Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 385.99 PTS
-
6 298.50
-1.18 %
SBF 120 PTS
5 018.02
-
DAX PTS
15 400.41
-
Dow Jones PTS
34 742.82
-0.1 %
13 359.08
+0. %
1.214
+0.07 %

Etats-Unis : la Fed ne "pense même pas à penser à réduire" son soutien !

| Boursier | 351 | Aucun vote sur cette news

Le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) "ne pense même pas à penser à réduire" son soutien, même si l'économie montre des signes de reprise de plus en plus dynamique, a assuré mercredi soir le patron de la Fed, Jerome Powell.

Etats-Unis : la Fed ne "pense même pas à penser à réduire" son soutien !
Credits Joshua Roberts / Reuters

Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a estimé mercredi qu'il n'est "pas encore temps" de commencer à parler de "tapering", c'est à dire de réduire le montant du soutien financier apporté par la banque centrale à l'économie américaine via ses achats d'actifs, qui sont maintenus à 120 milliards de dollars par mois. Le principal taux directeur de la Fed a aussi été maintenu mercredi à son niveau actuel, proche de zéro (0 à 0,25%), comme les marchés l'anticipaient.

Lors de sa conférence de presse suivant la réunion de 2 jours de la Fed, M. Powell a insisté sur le fait que le Comité de politique monétaire (FOMC) "ne pense même pas à penser à réduire" son soutien, même si l'économie montre des signes de reprise de plus en plus dynamique à mesure que la campagne de vaccination contre le Covid-19 progresse outre-Atlantique.

Sur les marchés obligataires américains, les taux d'intérêts se sont détendus après ces propos. Le rendement du T-Bond à 10 ans est revenu à 1,61% (-1 points de base par rapport à mardi) contre 1,64% auparavant et un pic de 1,76% en mars. L'indice du dollar, stable avant la Fed, reculait de 0,34% à 90,60 pts en soirée face à un panier de devises, alors que l'horizon du resserrement monétaire semble donc s'éloigner.

Le patron de la Fed a commencé sa conférence de presse en saluant le renforcement de la croissance économique, à mesure que la vaccination progresse, tout en soulignant que cette reprise restait "inégale et incomplète".

Pas de hausse des taux avant 2023 ?

Dans son communiqué, la Fed a estimé que "dans le contexte des progrès de la vaccination et d'un soutien robuste des politiques monétaire et budgétaire, les indicateurs de l'activité économique et de l'emploi se sont améliorés".

Toutefois, "la trajectoire que suivra l'économie dépendra fortement de l'évolution du virus, ce qui inclut les progrès de la vaccination", a-t-elle ajouté. "La crise sanitaire en cours continue de peser sur l'économie et les perspectives économiques restent soumises à certains risques." La formulation choisie concernant la situation sanitaire est légèrement moins négative que celle du communiqué de mars, dans lequel la Fed estimait que le coronavirus impliquait "des risques considérables pour les perspectives économiques".

La banque centrale américaine a réaffirmé son engagement à maintenir sa politique actuelle tant qu'elle n'aura pas observé "des progrès supplémentaires substantiels" vers le double objectif qu'elle s'est fixé: le plein emploi et un retour durable de l'inflation à 2%. Les dernières projections économiques de la Fed, faites en mars, montraient qu'une majorité de 11 membres du FOMC sur 18 pensaient que le taux des "fed funds" ne serait pas relevé avant la fin 2023, avec une minorité de 7 membres envisageant des taux plus élevés courant 2023. 4 membres sur 18 envisageaient déjà un premier geste haussier courant 2022.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

Du 1er au 31 mai 2021

MIEUX QUE GRATUIT ?
"Un ordre de bourse qui vous rapporte"

Tradez gratuitement et recevez 1€ par ordre exécuté
sur tous les produits de la gamme Morgan Stanley*
Valable sur tous les ordres >= à 500€*, offre limitée à 200€

Découvrir l'offre

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Communication à caractère promotionnel. *Voir conditions de l'offre.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/05/2021

Aures fait état d'un chiffre d'affaires de 25,1 millions d'euros au premier trimestre, en repli de 5,63% (-2,62% à taux de change constant)...

Publié le 11/05/2021

Alstom a réalisé au premier trimestre 2021 un résultat net ajusté (des activités poursuivies, part du groupe) de 301 millions d’euros, incluant plusieurs éléments exceptionnels en partie…

Publié le 11/05/2021

Kalray annonce que son projet CARAIBE ("CARtes d'Accélération Intelligentes pour les Besoins Edge") est lauréat du plan France Relance piloté par la...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne