5 410.90 PTS
-0.30 %
5 406.0
-0.40 %
SBF 120 PTS
4 308.49
-0.38 %
DAX PTS
13 151.81
-0.24 %
Dowjones PTS
24 557.31
+0.21 %
6 413.32
+0.46 %
Nikkei PTS
22 758.07
-0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Etats-Unis: 35 millions de dollars d'amende pour un fabricant d'opiacés

| AFP | 205 | Aucun vote sur cette news
Des pillules d'Oxycodone, le 23 mars 2016
Des pillules d'Oxycodone, le 23 mars 2016 ( JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Les laboratoires Mallinckrodt Pharmaceuticals vont payer une amende de 35 millions de dollars pour avoir honoré, et ne pas avoir signalé aux autorités, des commandes très importantes de son médicament très addictif Oxycodone, contribuant ainsi à la crise de dépendance aux opiacés aux Etats-Unis.

Le ministère de la Justice a expliqué que la société avait accepté cette sanction pécuniaire pour éteindre les accusations selon lesquelles elle n'avait pas rempli ses obligations de signaler à l'Agence américaine du médicament (FDA) des commandes suspectes émanant notamment de pharmacies en Floride.

Mallinckrodt, qui fabrique des médicaments aux Etats-Unis mais dont le siège se trouve à Londres, était visé depuis 2011 par une enquête de l'agence anti-drogue américaine (DEA) pour avoir expédié d'importantes quantités d'Oxycodone par le biais de distributeurs vers de petites villes ne pouvant selon toute vraisemblance générer une telle demande.

La livraison quasi-incontrôlée de millions de doses d'opiacés dans des villes américaines par de gros fabricants de médicaments au cours de la décennie écoulée est considérée comme responsable de la forte recrudescence des cas de dépendance et des décès --estimés à 60.000 l'an dernier-- liés à ces substances.

Le ministre de la Justice Jeff Sessions a relevé dans un discours mardi que les Etats-Unis avaient "payé un prix extrêmement lourd à la consommation abusive de médicaments". "Nous l'avons payé en relations brisées et en vies brisées, et avec des taux de mortalité jamais vus auparavant".

"Les actions de Mallinckrodt et ses omissions ont formé un maillon de la chaine d'approvisionnement qui a résulté en millions de cachets d'Oxycodone vendus dans la rue", a-t-il indiqué dans un communiqué portant sur l'accord amiable.

Le montant de 35 millions de dollars représente 7,2% du bénéfice net de la société en 2016.

Dans un communiqué, elle a fait part de son désaccord concernant les accusations et nié toute infraction à la législation.

"Nous sommes fiers du fait que Mallinckrodt soit depuis longtemps l'un des premiers industriels à lutter activement contre le grave problème d'abus de médicaments sur prescription", a indiqué Michael-Bryant Hicks, avocat du fabricant.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Modèle toujours valable

Publié le 13/12/2017

Le lanceur Ariane 5 vient de réussir son 82ème lancement consécutif, mettant en orbite quatre nouveaux satellites européens de navigation Galileo...

Publié le 13/12/2017

Le bâtiment rend visible l'acier. Le démarrage des travaux devrait avoir lieu au cours de l'été 2019...

Publié le 13/12/2017

La prise de participation du Groupe Renault se fera en partie via une augmentation de capital...

Publié le 13/12/2017

Orange a été désigné "opérateur du service universel des communications électroniques" pour une période de trois ans, a annoncé le ministère de l'Economie et des finances. Le service…

CONTENUS SPONSORISÉS