Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 701.98 PTS
+0.98 %
6 702.50
+1.14 %
SBF 120 PTS
5 247.64
+0.98 %
DAX PTS
15 643.97
+0.88 %
Dow Jones PTS
34 866.88
+1.78 %
15 352.33
+1.16 %
1.175
+0.48 %

Etats-Unis : inflation et consommation à surveiller

| Boursier | 307 | Aucun vote sur cette news

La journée sera assez calme ce lundi du point de vue économique à Wall Street...

Etats-Unis : inflation et consommation à surveiller
Credits Reuters

La journée sera assez calme ce lundi du point de vue économique à Wall Street, avec seulement l'annonce à 20 heures du déficit budgétaire du mois d'août (consensus Bloomberg 303 milliards de dollars).

Dans l'actualité des marchés, les firmes de Wall Street commencent à alerter au sujet des niveaux élevés du sentiment des opérateurs ou des valorisations, ainsi que de l'impact de l'inflation et des perturbations de supply chain. Sur le front budgétaire, les démocrates reconnaissent de plus en plus que le niveau de 3.500 milliards de dollars du plan dédié aux infrastructures humaines et sociales, ainsi qu'au changement climatique, devra être ajusté significativement en baisse. L'intraitable sénateur Joe Manchin évoque son soutien éventuel à un plan de réconciliation de... 1.000 à 1.500 milliards, s'il maintient des règles fiscales compétitives au niveau mondial.

Concernant la crise sanitaire, alors que le variant Delta se propage toujours et frappe de plus en plus de jeunes aux USA, de hauts responsables américains de santé estimeraient, selon Reuters, que le vaccin Pfizer / BioNTech contre le Covid-19 devrait être autorisé pour les enfants âgés de 5 à 11 ans d'ici à la fin du mois d'octobre.

A propos des relations sino-américaines, le Wall Street Journal rapporte que l'administration Biden évaluerait une nouvelle enquête sur les subventions chinoises et leurs dommages pour l'économie américaine, afin de faire pression sur Pékin en matière de commerce en vue du lancement des négociations sur un accord commercial de 'phase 2'.

Enfin, concernant la politique monétaire, Patrick Harker, membre non-votant de la Fed et président de l'antenne de Philadelphie, confie au Nikkei qu'il espère que le processus du tapering débute cette année. Il explique la faiblesse récente des chiffres américains de l'emploi par des problèmes liés à l'offre. Selon lui, les objectifs liés aux achats d'actifs de la Fed ont été atteints. Il anticipe un 'tapering' simple et lisible, signalé bien en avance, sur une période de huit à douze mois. Harker table sur une première hausse des taux de la Fed, actuellement toujours proches de zéro, en fin d'année prochaine ou en début d'année 2023, après la finalisation du tapering. Il réaffirme enfin son soutien à un objectif d'inflation de 2%.

Demain mardi, les opérateurs seront très attentifs, à 14h30, aux chiffres de l'inflation. L'indice américain des prix à la consommation pour le mois d'août sera ainsi publié (consensus +0,4% en comparaison du mois antérieur et +5,3% en glissement annuel ; +0,3% hors alimentaire et énergie ou +4,2% sur un an).

Mercredi, il faudra suivre l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York, les prix à l'import et à l'export, la production industrielle américaine, l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta, ou encore le rapport hebdomadaire du Département à l'Énergie sur les stocks pétroliers domestiques.

Jeudi, les inscriptions au chômage, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie, les stocks des entreprises et surtout les ventes de détail du mois d'août (consensus FactSet -1%, -0,2% hors automobile et -0,3% hors automobile et essence), retiendront l'attention.

Enfin, vendredi, journée des Quatre Sorcières, sera aussi marqué par la publication de l'indice préliminaire du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan pour le mois de septembre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2021

BOA Concept annonce sa participation aux Forums Investor Access et Lyon Pôle Bourse Valeurs Régionales, respectivement les lundi 27 et mardi 28...

Publié le 23/09/2021

Au cours du premier semestre 2021, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Altheora, s'est établi à 17,1 ME...

Publié le 23/09/2021

DOLFINES, expert dans les projets d'ingénierie et de services sur le marché des énergies traditionnelles depuis plus de 20 ans, a finalisé...

Publié le 23/09/2021

Pour le premier semestre de l'exercice 2021, Wedia a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 8,1 ME, en progression de 9% par rapport au premier...

Publié le 23/09/2021

Le chiffre d'affaires de Hiolle Industries du 1er semestre de plus de 46...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne