En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 796.74 PTS
-0.34 %
4 787.0
-0.36 %
SBF 120 PTS
3 812.26
-0.51 %
DAX PTS
10 742.29
-0.42 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.141
+0.18 %

Etats-Unis: nouveau directeur pour une instance de protection des consommateurs

| AFP | 431 | Aucun vote sur cette news
Mike Mulvaney (d), directeur du budget de la Maison Blanche, le 25 mai 2017 à la Maison Blanche, à Washington
Mike Mulvaney (d), directeur du budget de la Maison Blanche, le 25 mai 2017 à la Maison Blanche, à Washington ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

Donald Trump a nommé vendredi son directeur du budget président par intérim du Bureau de protection des consommateurs (CFPB), une instance critiquée par les républicains et le lobby bancaire.

Mike Mulvaney, actuellement directeur du budget de la Maison Blanche (OMB), prendra la tête du CFPB en attendant la nomination d'un nouveau directeur pour remplacer Richard Cordray qui avait annoncé sa démission la semaine dernière.

"Le président attend que (Mike) Mulvaney fasse preuve de bon sens dans sa gestion du CFPB qui permettra aux consommateurs de prendre leurs propres décisions financières et aussi de faciliter les investissements dans nos communautés", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

Le CFPB (Consumer Financial Protection Bureau) était dans le collimateur de l'administration Trump qui entend déréguler le secteur financier aux Etats-Unis et se débarrasser de plusieurs institutions et loi créées et adoptées après la crise de 2008.

M. Cordray avait démissionné après que le Congrès a bloqué une de ses réformes visant à donner la possibilité aux consommateurs de poursuivre les banques en nom collectif. Sa démission était effective vendredi.

Le CFPB avait notamment révélé le scandale des millions de faux comptes créés à l'insu des clients par les employés de la banque Wells Fargo en échange de bonus de rémunération. La banque a été condamnée à une amende de 100 millions de dollars.

Le CFPB avait été créé en 2011 par l'administration de Barack Obama et M. Cordray placé à sa tête.

Juste avant son départ effectif, ce dernier avait décidé de nommer vendredi comme directrice-adjointe Leandra English, qui faisait déjà partie du CFPB. cette décision la plaçait de-facto à la tête de l'organisation tant qu'un nouveau directeur n'était pas nommé.

Cette initiative a précipité la décision de l'administration Trump d'y placer Mike Mulvaney. Ce dernier avait toutefois estimé en 2014 que le CFPB "est un parfait exemple de comment une bureaucratie peut fonctionner si elle ne doit rendre des comptes à personne. Cela devient une mauvaise blague car on se retrouve avec une instance dotée d'une immense autorité sur tous les aspects de votre vie".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Les marchés européens évoluent en baisse à l’approche de la mi-séance. Les craintes s’accumulent du côté des investisseurs. Les tensions commerciales sino-américaines s’intensifient et…

Publié le 10/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre a stoppé sa correction sur le niveau de support clé des 91.9 euros, niveau qui soutient les cours en clôture depuis avril 2017. Du côté des indicateurs…

Publié le 10/12/2018

  Luxembourg, 10th December 2018   SHARES REPURCHASE PROGRAMME Authorized by the shareholders' meeting held on 28th June 2017 Implemented upon the decision of…

Publié le 10/12/2018

PSA propose les premières mesures de reclassement des salariés du site de Saint-Ouen. Ainsi, le constructeur automobile a fait part d’un projet porté par les pouvoirs publics d’implanter un…

Publié le 10/12/2018

Près de 7% du capital a tourné...