En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 029.72 PTS
-0.54 %
6 019.00
-0.64 %
SBF 120 PTS
4 769.97
-0.5 %
DAX PTS
13 579.33
-0.62 %
Dow Jones PTS
28 992.41
-0.78 %
9 446.69
-1.88 %

Escale d'un cargo saoudien en France: rejet d'un recours

| AFP | 305 | 1 par 1 internautes
Le cargo saoudien Bahri Yanbu lors d'une escale à Cherbourg, le 6 février 2020
Le cargo saoudien Bahri Yanbu lors d'une escale à Cherbourg, le 6 février 2020 ( LOU BENOIST / AFP )

La justice a rejeté vendredi un recours contre la venue d'un cargo saoudien qui avait fait escale la veille à Cherbourg et que des associations soupçonnent d'avoir chargé des armes, a annoncé mardi le tribunal administratif de Paris.

L'association requérante Action sécurité éthique républicaine (Aser) demandait "l'annulation des autorisations douanières de sortie et de transit de matériel de guerre (...) du cargo saoudien +Bahri Yanbu+", qui a fait escale jeudi à Cherbourg et "à destination de l'Arabie Saoudite", selon le jugement du TA.

Estimant, selon un communiqué de presse, que le transit de ce bateau constituait une "violation manifeste des engagements internationaux de la France", l'Aser réclamait, selon le jugement, que cessent "les atteintes graves et manifestement illégales portées au droit de la vie des populations yéménites".

Mais "alors même qu'un lien existe entre de telles autorisations (douanières, ndlr) et les souffrances de la population", l'association requérante "n'apporte aucun élément suffisamment précis et circonstancier pour justifier" de l'existence "des autorisations de sortie qu’elle dénonce", a estimé la juge des référés.

Des militants d'associations humanitaires, le 6 février 2020 lors d'une action pour empêcher l'accostage à Cherbourg du Bahri Yanbu, un navire battant pavillon de l'Arabie saoudite accusé de transporter des armes pour le conflit au Yémen
Des militants d'associations humanitaires, le 6 février 2020 lors d'une action pour empêcher l'accostage à Cherbourg du Bahri Yanbu, un navire battant pavillon de l'Arabie saoudite accusé de transporter des armes pour le conflit au Yémen ( LOU BENOIST / AFP/Archives )

L'association ne démontre pas non plus selon la juge "la situation d'urgence imminente au regard du droit au respect de la vie et de la protection contre les traitements inhumains et dégradants qui peuvent découler de leur exécution".

Le cargo était arrivé vers 17h00 jeudi à Cherbourg avant de repartir vers 22h30, avaient constaté des correspondants de l'AFP sur place. Selon des associations qui dénonçaient cette escale, le "Bahri Yanbu" avait entre temps effectué son chargement.

"L’Arabie Saoudite livre une guerre sans merci au peuple yéménite, perpétrant des atrocités sans nom contre un peuple sans défense. Nous ne pouvons accepter que le port de Cherbourg puisse servir ce conflit, au nom des intérêts particuliers des marchands d’armes et de leurs clients", avaient dénoncé 19 organisations dans un communiqué.

"La France fait partie des cinq premiers pays +vendeurs d’armes+", selon ce communiqué signé notamment par le PS, La France insoumise, EELV, PCF, la CGT, la FSU, et Solidaires.

Selon diverses organisations humanitaires, la guerre au Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, essentiellement des civils.

Le Yémen est ravagé par un conflit depuis plus de cinq ans qui a provoqué la pire crise humanitaire au monde, selon l'ONU. Il oppose les Houthis, soutenus par l'Iran, aux forces du gouvernement appuyées par une coalition militaire menée par l'Arabie saoudite.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2020

Une petite erreur s'est glissée dans le titre de notre dépêche précédente à propos de Mediawan. Mediawan a nommé Victoire Grux et non Victoria Grux au poste de directrice de la…

Publié le 21/02/2020

DLSI Groupe a publié un chiffre d'affaires consolidé 2019 en hausse de 1,8% à 234,4 millions d'euros. Le spécialiste des prestations de travail temporaire précise dans son communiqué que…

Publié le 21/02/2020

L'international progresse de 8,7% sur l'exercice

Publié le 21/02/2020

IMPLANETLe spécialiste des implants vertébraux et des implants chirurgicaux du genou publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsYMAGISLe spécialiste des technologies numériques pour l'industrie…

Publié le 21/02/2020

DBV Technologies vient d'annoncer que la FDA avait indiqué que la réunion du Comité Consultatif sur les produits allergènes se tiendra le 15 mai 2020 pour discuter de la demande de licence de…