En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-
4 905.5
-0.08 %
SBF 120 PTS
3 923.96
-
DAX PTS
11 066.41
-
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
+0.00 %
1.138
+0.10 %

Espagne: le gouvernement veut taxer les géants du net

| AFP | 241 | Aucun vote sur cette news
Le gouvernement socialiste espagnol veut taxer les grandes entreprises du net
Le gouvernement socialiste espagnol veut taxer les grandes entreprises du net ( Oli SCARFF / AFP/Archives )

Le gouvernement socialiste espagnol a adopté vendredi un projet de taxation des grandes entreprises du net dans le cadre de son budget 2019 grâce à laquelle il espère "récolter" ainsi jusqu'à 1,2 milliard d'euros.

Avec cette taxe, le gouvernement compte relever "le défi de moderniser le système fiscal" et de "récolter des sommes" qui n'étaient jusqu'alors pas prises en compte par la réglementation fiscale espagnole et n'étaient donc pas imposées, a justifié la ministre des Finances Maria Jesus Montero après le Conseil des ministres.

Concrètement, ce projet, baptisé "taxe Google" dans le pays, prévoit un impôt de 3% sur les services de publicité en ligne, les plateformes qui jouent les intermédiaires sur internet entre utilisateurs et vendeurs de biens ou de services ainsi que la vente de données collectées à partir d'informations fournies par les utilisateurs.

Cet impôt pourrait rapporter 1,2 milliard d'euros par an à l'Etat, selon la ministre, qui y voit également un outil pour contrer "une concurrence déloyale" de ces services numériques envers "le commerce traditionnel".

Seules les entreprises ayant un chiffre d'affaires d'au moins 750 millions d'euros par an dans le monde et d'au moins 3 millions en Espagne sont concernées.

L'entrée en vigueur de cet impôt suppose l'adoption par le Parlement espagnol du budget 2019. Si le gouvernement minoritaire de Pedro Sanchez dispose de l'appui de son principal allié de gauche radicale Podemos, avec qui il a concocté ce projet de budget, il doit encore convaincre les nationalistes basques et les séparatistes catalans.

Bruxelles doit aussi approuver de son côté ce projet de budget.

L'annonce de cette "taxe Google" intervient alors qu'une réflexion est engagée à l'échelle communautaire sur la fiscalité à appliquer aux géants du net.

La Commission européenne étudie depuis mars la mise en place rapide d'une taxe sur le chiffre d'affaires des géants du net, le temps qu'une solution soit négociée à l'échelle mondiale au sein de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

A l'issue de cette cession, la participation d'Axa au capital d'EQH diminue, passant de 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à 59,3%...

Publié le 20/11/2018

Son appareil est un dispositif d'épuration d'air dédié aux grands volumes intérieurs...

Publié le 20/11/2018

Statum, co-dirigée notamment par Brice Aquilina (ex I-prospect) vient renforcer l'offre Média du Groupe...

Publié le 20/11/2018

Lagardère acquiert un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord...