En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Etats-Unis : les taux à 10 ans à 3,15%, un sommet depuis 2011 !

| Boursier | 308 | Aucun vote sur cette news

Coup de chaud sur les taux américains ce mercredi à Wall Street. Suite à l'annonce d'indicateurs économiques très solides outre-Atlantique, le rendement du T-Bond à 10 ans a bondi à 3,15%, son plus haut niveau depuis juin 2011.

Etats-Unis : les taux à 10 ans à 3,15%, un sommet depuis 2011 !
Credits Carlos Barria / Reuters

Le marché obligataire américain a connu mercredi une séance mouvementée. Les cours des obligations ont nettement reculé, faisant grimper les taux d'intérêts (qui évoluent mécaniquement en sens inverse des taux).

Le rendement du Bon du Trésor américain (T-Bond) à 10 ans a ainsi bondi de 8 points de base à 3,15%, son plus haut niveau depuis juin 2011, après la publication de chiffres de l'emploi privé très solides en septembre aux Etats-Unis, et des commentaires positifs du président de la Fed, Jerome Powell, sur la croissance américaine. Le rendement du T-Bond à 2 ans a lui aussi nettement progressé, de 5 points de base à 2,86% mercredi soir, au plus haut depuis février 2008.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar, qui reflète son évolution face à 6 devises de référence, a profité du mouvement pour s'apprécier, avec un gain de 0,3% à 95,79 points.

Indicateurs au vert pour l'emploi, les services, la consommation

Mercredi, le cabinet ADP a publié ses chiffres mensuels de l'emploi dans le secteur privé, qui précèdent les chiffres complets pour septembre (annoncés vendredi par le gouvernement). Or, le secteur privé a créé bien plus d'emplois que prévu (230.000), en septembre aux Etats-Unis, alors que le consensus était logé à 179.000.

Par ailleurs, les indices d'activité dans les services ont eux aussi dépassé les attentes en septembre outre-Atlantique. L'indice Markit PMI final des services est ressorti à 53,5, contre un consensus de 52,9, et après 54,8 en août. De son coté, l'indice ISM des services, calculé selon d'autres critères, est ressorti à 61,6, contre 58 de consensus et après 58,5 en août.

Enfin, les professionnels du commerce réunis au sein de la National Retail Federation (NRF) ont fait savoir mercredi qu'ils s'attendaient à une hausse de 4,3% à 4,8% des ventes de détail pendant la saison des fêtes de fin d'année aux Etats-Unis, par rapport à 2017. Cette prévision est supérieure à la hausse moyenne de 3,9% enregistrée ces cinq dernières années...

La Fed confirme la poursuite de son cycle haussier

Mardi, le président de la Fed, Jerome Powell, avait salué des perspectives économiques "remarquablement positives" pour les Etats-Unis, combinant un chômage très bas et une inflation maîtrisée. Lors d'une conférence à Boston, M. Powell avait estimé que le taux de chômage devrait rester en deçà de 4% pendant encore deux ans au moins et l'inflation demeurer modérée même avec les revalorisations salariales. Il a en outre confirmé que la banque centrale allait continuer à remonter ses taux directeurs progressivement.

La Fed a relevé la semaine dernière ses taux directeurs pour la 3ème fois cette année pour les porter entre 2% et 2,5%, et a retiré de son communiqué le terme "accommodant" qui désignait sa politique monétaire depuis près de 10 ans. Jerome Powell avait alors souligné la vigueur de la croissance et du marché de l'emploi aux Etats-Unis, ainsi que la modération de l'inflation, qui devrait demeurer proche de l'objectif de 2% que s'est fixé la banque centrale américaine.

Une quatrième hausse d'un quart de point du taux des "fed funds" semble se profiler de façon quasi-certaine pour la réunion de décembre, suivie de 3 autres hausses en 2019 sauf accident conjoncturel.

Donald Trump critique la Fed, craignant pour la croissance

Suite au geste haussier du 26 septembre, Donald Trump avait exprimé son désaccord via un tweet où il déclarait n"être "pas content" de la hausse des taux annoncée par la Fed. Le président américain craint qu'un resserrement monétaire trop rapide ne fasse ralentir l'économie américaine et atténue les effets positifs de sa politique de baisses d'impôts et d'investissements.

En réponse, Jerome Powell a tenu à rappeler, lors de sa conférence de presse, que la Fed prenait ses décisions en toute indépendance. "Nous ne prenons pas en considération les facteurs politiques", a réaffirmé le patron de la Fed face aux pression répétées exercées par le président américain.

Rappelons que Donald Trump avait aussi critiqué, dès sa campagne électorale en 2016, la politique de la Fed, alors dirigée par Janet Yellen. Le futur président jugeait à l'époque que la Fed avait maintenu ses taux trop bas trop longtemps, la soupçonnant d'avoir voulu soutenir ainsi le parti démocrate.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/12/2018

Le défenseur marocain de Reims Yunis Abdelhamid (d) à la lutte avec l'attaquant sud-africain de Strasbourg Lebo Mothiba, le 15 décembre 2018 à Reims ( FRANCOIS NASCIMBENI / AFP )Quatre jours…

Publié le 15/12/2018

Des Yéménites achètent des fruits dans un marché à Hodeida, ville portuaire au bord de la mer Rouge, le 14 décembre 2018 ( ABDO HYDER / AFP )Quasi inespéré, l'accord inter-yéménite…

Publié le 15/12/2018

L'ailier de Toulouse Yoann Huget file à l'essai contre les Wasps en Coupe d'Europe, le 15 décembre 2018 au stade Ernest-Wallon à Toulouse ( REMY GABALDA / AFP )Avec Antoine Dupont de tous les…

Publié le 15/12/2018

Les candidates à l'élection de Miss France lors d'un défilé dans les rues de Lille, le 2 décembre 2018 ( FRANCOIS LO PRESTI / AFP/Archives )Trente candidates âgées de 18 à 24 ans…

Publié le 15/12/2018

Des "gilets jaunes" manifestent sur les Champs-Elysées, le 15 décembre 2018 à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )"Aujourd'hui, ça a l'air d'être plus calme": A Paris, après des…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...