5 404.58 PTS
+0.24 %
5 413.00
+0.43 %
SBF 120 PTS
4 330.96
+0.30 %
DAX PTS
12 540.95
-0.21 %
Dowjones PTS
24 664.89
-0.34 %
6 774.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 162.24
-0.13 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Etats-Unis: le Congrès évite la crise et finance l'Etat fédéral

| AFP | 198 | Aucun vote sur cette news
Le Congrès américain, à majorité républicaine, a adopté jeudi des financements temporaires pour l'Etat fédéral, repoussant au 19 janvier la prochaine date-butoir budgétaire, et évitant ainsi toute paralysie des administrations
Le Congrès américain, à majorité républicaine, a adopté jeudi des financements temporaires pour l'Etat fédéral, repoussant au 19 janvier la prochaine date-butoir budgétaire, et évitant ainsi toute paralysie des administrations ( Brendan Smialowski / AFP/Archives )

Le Congrès américain, à majorité républicaine, a adopté jeudi des financements temporaires pour l'Etat fédéral, repoussant au 19 janvier la prochaine date-butoir budgétaire, et évitant ainsi toute paralysie des administrations.

Le Sénat a approuvé par 66 voix contre 32 un texte de financement, quelques heures après la Chambre des représentants, et un jour avant que n'expirent les crédits actuels, vendredi à minuit. Une partie de la minorité démocrate s'est opposée, contestant l'absence de mesures de régularisation pour les sans-papiers.

Il n'y aura donc pas de "shutdown" - de fermeture partielle des administrations fédérales - vendredi soir, une perspective qu'avait dénoncée le président Donald Trump, lui-même sur le point de partir en vacances dans son club privé de Floride.

Mais il n'y a donc pas eu non plus de grand compromis sur tous les dossiers de fin d'année, le bras de fer ayant été encore repoussé, cette fois au 19 janvier.

Majorité républicaine, opposition démocrate et Maison Blanche cherchent un accord sur le sort de centaines de milliers de jeunes clandestins (les "Dreamers"), le financement du mur à la frontière mexicaine, ou encore la stabilisation du système de santé réformé par Barack Obama, et ébranlé par les coups de boutoir des républicains. Sans compter le budget de la défense et du reste des ministères pour la fin de l'année budgétaire 2018, c'est-à-dire jusqu'au 30 septembre.

Le texte adopté jeudi inclut toutefois des mesures importantes à court terme.

Il débloque plusieurs centaines de millions de dollars pour construire une nouvelle base de missiles en Alaska et pour réparer deux navires américains endommagés dans des accidents récents.

Un programme public d'assurance maladie pour 8,9 millions d'enfants, "CHIP", est ré-autorisé jusqu'au 31 mars, ce qui permettra d'éviter tout défaut de couverture.

Et un programme de surveillance des communications sur internet en dehors des Etats-Unis est également ré-autorisé, jusqu'au 19 janvier, alors que son autorisation légale arrivait à expiration à la fin de l'année. Les élus débattent depuis des mois pour le renouveler à long terme.

Les parlementaires républicains peuvent donc partir en vacances de Noël avec le sentiment du devoir accompli, après l'adoption définitive mercredi par le Congrès d'une grande baisse des impôts, saluée par Donald Trump comme "historique" et un "cadeau de Noël" aux Américains.

Séparément, la Chambre a adopté jeudi une enveloppe de 81 milliards de dollars pour aider les Etats et territoires frappés par les ouragans et incendies géants de cette saison. Le Sénat se prononcera vraisemblablement en janvier sur ces crédits, la troisième tranche d'une aide fédérale qui se chiffrera au total à près de 133 milliards de dollars.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/04/2018

Wall Street consolide légèrement avant bourse ce vendredi, au terme d'une semaine riche en publications...

Publié le 20/04/2018

La déclaration de l'organisation séparatiste basque ETA, qui demande pardon aux victimes pour "la douleur" causée, est la conséquence de la force de l'Etat de droit, estime le gouvernement…

Publié le 19/04/2018

Des étudiants de Tolbiac manifestent à Paris le 19 avril 2018 ( Philippe LOPEZ / AFP )La grande majorité des présidents d'université a réclamé jeudi des moyens pour ne pas "condamner à…

Publié le 19/04/2018

Drone MQ-9 Reaper déployé sur une base en Afghanistan ( SHAH MARAI / AFP/Archives )Les Etats-Unis ont levé jeudi certaines restrictions sur les ventes de leurs drones les plus performants afin…

Publié le 19/04/2018

Conférences annoncées...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/04/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 192 562,22 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 20/04/2018

A contre-courant, STMicroelectronics aligne une troisième séance consécutive dans le rouge à Paris, en repli de 1,85% à 17,5 euros...

Publié le 20/04/2018

Communiqué de presse Bruxelles, le 20 avril 2018     L'offre convergente Love d'Orange Belgium est à présent disponible dans les dernières régions de Belgique…

Publié le 20/04/2018

Schlumberger, le géant des services pétroliers, publie ce vendredi des résultats supérieurs aux attentes...

Publié le 20/04/2018

Des défis à relever