En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Etats généraux de l'alimentation: Travert n'exclut pas d'ajuster la loi LME

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news

Le gouvernement "n'exclut pas d'ajuster" la loi de modernisation de l'économie (LME), qui régit les négociations commerciales entre distributeurs et industriels, afin d'arriver à déterminer un prix juste pour les produits des agriculteurs, déclare le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, dans un entretien au Figaro.

"Les organisations de producteurs doivent pouvoir négocier des prix leur permettant de vivre de leur métier", a-t-il souligné dans cet entretien dans l'édition de lundi, jour de lancement des travaux des ateliers des Etats généraux de l'alimentation.

"Il existe des dispositions de la loi Sapin II qu'il faut utiliser, d'autres qu'il faut modifier: une mission parlementaire évaluera cela en fin d'année", a indiqué le ministre.

"Nous n'excluons pas non plus d'ajuster la LME" de 2008, a-t-il ajouté. "Si nécessaire, nous pourrions passer par des ordonnances ou décrets pour être opérationnels rapidement et donner un signal pour la reprise des négociations commerciales annuelles mi-octobre", a-t-il par ailleurs suggéré, indiquant qu'ensuite il reviendrait aux filières de se saisir des outils mis à leur disposition.

Egalement interrogé sur la crise des oeufs contaminés, M. Travert a indiqué qu'il recevrait "les représentants de la filière dans les prochains jours pour faire un point avec eux" au sujet de l'amitraze, un insecticide interdit et dont des traces sont actuellement recherchées dans les oeufs français car il a été utilisé dans "quelques élevages" français de poules.

M. Travert a estimé qu'il fallait "renforcer les moyens de veille sanitaire au niveau européen" et indiqué avoir demandé que soient "harmonisées" les mesures de gestion des élevages et des produits alimentaires contaminés. Une communication est prévue au sommet informel des ministres européens de l'Agriculture à Tallinn début septembre et une réunion aura lieu à la Commission européenne le 26 septembre, a-t-il précisé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.