5 496.11 PTS
-0.32 %
5 496.5
-0.31 %
SBF 120 PTS
4 394.32
-0.26 %
DAX PTS
13 168.63
-0.59 %
Dowjones PTS
25 908.33
+0.45 %
6 753.29
+0.24 %
Nikkei PTS
23 868.34
-0.35 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Espagne: amende de 1,2 million d'euros à Facebook pour atteinte à la protection des données

| AFP | 235 | Aucun vote sur cette news
L'Espagne a infligé à Facebook une amende de 1,2 million d'euros pour avoir collecté des informations sur les usagers sans avoir recueilli clairement leur consentement
L'Espagne a infligé à Facebook une amende de 1,2 million d'euros pour avoir collecté des informations sur les usagers sans avoir recueilli clairement leur consentement ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

L'Agence espagnole de protection des données a infligé à Facebook une amende de 1,2 million d'euros pour avoir collecté des informations sur les usagers sans avoir recueilli clairement leur consentement, a-t-elle annoncé lundi.

"L'agence déclare l'existence de deux infractions graves et d'une très grave relevant de l'atteinte à la loi sur la protection des données et impose à Facebook une amende totale de 1,2 million d'euros", indique-t-elle dans un communiqué. Facebook a deux mois pour contester l'amende.

Selon cet organisme dépendant de l'Etat espagnol, Facebook collecte des données "sur l'idéologie, le sexe, les croyances religieuses, les goûts personnels et la navigation (sur Internet) sans informer de manière claire" les internautes sur l'usage qui en sera fait.

Selon l'agence, Facebook s'en sert "à des fins publicitaires, entre autres, sans obtenir le consentement exprès des usagers", comme c'est prévu par la loi sur la protection des données, ce qui constitue une "infraction très grave".

L'enquête de cet organisme a aussi permis de constater que le réseau social n'informe pas ses usagers de manière "exhaustive et claire" sur "les données qu'il va collecter et le traitement qui en sera fait, se bornant à donner quelques exemples".

Ainsi Facebook tire des informations des interactions entre usagers et sur des sites tiers sans qu'ils sachent ce que le réseau social va en faire.

C'est le cas quand ils visitent des pages hors Facebook offrant la possibilité de cocher "cela me plait", ou, quand, sans être membres, ils se rendent sur la page d'un membre.

Enfin, selon l'agence, Facebook n'élimine pas les données collectées, même si la personne a fermé son compte et demande que ses données soient effacées. Elle les conserve pendant plus de 17 mois grâce à un "cookie".

L'AFP a cherché à joindre Facebook en Espagne sans succès.

Dans ses résultats trimestriels publiés fin juillet, Facebook a annoncé une nouvelle hausse de ses recettes publicitaires, élément le plus scruté par Wall Street car elles constituent la quasi-totalité de ses revenus.

Ces recettes atteignent désormais 9,2 milliards de dollars et s'appuient encore davantage sur les appareils mobiles.

Plus de deux milliards de personnes sont actives mensuellement sur Facebook.

Des procédures similaires à celle enclenchée en Espagne existent dans d'autres pays.

Ainsi, en mai en France, le réseau social américain a été condamné à une amende de 150.000 euros pour "de nombreux manquements" à la loi française protégeant les utilisateurs d'internet.

Au niveau européen, un groupe de contact chargé de coordonner les mesures en vue de protéger les données des usagers s'est formé. Il comprend la Belgique, l'Espagne, la France, l'Allemagne et les Pays bas.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/01/2018

Dia et Casino ont annoncé la nomination de Florencia Nyer Daloglio à la tête de CD Supply Innovation, une société commune dont la création a été annoncée début décembre et qui recouvre…

Publié le 17/01/2018

123 IM annonce son implantation à Lyon en janvier 2018. L’objectif de cet ancrage local pour 123 IM est d'accélérer la croissance de ses investissements en Auvergne Rhône-Alpes et de renforcer…

Publié le 17/01/2018

Le fonds 'Metropole Euro' chez Metropole Gestion, investit dans des valeurs de la zone Euro dont la capitalisation boursière est supérieure à 5000 ME...

Publié le 17/01/2018

L'analyste vise 240 euros...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2018

Dia et Casino ont annoncé la nomination de Florencia Nyer Daloglio à la tête de CD Supply Innovation, une société commune dont la création a été annoncée début décembre et qui recouvre…

Publié le 17/01/2018

Signaux positifs

Publié le 17/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 17/01/2018

M6 a annoncé plusieurs nominations dans le cadre de la réorganisation de ses différentes chaînes gratuites et payantes. Dans le cadre de la poursuite du développement éditorial des chaines…

Publié le 17/01/2018

Comme attendu, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé l'abandon du projet controversé de construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique. Le chef du gouvernement…

CONTENUS SPONSORISÉS