Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 733.69 PTS
+0.71 %
SBF 120 PTS
5 268.64
+0.67 %
DAX PTS
15 542.98
+0.46 %
Dow Jones PTS
35 677.02
+0.21 %
15 355.07
-0.87 %
1.164
0. %

Etats-Unis : les tractations se poursuivent laborieusement sur le plan de 3.500 milliards

| Boursier | 357 | 1 par 1 internautes

Joe Manchin contrarie sérieusement les plans de Biden...

Etats-Unis : les tractations se poursuivent laborieusement sur le plan de 3.500 milliards
Credits Reuters

Joe Manchin contrarie sérieusement les plans de Biden. Axios cite des personnes proches du dossier, selon lesquelles le président Biden n'aurait pas réussi à convaincre le sénateur Manchin de soutenir le projet de loi sur les 'infrastructures humaines' de 3.500 milliards de dollars lors d'une rencontre avant-hier à la Maison Blanche. Le 'gap' à combler est de taille, puisque Manchin plaide en faveur d'un plan inférieur de... 2.000 milliards de dollars et demeure opposé à de nombreuses propositions spécifiques. Biden a fait une présentation publique de son programme économique jeudi, mais les médias US ont mis en évidence les querelles démocrates sur un certain nombre de problèmes non résolus. Biden doit également convaincre la sénatrice Kyrsten Sinema, dont l'historique montre une grande opposition aux augmentations d'impôts. Les progressistes sont également de plus en plus agités, le sénateur Bernie Sanders affirmant que le prix de 3.500 Mds$ représenterait déjà un compromis compte tenu de sa proposition initiale de 6.000 Mds$.

Les taxes restent le facteur le plus important du point de vue des marchés financiers, bien que leur impact soit incertain étant donné les inconnues concernant le timing et le montant final de la facture.

Le large écart entre les modérés et les progressistes au sein du parti démocrate au sujet du plan 'd'infrastructure sociale' complique donc la voie vers des mesures de relance budgétaire supplémentaires. Manchin avait précédemment averti en privé la Maison Blanche et les dirigeants du Congrès qu'il avait des préoccupations politiques spécifiques concernant le plan d'infrastructure sociale de 3.500 milliards de Joe Biden. Il n'en soutient qu'une part représentant 1.000 milliards, ou au plus 1.500 milliards environ. De leur côté, les progressistes ont donc souligné que la proposition de budget de 3.500 milliards de dollars des démocrates était... trop faible.

Les marchés s'attendent toujours à davantage de mesures de relance de la part de Washington, même si les chiffres du projet de loi 'de réconciliation' devraient baisser étant donné la nécessité de rallier les démocrates centristes du Sénat. Le plus gros problème pour les marchés financiers est le risque de hausse des impôts. Des rapports récents ont confirmé que les démocrates étaient susceptibles de s'accorder sur un taux d'imposition des sociétés de 25%, contre 21% actuellement.

S'exprimant sur CNN, le chef de cabinet de la Maison Blanche, Ron Klain, a exprimé sa confiance il y a quelques jours quant au fait que le sénateur démocrate Joe Manchin se prononce ultimement en faveur de l'enveloppe de dépenses du président Biden. Manchin s'est dit préoccupé par l'inflation et l'augmentation de la dette, bien que Klain pense qu'il pourrait être persuadé par l'argument que le projet de loi n'augmentera en fait pas la dette nationale.

L'attention se porte également de plus en plus sur le plafond de la dette. Goldman Sachs voit un risque plus important que d'ordinaire sur ce sujet du relèvement du plafond de la dette. L'accent est mis en particulier sur le refus des démocrates d'inclure une augmentation du plafond de la dette dans leur projet de loi de réconciliation et sur l'insistance des républicains pour qu'ils restent unis dans leur opposition à l'octroi d'un sursis sans accord bipartite sur les réductions de dépenses. Le chef de la minorité sénatoriale, Mitch McConnell, a souligné à plusieurs reprises que les démocrates devraient relever eux-mêmes le plafond de la dette et disposaient des outils pour le faire, position qu'il aurait confirmée à la Secrétaire au Trésor Janet Yellen lors d'une conversation téléphonique mercredi.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2021

Du 1er janvier au 30 septembre 2021, le chiffre d'affaires consolidé de SAINT JEAN GROUPE, principalement constitué du chiffre d'affaires de SAINT...

Publié le 22/10/2021

Une Journée Investisseurs se tiendra le 14 décembre 2021

Publié le 22/10/2021

Séché Environnement a publié un chiffre d’affaires contributif de 183,4 millions d'euros au troisième trimestre 2021, en progression de 14,1% par rapport à la même période de 2020. Sur 9…

Publié le 22/10/2021

A un prix abordable...

Publié le 22/10/2021

ErametLe groupe minier publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.IcadeLe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats du troisième trimestre.MichelinLe fabricant de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne