En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 367.62 PTS
-0.15 %
5 367.0
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 237.09
-0.23 %
DAX PTS
12 096.40
-0.60 %
Dowjones PTS
26 089.61
-0.07 %
7 479.11
-0.42 %
1.121
-0.00 %

Etats-Unis : Trump continue de tourmenter la Fed

| Boursier | 188 | Aucun vote sur cette news

La banque centrale américaine et son président Jerome Powell sont une nouvelle fois les cibles des critiques du président américain pour avoir relevé les taux trop vite et pour tarder à les baisser...

Etats-Unis : Trump continue de tourmenter la Fed
Credits Reuters

Donald Trump revient à la charge contre la Réserve fédérale américaine, devenue sa bête noire. Dans un entretien à la chaîne 'CNBC' et une nouvelle série de tweets rageurs, le président américain s'est plaint du niveau élevé des taux de la Fed, et a regretté d'être désavantagé par rapport à son homologue chinois, qui dicte sa volonté à sa banque centrale...

"Ils ne m'ont pas écouté. Ce n'est pas seulement Jay Powell (le président de la Fed) mais il y a des gens à la Fed qui ne sont pas des nôtres", a ainsi affirmé lundi le président américain à 'CNBC'. Il a déploré ne pas avoir "que des gens à (lui)" au conseil de la Fed, qu'il a de nouveau accusée d'avoir fait une "grosse erreur" en relevant les taux d'intérêt trop vite.

Enfonçant le clou, Trump a ensuite tweeté mardi, en commentant les derniers chiffres de l'inflation, que "les Etats-Unis ont UNE INFLATION TRÈS BASSE, une belle chose!". Et d'ajouter que "le taux d'intérêt de la Fed est bien trop élevé, ce qui s'ajoute à un resserrement quantitatif ridicule". Les taux élevés de la Fed contribuent à ce que l'euro et d'autres devises sont "dévaluées face au dollar, ce qui place les Etats-Unis dans une posture très désavantageuse", a encore critiqué le président américain.

La Fed a annoncé fin 2018 une pause prolongée dans son cycle de hausses des taux directeurs (portés entre 2,25% et 2,50%), mais Donald Trump lui reproche d'avoir relevé ses taux trop vite, et d'avoir ainsi pénalisé la croissance, au moment où la guerre commerciale pèse elle aussi sur les perspectives de l'économie américaine et mondiale.

"En Chine, le patron de la 'Fed', c'est le président Xi"

Face aux signes de ralentissement de l'économie, Jerome Powell a laissé entendre la semaine dernière un possible baisse des taux en affirmant que la Fed agirait de manière "appropriée" si la conjoncture se dégradait. L'annonce, vendredi, de chiffres de l'emploi décevants aux Etats-Unis en mai, a renforcé les attentes du marché d'un ou plusieurs assouplissements, peut-être dès la réunion des 18 et 19 juin ou celle des 30 et 31 juillet.

Donald Trump a ensuite cité en exemple la Banque populaire de Chine, car elle "injecte de l'argent" dans le système monétaire. "N'oubliez pas qu'en Chine, le patron de la Fed, c'est le président Xi, le président chinois", a lancé Trump. "En tant que patron de la Fed, il peut faire ce qu'il veut ", a ajouté le président américain affirmant qu'en injectant des liquidités, la Chine dévaluait sa monnaie "ce qui annule l'effet des tarifs douaniers".

Comme en écho à ces propos, le yuan est tombé lundi à son plus bas niveau depuis novembre après que la banque centrale a laissé entendre qu'elle n'avait pas fixé de plancher pour sa devise.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2019

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 14/06/2019

Les mandats d'administrateur et de Président du Conseil d'administration exercés par Bruno Fyot ont pris fin à l'issue de l'Assemblée générale...

Publié le 14/06/2019

Manutan annoncé avoir financé cette acquisition essentiellement sur ses fonds propres

Publié le 14/06/2019

Par l'acquisition d'actions auprès d'ABN AMRO et Société Générale

Publié le 14/06/2019

Manutan a annoncé l'acquisition de 100 % des titres de la société Kruizinga, acteur majeur de la distribution en ligne d'équipements de stockage et de transport au Benelux. Basée à Wapenveld (au…