financier semestriel au 30 juin 2018 _ Erratum       Communiqué diffusé le 21 septembre 2018       Le tableau de répartition du chiffre…