En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 569.67 PTS
-0.03 %
4 563.00
-0.08 %
SBF 120 PTS
3 624.38
+0.01 %
DAX PTS
11 598.07
+0.32 %
Dow Jones PTS
26 659.11
+0.52 %
11 350.74
+1.87 %
1.167
-0.04 %

Etats-Unis : Jerome Powell appelle le Congrès US à "faire trop" plutôt que "trop peu"

| Boursier | 375 | Aucun vote sur cette news

Le patron de la Fed a estimé mardi que la reprise de l'économie américaine est "loin d'être achevée", et la dynamique risque de s'inverser "si le coronavirus n'est pas maîtrisé et si la croissance n'est pas soutenue" par un nouveau plan budgétaire.

Etats-Unis : Jerome Powell appelle le Congrès US à "faire trop" plutôt que "trop peu"
Credits Reuters

Le patron de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a insisté mardi sur la nécessité pour la classe politique américaine de s'accorder sur un nouveau plan de soutien budgétaire à l'économie, face à une reprise qui est loin d'avoir effacé les dégâts infligés par la pandémie de coronavirus...

Dans un discours devant l'assemblée de la NABE (National Association for Business Economics), réunie virtuellement, le patron de la Fed a estimé que la reprise de l'économie américaine est "loin d'être achevée". Et cette dynamique risque de s'inverser "si le coronavirus n'est pas maîtrisé et si la croissance n'est pas soutenue", a-t-il mis en garde.

"Les risques d'en faire trop semblent, à ce stade, moins importants"

Si Jerome Powell a laissé entendre que la banque centrale restait prête à accroître son soutien monétaire, dans l'immédiat, il a surtout mis la pression sur le Congrès américain, estimant que les risques d'apporter trop de soutien budgétaire (crainte exprimée par les Républicains) sont moins importants que ceux d'en faire trop peu...

"Trop peu de soutien mènerait à une reprise faible, créant des difficultés inutiles pour les ménages et les entreprises. Avec le temps, les insolvabilités des ménages et les faillites des entreprises iraient croissantes, affectant la capacité productive de l'économie, et pesant sur la hausse des revenus. En revanche, les risques d'en faire trop semblent, à ce stade, moins importants. Même si les mesures politiques se révèlent finalement plus importantes que nécessaire, elles ne seront pas prises en vain. La reprise sera plus forte et plus rapide".

Un accord bipartisan possible en milieu de semaine, selon la presse US

A Washington, les négociations devaient reprendre ce mardi entre la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, qui se sont entretenus presque tous les jours depuis 8 jours, sans parvenir encore à un accord.

Durant le week-end, depuis l'hôpital militaire de Bethesda où il était soigné du Covid-19, Donald Trump avait estimé important qu'un accord bipartisan soit conclu. Selon le 'Washington Post', des responsables de la Maison blanche ont exprimé en privé leur confiance dans la conclusion d'un accord en milieu de semaine. Cependant, il reste à ce stade des désaccords significatifs sur certaines questions importantes, comme les prestations de chômage, ainsi que les financements d'Etat et locaux, les tests et le traçage du Covid-19.

Les élus démocrates ont proposé fin septembre un plan de soutien de 2.200 milliards de dollars, du même montant que celui adopté en mars dernier, mais qui est désormais arrivé à son terme, poussant de nombreuses entreprises, notamment les compagnies aériennes, à envisager de dizaines de milliers de suppressions d'emplois. Les Républicains et la Maison Blanche envisagent de leur côté un "package" moins généreux et plus ciblée, d'un montant de 1.600 Mds$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 29/10/2020

Diego Maradona porte un masque de protection lors d'un entraînement de son équipe Gimnasia y Escrima la Plata, le 1er septembre 2020 à La Plata, près de Buenos Aires ( Eva PARDO / Gimnasia y…

Publié le 28/10/2020

Le milieu allemand de Manchester City, Ilkay Gundogan (g), félicité par ses coéquipiers pour son but lors du match de groupes de la Ligue des champions face à Marseille, au Vélodrome, le 27…

Publié le 27/10/2020

Le point sur la feuille de route...

Publié le 25/10/2020

Le député européen EELV Yannick Jadot, le 27 août 2020 à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )Yannick Jadot, député européen EELV, a affirmé qu'en matière de lutte contre l'islamisme…

Publié le 22/10/2020

La Bourse de Paris a terminé en net repli, pénalisée par la progression de l’euro et les incertitudes autour du plan de relance de l’économie et de l’élection présidentielle aux…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/10/2020

Le Conseil d'administration de Total SE, réuni le 29 octobre, a décidé de soumettre à l'Assemblée générale des actionnaires du 25 mai 2022 qui...

Publié le 29/10/2020

Le Conseil d'administration va compterait 42% de femmes et 67% d'administrateurs indépendants...

Publié le 29/10/2020

Quadient obtient le statut "Prime" d'ISS ESG pour son engagement en matière de responsabilité sociétale d'entreprise...

Publié le 29/10/2020

Au 3e trimestre 2020, le chiffre d'affaires de Guillemot Corporation progresse de 85% à 39,3 millions d'euros...

Publié le 29/10/2020

Le carnet de commandes recule mais reste ferme avec 39 mois d'activité sécurisés...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne