5 383.87 PTS
+0.07 %
5 383.00
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 313.70
+0.13 %
DAX PTS
12 568.77
-0.18 %
Dowjones PTS
24 748.07
-0.16 %
6 833.21
+0.00 %
Nikkei PTS
22 191.18
+0.15 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Espagne: la banque centrale abaisse ses prévisions de croissance 2018-2019 à cause de la Catalogne 

| AFP | 282 | Aucun vote sur cette news
Le président de la banque centrale d'Espagne, Luis Maria Linde, le 24 mai 2017 à Madrid
Le président de la banque centrale d'Espagne, Luis Maria Linde, le 24 mai 2017 à Madrid ( JAVIER SORIANO / AFP/Archives )

La Banque d'Espagne a légèrement abaissé vendredi ses prévisions de croissance pour 2018 et 2019 en raison de "l'augmentation de l'incertitude associée à la situation en Catalogne" en proie à une grave crise indépendantiste.

Pour 2018, la banque centrale table désormais sur 2,4% de hausse du PIB contre 2,5% espérés auparavant. Pour 2019, la croissance atteindrait 2,1% contre 2,2% envisagés jusque là, selon le communiqué de la banque.

L'institution maintient toutefois sa prévision de croissance pour 2017 à 3,1%, mais s'attend à un "ralentissement additionnel" de l'activité au quatrième trimestre, marqué par des semaines de crise politique aigüe en octobre-novembre.

La baisse des dépenses provoquée par l'incertitude politique devrait néanmoins être "partiellement compensée (...) par l'amélioration du contexte économique international - européen en particulier - qui permet une révision à la hausse significative de nos marchés d'exportation", précise la banque dans un rapport.

Le gouvernement espagnol avait revu à la baisse dès octobre sa prévision de croissance pour 2018, à 2,3% contre 2,6% espérés auparavant. Il fait désormais miroiter une hausse de 3% en cas de "retour à la normale" après les élections du 21 décembre.

La Banque d'Espagne estime que le niveau d'incertitudes "se calmera" début 2018.

Après le référendum d'autodétermination illégal du 1er octobre, marqué par des violences policières, la crise politique a culminé le 27 octobre, avec la proclamation d'indépendance du Parlement catalan, suivie par la mise sous tutelle de la région par Madrid.

L'économie de la Catalogne, qui fournit 19% du PIB espagnol, a marqué le pas en octobre et novembre, avec un ralentissement du tourisme, de la consommation et de l'emploi. Plus de 3.000 entreprises ont transféré leur siège social hors de la région, par crainte de l'insécurité juridique en cas de sécession et du boycott de leurs produits.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2018

"Nous avons lancé un travail permettant de présenter au conseil de surveillance les bénéfices d'une éventuelle cotation de Universal Music Group (UMG)". Cette phrase d'Arnaud de Puyfontaine,…

Publié le 19/04/2018

Vivendi accélère à la mi-journée en bourse (+2% à 21,3 euros) après les dernières annonces d'Arnaud de Puyfontaine...

Publié le 19/04/2018

Pier 1 Imports a dévoilé un bénéfice net de 15,05 millions de dollars au titre du quatrième trimestre, clos début mars, en baisse de 43%. Ramené au nombre d'actions Pier 1 Imports, il ressort…

Publié le 19/04/2018

Micropole fléchit de 2,2% à 1,34 euro dans un volume épais représentant 2,4% du tour de table...