Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 807.74 PTS
+0.62 %
6 782.5
+0.32 %
SBF 120 PTS
5 278.49
+0.35 %
DAX PTS
15 257.44
+0.58 %
Dow Jones PTS
34 580.08
-0.17 %
15 712.04
+0. %
1.128
-0.23 %

Etats-Unis : Janet Yellen juge toujours transitoire l'inflation actuelle

| Boursier | 377 | Aucun vote sur cette news

L'économie américaine n'est pas en surchauffe et si l'inflation est plus élevée que ces dernières années, cela tient surtout aux perturbations causées par la pandémie de Covid-19, a répété la secrétaire au Trésor.

Etats-Unis : Janet Yellen juge toujours transitoire l'inflation actuelle
Credits Reuters

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen s'est montrée rassurante, lundi, concernant le risque inflationniste, qu'elle juge toujours transitoire et lié aux turbulences de la sortie de la crise pandémique.

Lors d'une conférence de presse à Dublin à l'occasion de l'ouverture de la COP 26, la ministre américaine (et ancienne patronne de la Fed) a estimé que l'économie américaine n'est pas en surchauffe et que si l'inflation est plus élevée que ces dernières années, cela tient surtout aux perturbations causées par la pandémie de Covid-19.

"Je ne dirais pas que l'économie américaine est actuellement en surchauffe. Il y a 5 millions d'emplois vacants par rapport au niveau pré-pandémique, la population active a diminué et les raisons sont liées à l'épidémie de Covid-19", a souligné Mme Yellen.

Elle a dit s'attendre à ce que les contraintes qui pèsent sur l'emploi et les difficultés de la chaîne d'approvisionnement s'atténuent à mesure que la pandémie sera maîtrisée, notant que la hausse de la demande de biens durables aux Etats-Unis est survenue à un moment où il était difficile de se procurer ce type de biens.

La Fed sur le point de préciser son calendrier de "tapering"

Mme Yellen s'exprimait alors que la Réserve fédérale (qu'elle a présidée de 2014 à 2018) se réunira mardi et mercredi, et devrait préciser à cette occasion le calendrier de la réduction de son programme d'achat d'actifs ("tapering"), dont le coup d'envoi est attendu à partir de novembre ou de décembre.

Ce programme lancé en 2020 pour soutenir l'économie face à la crise pandémique, consiste à acheter chaque mois 120 milliards de dollars d'obligations d'Etat (80 Mds$) et d'actifs adossées à des créances hypothécaires (40 Mds$).

Face à une reprise économique solide et à l'amélioration de la situation sanitaire, accompagnées d'une inflation plus forte que prévu, la Fed a laissé clairement entendre ces dernières semaines qu'elle réduirait ses achats pour les ramener à zéro autour de la mi-2022.Les investisseurs sont impatients de savoir à quel rythme la Fed effectuera son "tapering".

Il s'agira de la première étape vers une remontée des taux directeurs, qui n'est pour l'instant pas attendue avant la fin 2022, voire en 2023. L'évolution de l'inflation, qui s'avère plus élevée et plus durable qu'anticipé, pourrait cependant faire évoluer ces anticipations...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2021

Au cours de la période d’acceptation, qui a pris fin le 3 décembre dernier, plus de 33 millions d'actions GrandVision ont été apportées à EssilorLuxottica dans le cadre de l’offre publique…

Publié le 06/12/2021

Tikehau Ace Capital, accompagné d'Amundi Private Equity Funds et d'autres investisseurs du groupe Crédit Agricole menés par IDIA Capital...

Publié le 06/12/2021

Catana a publié au titre de son exercice 2020/2021 un résultat net consolidé multiplié par près de 2,5 à 14,6 millions d'euros. Le résultat net " part du Groupe " est ressorti à 14,1 millions…

Publié le 06/12/2021

Le groupe Vivendi, premier actionnaire de Telecom Italia (TIM), est prêt à discuter avec Rome d'une prise de contrôle du réseau fixe de l'opérateur...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne