En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 801.55 PTS
+0.03 %
5 806.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 572.80
+0.09 %
DAX PTS
13 054.80
-0.65 %
Dow Jones PTS
27 677.79
+0.1 %
8 308.40
+0.14 %
1.110
-0. %

Etats-Unis / Chine : pas d'accord de sitôt ?

| Boursier | 320 | Aucun vote sur cette news

Les places boursières mondiales voient donc rouge ce matin, minées par les tensions commerciales

Etats-Unis / Chine : pas d'accord de sitôt ?
Credits Reuters

Les places boursières mondiales voient donc rouge ce matin, minées par les tensions commerciales. Il faut dire que Donald Trump s'est permis, en marge de la visite d'une usine d'assemblage à Austin, Texas, avec le patron d'Apple Tim Cook, de tacler encore Pékin en affirmant que la Chine ne serait "pas à la hauteur" des négociations. Trump a adouci le ton vis-à-vis d'Apple et de Cook et envisage même d'exempter le colosse californien de Cupertino de tarifs douaniers sur les importations provenant de Chine. "Nous étudions la question", a ainsi glissé le président américain.

En revanche, Trump ne lâche rien en ce qui concerne les négociations sino-américaines. Il estime que s'il n'a pas encore conclu d'accord avec la Chine, c'est tout simplement qu'elle n'est pas à la hauteur. "Je ne pense pas qu'ils atteignent le niveau que je veux", a asséné Trump devant la presse à Austin. Le dirigeant américain a aussi insisté sur le fait que la Chine avait bien plus besoin d'un accord que les USA...

Le vice-Premier ministre chinois Liu He s'est pour sa part montré nettement plus diplomate hier mercredi. Il se dit ainsi "prudemment optimiste" à propos de la conclusion de l'accord commercial partiel de 'phase 1'. C'est du moins ce qu'il a indiqué à l'occasion d'un forum organisé par Bloomberg. Selon l'agence, Liu, se confiant à un participant au dîner organisé à Pékin, se serait dit toutefois "confus", devant les exigences américaines.

"La Chine désire un accord mais se prépare au scénario du pire, celui d'une guerre commerciale prolongée", a tweeté pour sa part le rédacteur en chef du Global Times, Hu Xijin. "Peu de Chinois pensent que la Chine et les USA puissent parvenir bientôt à un accord", a ajouté Hu.

Des spécialistes du dossier et des sources proches de la Maison blanche ont par ailleurs indiqué à Reuters que Washington et Pékin pourraient bien ne pas conclure cette fameuse 'phase 1' tant attendue de leur accord commercial avant l'année prochaine, du fait de la surenchère dans les négociations en cours. La conclusion des pourparlers est donc toujours aussi incertaine et paraît lointaine. Les tractations pourraient d'ailleurs se compliquer encore, selon Reuters, qui cite des sources contactées.

Trump et le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer jugent que la suppression des tarifs douaniers infligés à la Chine sans résolution des questions de propriété intellectuelle et de transfert de technologie ne constituerait pas un 'bon accord', précise encore Reuters.

L'échéance cruciale désormais est celle du 15 décembre. A cette date, plus de 150 milliards de dollars de marchandises importées de Chine doivent être surtaxées par les États-Unis. Les mesures seraient assez radicales juste avant les fêtes de fin d'année.

La situation à Hong Kong constitue par ailleurs un facteur particulièrement adverse au beau milieu de ces négociations commerciales. Le Congrès américain a adopté hier deux textes soutenant les manifestants actuelles à Hong Kong. Ce message sur la question des droits humains a été évidemment mal reçu par Pékin, compliquant un peu plus les relations entre les deux superpuissances. La loi doit être soumise à Trump pour promulgation...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/12/2019

Crédit Agricole SA inaugure le marché Panda pour les banques européennes avec une émission obligataire benchmark de 1 milliard de CNY à 3 ans...

Publié le 05/12/2019

Ces obligations sont remboursables en numéraire et/ou en actions DMS ou Hybrigenics...

Publié le 05/12/2019

Rendez-vous du 12 au 16 janvier à San Francisco...

Publié le 05/12/2019

Cette ligne de financement de 25 ME, qui avait pour objectif principal de financer le développement de DMS Group

Publié le 05/12/2019

Engie acquiert Renvico auprès de Macquarie Infrastructure and Real Assets (MIRA) et de KKR avec ses co-investisseurs. Le groupe renforce ainsi sa croissance dans l'éolien en Italie et en France...