En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 328.46 PTS
+0.44 %
5 322.50
+0.34 %
SBF 120 PTS
4 271.21
+0.30 %
DAX PTS
12 211.26
+0.40 %
Dowjones PTS
25 162.41
-0.54 %
7 354.66
+0.00 %
1.137
+0.26 %

Etats-Unis : Donald Trump tacle De Niro et son faible QI

| Boursier | 182 | Aucun vote sur cette news

...

Etats-Unis : Donald Trump tacle De Niro et son faible QI
Credits Reuters

Donald Trump est toujours aussi actif sur le réseau social Twitter. Parmi les derniers sujets abordés, le président américain tacle l'acteur Robert De Niro. "Robert De Niro, un individu au très faible QI, a reçu trop de coups sur la tête de vrais boxeurs dans les films", raille Trump, faisant sans doute allusion au fait que De Niro affirmait - avant son élection - vouloir lui "mettre son poing sur la figure".

De Niro avait précédemment craqué, dimanche, lors des Tony Awards, insultant Donald Trump lors de la cérémonie se tenant à New York, au Radio City Music Hall. "Je ne dirai qu'une chose, 'fuck' Trump", avait lancé l'acteur, sans détailler plus sa déclaration.

"Je devine qu'il ne réalise pas que l'économie est meilleure qu'elle ne l'a jamais été, avec un emploi au plus haut historique et de nombreuses compagnies revenant dans notre pays", ajoute Trump.

Trump fanfaronne également au sujet de l'accord signé avec le leader nord-coréen Kim Jong-un, relatif à la dénucléarisation de la péninsule. "Je viens juste d'atterrir - un long voyage, mais tout le monde peut maintenant se sentir bien plus en sécurité que le jour où j'ai pris mes fonctions. Il n'y a désormais plus de Menace Nucléaire de la part de la Corée du Nord", affirme encore le président américain.

"Avant de prendre mes fonctions, les gens supposaient que nous allions en Guerre avec la Corée du Nord. Le Président Obama affirmait que la Corée du Nord était notre problème le plus important et le plus dangereux. Ça n'est plus le cas - dormez bien cette nuit!"

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/08/2018

Le titre a enfoncé la zone d'overlap (ancienne résistance devenue support) des 25.5 euros. L'orientation négative des indicateurs techniques milite pour une poursuite de la phase de repli en…

Publié le 16/08/2018

La série de quatre séances consécutives de baisse va-t-elle s'arrêter pour le marché parisien ? Après la chute de plus de 1,8%...

Publié le 16/08/2018

Le titre sous haute pression après les annonces du gouvernement

Publié le 16/08/2018

La compagnie serait sur le point de se doter d'un patron non français et, de plus, non européen