Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 590.12 PTS
+0.6 %
6 574.50
+0.53 %
SBF 120 PTS
5 124.64
-
DAX PTS
15 456.39
-
Dow Jones PTS
33 874.24
-0.21 %
14 274.24
+0. %
1.194
+0.08 %

Etats-Unis : 250 Mds$ pour muscler sa technologie face à la Chine

| Boursier | 273 | Aucun vote sur cette news

Washington entend doper sa production de semi-conducteurs et son expertise dans l'intelligence artificielle, la robotique ou encore l'informatique quantique. Joe Biden veut aussi renforcer les chaînes de production de biens stratégiques.

Etats-Unis : 250 Mds$ pour muscler sa technologie face à la Chine
Credits Reuters

Le Sénat américain a adopté dans la nuit de mardi à mercredi un plan d'investissement ambitieux de 250 milliards de dollars dans la science et les technologies, présenté par l'administration Biden comme un texte "historique" pour contrer la menace économique de la Chine et son modèle "autoritaire".

Parallèlement, l'administration Biden a annoncé une série de mesures destinées à renforcer les chaînes de production de biens considérés comme stratégiques, allant des batteries de voitures électriques aux terres rares en passant par les principes actifs des médicaments et les semiconducteurs. Le projet repose sur un rapport remis mardi, qui avait été demandé par Joe Biden dès son arrivée à la Maison Blanche en janvier.

Le plan voté par le Sénat (qui doit désormais être soumis à la chambre) a recueilli une large approbation (avec 68 voix favorables contre 32), les Républicains ayant adouci leur opposition historique à l'intervention gouvernementale dans l'économie, offrant un soutien bipartisan à des investissements majeurs de 250 milliards de dollars dans la production de semi-conducteurs, l'intelligence artificielle, la robotique, l'informatique quantique et un certain nombre d'autres technologies.

Pékin a réagi en accusant Washington d'exagérer une soi-disant "menace chinoise". Ce "projet de loi révèle l'égocentrisme paranoïaque" des Etats-Unis, a fustigé mercredi la commission des Affaires étrangères du Parlement chinois, citée par l'agence de presse Chine nouvelle.

Plus de 50 Mds$ pour soutenir l'industrie des semiconducteurs

Concrètement, le plan prévoit notamment 52 milliards de dollars sur cinq ans pour encourager la fabrication de puces et de semi-conducteurs aux Etats-Unis. Dans sa présentation, les parlementaires avaient souligné que le Parti communiste chinois investissait "considérablement, avec plus de 150 milliards", dans ces technologies.

Le plan américain destine, en outre, 120 Mds$ à une agence gouvernementale, la National Science Foundation, pour qu'elle encourage la recherche dans différents domaines jugés clés, comme l'intelligence artificielle.

Le plan inclut également une enveloppe de 1,5 Md$ pour le développement de la 5G, l'un des principaux sujets de tension entre la Chine et les États-Unis.

TikTok et WeChat à nouveau autorisés, pour l'instant...

Par ailleurs, l'administration Biden a annoncé mercredi avoir révoqué et remplacé les décrets pris par Donald Trump pour interdire les plateformes TikTok, WeChat, et huit autres applications. Celles-ci étaient accusées par l'ancien président de poser des risques pour la sécurité du pays.

Cependant, il pourrait ne s'agit que d'un répit pour ces applications. Le président démocrate a en effet demandé l'ouverture d'une large enquête sur le péril représenté par les applications internet détenues par certaines puissances étrangères.

Le nouveau décret vise à identifier toutes les "applications logicielles connectées qui peuvent présenter un risque inacceptable pour la sécurité nationale des Etats-Unis", y compris "les applications détenues, contrôlées ou gérées par des personnes qui soutiennent les activités militaires ou de renseignement d'un autre pays, ou sont impliquées dans des cyberactivités malveillantes, ou impliquent des applications qui collectent des données personnelles sensibles".

Donald Trump avait accusé les applications appartenant à des Chinois de poser des risques pour la sécurité nationale des Etats-Unis, en récoltant des données confidentielles, qui seraient partagées avec le régime de Pékin. L'ancien président avait cherché à forcer la vente de TikTok à des investisseurs américains.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/06/2021

Après une première alerte vendredi dernier, la Bourse de Paris a de nouveau vécu une séance de prises de bénéfices assez appuyée. 

Publié le 23/06/2021

La CAC 40 clôture dans le rouge ce soir.La Bourse de Paris termine en baisse de 0.91%% pour s’établir à 6 551 pts.Les investisseurs semblaient pourtant ce matin plutôt rassurés par…

Publié le 23/06/2021

Vers 16h15, Europcar Mobility Group progresse de 6,29 % à 0,4175 euro sur la place de Paris, alors que le spécialiste de la location de véhicules aurait rejeté une offre de rachat d'un consortium…

Publié le 23/06/2021

Bon moment pour se placer...

Publié le 23/06/2021

Avec cette nomination, le conseil d'administration d'ABC arbitrage est désormais composé de 5 membres, dont 3 administrateurs indépendants...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne