En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
-
5 475.50
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.00 %
DAX PTS
12 430.88
-
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
+0.00 %
1.174
-0.06 %

États-Unis: le distributeur Toys 'R' Us va vendre ou fermer tous ses magasins

| AFP | 294 | Aucun vote sur cette news
Un magasin du distributeur de jouets Toys 'R' Us à San Rafael en Californie, le 19 septembre 2017
Un magasin du distributeur de jouets Toys 'R' Us à San Rafael en Californie, le 19 septembre 2017 ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Le distributeur de jouets en difficulté Toys 'R' Us va vendre ou fermer tous ses magasins aux États-Unis, ce qui pourrait affecter 33.000 emplois, rapporte mercredi le Wall Street Journal (WSJ).

L'enseigne, qui dispose d'environ 881 magasins sur le sol américain, prévoit de déposer son dossier de liquidation judiciaire dans la nuit avant une audience prévue jeudi, affirme le journal, citant des sources anonymes.

C'est David Brandon, le PDG, qui a lui-même annoncé ces mauvaises nouvelles aux salariés lors d'une conférence téléphonique tenue au siège du groupe à Wayne dans le New Jersey (est).

Contacté par l'AFP, Toys 'R' Us n'a pas répondu dans l'immédiat.

Il n'est pas impossible que la chaîne de distribution de jouets et jeux garde ouverts 200 magasins après sa liquidation, avance toutefois de son côté la chaîne d'informations financières CNBC.

L'une des hypothèses que Toys 'R' Us explore et qui ferait partie de son dossier de liquidation est de vendre les magasins canadiens, qui présentent un bilan positif, et 200 de ses boutiques américaines les plus rentables.

Il liquiderait ensuite le reste des magasins, avance encore CNBC.

Ces projets quelle que soit leur forme devraient avoir d'importantes conséquences sociales.

Les salariés américains, qui comptent pour plus de la moitié des 65.000 employés du groupe, vont garder leur emploi encore pendant 60 jours, leur a dit mercredi M. Brandon selon CNBC. La suite est incertaine.

Toys 'R' Us s'était déclaré en faillite en septembre 2017, se plaçant sous la protection du chapitre 11, une disposition américaine permettant à une entreprise de continuer à fonctionner normalement à l'abri de ses créanciers.

Mais le groupe a continué à rencontrer des difficultés pour se relancer et trouver de l'argent frais, ce qui a entraîné un grand nombre d'analystes à prédire récemment sa liquidation judiciaire.

Connu pour ses supermarchés du jouets ouverts dans les années 1980 et 1990 à la périphérie des villes, Toys 'R' Us a manqué le virage numérique et subi de plein fouet la concurrence des enseignes ayant misé sur le commerce en ligne.

Au Royaume-Uni, Toys 'R' Us a été placé fin février sous administration judiciaire, ce qui pourrait conduire à la liquidation de ses 105 magasins et la perte de 3.200 emplois.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2018

                                                                         23…

Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 24/09/2018

Potentiel de croissance annuelle de l'EBITDA sous-jacent à moyen terme de 6 à 9 %, à périmètre et change constants, et potentiel de croissance du free cash…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…