Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 765.52 PTS
-0.44 %
6 773.0
-0.26 %
SBF 120 PTS
5 259.98
-0.46 %
DAX PTS
15 169.98
-0.61 %
Dow Jones PTS
34 580.08
-0.17 %
15 712.04
-1.74 %
1.131
+0.1 %

Etats-Unis : la Fed entame son "tapering" mais sera patiente sur les taux

| Boursier | 504 | 3 par 1 internautes

La Fed réduira son programme de rachat d'actifs de 15 milliards de dollars par mois à partir de la mi-novembre. Cependant, Jerome Powell juge toujours l'inflation "transitoire" et promet de la patience avant de relever les taux.

Etats-Unis : la Fed entame son "tapering" mais sera patiente sur les taux
Credits Reuters

La Réserve fédérale américaine a annoncé mercredi soir qu'elle réduirait son programme de rachat d'actifs de 15 milliards de dollars par mois à partir de la mi-novembre, ce qui devrait lui permettre de ramener son programme à zéro à la mi-2022. Sans surprise, le principal taux directeur de la Fed a été maintenu proche de zéro, entre 0% et 0,25%, et Jerome Powell a estimé que la Fed pouvait se montrer "patiente" avant de les relever.

Ces annonces faites à l'issue d'une réunion de deux jours du comité de politique monétaire (FOMC) correspondaient aux attentes des marchés, que la Fed a préparés depuis de longues semaines à cette échéance du "tapering". Les investisseurs ont cependant été rassurés par le ton accommodant de la Fed, qui a aussi réaffirmé son jugement selon lequel l'inflation restait en grande partie "transitoire", malgré les tensions actuelles sur les chaînes d'approvisionnement.

A Wall Street, les indices se sont orientés en hausse après ces annonces : le Dow Jones (+0,29%), le S&P 500 (+0,65%) et le Nasdaq (+1,04%) ont tous trois terminé sur de nouveaux records mercredi soir. L'indice du dollar a reculé de 0,2% face à un panier de devises de référence, mais sur les marchés obligataires, les taux se sont nettement tendus, le rendement du T-Bond à 10 ans grimpant de 6 points de base à 1,60%.

La Fed sera "patiente" en matière de hausse des taux

Lors de sa conférence de presse, le président de la Fed Jerome Powell a indiqué que la Fed pouvait se montrer "patiente" avant de relever ses taux. "Nous pensons que nous pouvons patienter" pour relever les taux, a-t-il dit, tout en soulignant que l'institution n'hésiterait pas à les rehausser si la situation l'imposait. Les objectifs de plein emploi de la Fed (une des conditions pour relever ses taux directeurs) "pourraient être atteints pendant le second semestre 2022", a-t-il indiqué.

Concernant l'inflation (l'autre facteur qui pourrait justifier une hausse des taux), M. Powell a estimé que le calendrier de son déclin était "incertain"', mais qu'elle pourrait ralentir "à partir du 2e ou du 3e trimestre 2022". "Bien sûr, le moment (précis) est très incertain, mais nous devrions certainement voir l'inflation baisser d'ici le deuxième ou le troisième trimestre" 2022, a déclaré le patron de la Fed.

Le terme "transitoire" a-t-il ajouté, signifie qu'une fois la bouffée actuelle passée, le taux d'inflation ne sera pas durablement plus élevée.

Le rythme du "tapering" dépendra de l'évolution de l'économie

M. Powell avait indiqué dès la réunion de la Fed de septembre que le programme d'achat lié à la pandémie prendrait fin autour de la mi-2022. Ce programme lancé en 2020 pour soutenir l'économie face à la crise pandémique, consiste à acheter chaque mois 120 milliards de dollars d'obligations d'Etat (80 Mds$) et d'actifs adossées à des créances hypothécaires (MBS, 40 Mds$).

A partir de la mi-novembre, les achats d'obligations seront réduits de 10 Mds$ par mois et ceux de MBS seront réduits de 5 Mds$ par mois, a précisé mercredi la Fed. Ce rythme de 15 Mds$ est prévu pour 2 mois, novembre et décembre, et se poursuivra "probablement à ce rythme" jusqu'à l'extinction du programme, qui interviendrait alors en juin 2022. Cependant, la Fed indiqué qu'elle se laisse la possibilité d'ajuster le rythme de ses achats à la hausse comme à la baisse si des changements dans les perspectives économiques le justifiaient.

Les "Minutes" de la dernière réunion de la Fed, publiées il y a trois semaines, avaient révélé que les banquiers centraux envisageaient de réduire les achats de 15 Mds$ par mois, ce qui étalerait le "tapering" sur 8 mois.

A quand la première hausse des taux directeurs ?

Au-delà du "tapering", largement digéré par la Bourse, les investisseurs s'interrogent sur l'étape suivante, c'est-à-dire la remontée des taux directeurs (ramenés à zéro en 2020), qui n'est pour l'instant pas attendue avant la fin 2022, voire en 2023. L'évolution de l'inflation, qui s'avère plus élevée et plus durable qu'anticipé, pourrait cependant faire évoluer ces anticipations.

Les économistes sondés mardi par 'Bloomberg' sont pour l'instant partagés à 50-50 entre 2022 et 2023 pour la première hausse des taux directeurs. En revanche, les contrats à terme voient une probabilité de 71% pour un premier geste haussier dès juin 2022, selon le baromètre Fed Watch de CME Group.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/12/2021

Le Conseil d’administration d'Advicenne a décidé de soumettre à l’assemblée générale ordinaire des actionnaires du 21 janvier 2022, les projets de transfert de cotation de ses titres du…

Publié le 03/12/2021

Pharmagest a annoncé que Dominique Pautrat quittera ses fonctions de Directeur Général pour prendre la Présidence du Directoire de La Coopérative Welcoop, maison-mère de Pharmagest, à compter…

Publié le 03/12/2021

Suite à la survenance d’un problème qualité ayant affecté certaines de ses prothèses, Carmat a pris la décision de suspendre temporairement, à titre préventif, les implantations de son cœur…

Publié le 03/12/2021

Le Président du Conseil d'Administration de Pharmagest a proposé au Conseil d'Administration, réuni le 03 décembre 2021, la nomination suivante...

Publié le 03/12/2021

La société Foncière Volta envisage le rachat de tout ou partie de l'emprunt obligataire émis par la Société en deux tranches le 28 décembre 2017 et le...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne