5 400.94 PTS
+0.53 %
5 381.50
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 294.87
+0.15 %
DAX PTS
13 024.35
+0.25 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.00 %
Nikkei PTS
21 696.65
+1.11 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Essilor avance vers sa fusion avec Luxottica malgré l'enquête de l'UE

| AFP | 118 | Aucun vote sur cette news
Le groupe français Essilor avance dans son projet de fusion avec l'italien Luxottica, en dépit de l'enquête ouverte par la Commission européenne
Le groupe français Essilor avance dans son projet de fusion avec l'italien Luxottica, en dépit de l'enquête ouverte par la Commission européenne ( Jean Christophe VERHAEGEN, Giuseppe CACACE / AFP/Archives )

Le groupe français Essilor, numéro un mondial des verres ophtalmiques, a annoncé jeudi une "nouvelle avancée" dans son projet de fusion avec l'italien Luxottica, géant des montures de lunettes, en dépit de l'enquête ouverte par la Commission européenne.

Essilor ne perd pas de vue son agenda: son conseil d'administration, réuni le 3 octobre, "a confirmé que la filialisation des activités (du groupe) interviendrait d'ici la fin de l'année 2017", conformément au calendrier approuvé en mai par ses actionnaires.

Pour preuve, le groupe a renommé sa filiale Delamare Sovra, devenue le 3 octobre la société Essilor International, "qui poursuivra les activités opérationnelles actuellement exercées par Essilor", précise le groupe français dans un communiqué.

Le projet de fusion présenté en janvier prévoyait en effet que Luxottica et Essilor International deviennent deux filiales d'une holding baptisée EssilorLuxottica. Ce nouvel ensemble pèserait environ 50 milliards d'euros en Bourse, pour un chiffre d'affaires annuel de 16 milliards.

Or, le transfert des activités d'Essilor dans sa nouvelle filiale Essilor International "est l'une des conditions suspensives à la réalisation de l'apport à Essilor des actions Luxottica détenues par la société Delfin".

Actionnaire majoritaire du groupe italien, la holding de l'homme d'affaires Leonardo Del Vecchio doit détenir entre 31% et 38% du futur ensemble après la fusion.

Mais la Commission européenne a ouvert fin septembre une enquête approfondie sur ce rapprochement pour vérifier s'il "entraînerait une hausse des prix et une diminution du choix pour les opticiens et, in fine, pour les consommateurs", selon la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager.

Bruxelles s'est ainsi donné jusqu'au 12 février pour arrêter sa décision. Ce qui n'a pas empêché Essilor de revendiquer "une nouvelle étape majeure dans la progression du rapprochement" avec Luxottica.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2017

La réalisation d'un chandelier en marteau le 19 octobre a permis au titre d'entamer une phase de rebond. Les indicateurs techniques restent bien orientés et militent pour une nouvelle phase de…

Publié le 23/10/2017

JC DECAUX SA. constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call P576S émis par…

Publié le 23/10/2017

Atos a remporté lors des Oracle Excellence Awards 2017 le prix du Partenaire de l'année spécialisé dans le Cloud pour la zone Europe, Moyen-Orient et...

Publié le 23/10/2017

Réservé à la baisse ce matin, le titre DBV Technologies chute de 40,8% à 48,56 euros après les résultats très décevants de son étude de phase 3 évaluant son traitement Viaskin Peanut chez…

Publié le 23/10/2017

Ymagis annonce l'arrivée de Pascal Mogavero en tant que Senior Vice-Président Eclair...

CONTENUS SPONSORISÉS