En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+1.53 %
5 167.00
+1.43 %
SBF 120 PTS
4 141.15
+1.67 %
DAX PTS
11 776.55
+1.40 %
Dowjones PTS
25 649.16
+1.58 %
7 225.43
+2.22 %
1.158
-0.02 %

Erdogan dément vouloir limiter les mouvements de capitaux

| AFP | 327 | Aucun vote sur cette news
Le président turc Recep Tayyip Erdogan, ici le 17 novembre 2017 à Ankara
Le président turc Recep Tayyip Erdogan, ici le 17 novembre 2017 à Ankara ( ADEM ALTAN / AFP/Archives )

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé lundi qu'il n'avait pas demandé au gouvernement de limiter le mouvement de capitaux vers l'étranger, après avoir qualifié la veille de "trahison" le déplacement d'avoirs hors du pays.

"Il n'est pas question pour moi de demander ou d'ordonner de limiter le mouvement de capitaux", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours à Ankara. "Chacun est libre de déplacer de l'argent à l'étranger, s'il le souhaite", a-t-il ajouté.

Dimanche, M. Erdogan avait qualifié de "trahison" la tentative de "certains hommes d'affaires" de déplacer des avoirs à l'étranger, ordonnant même au gouvernement de "ne pas autoriser ces sorties". Ces déclarations avaient suscité l'inquiétude des marchés.

"Il n'y a rien, il ne peut y avoir quoi que ce soit à reprocher à ceux qui déplacent des fonds à l'étranger pour investir, pour exporter, pour faire du commerce", a toutefois souligné M. Erdogan 24 heures plus tard.

Ces nouvelles déclarations ont, semble-t-il, rassuré les investisseurs : la livre turque a ainsi repris des couleurs, s'échangeant à 3,90 contre un dollar à la mi-journée, après avoir ouvert à 3,92.

Les remarques de M. Erdogan dimanche survenaient après qu'un procureur turc eut demandé la saisie des avoirs d'un magnat de l'or turco-iranien, Reza Zarrab, au coeur d'un procès à New York qui embarrasse Ankara.

M. Zarrab, qui coopère avec la justice américaine, a affirmé avoir mis en place un système de contournement des sanctions américaines contre l'Iran, avec, selon lui, l'aide d'un ex-ministre de l'Economie et la bénédiction de M. Erdogan.

La décision prise par M. Zarrab d'aider la justice américaine fait planer sur la Turquie le spectre de lourdes sanctions contre le secteur bancaire, alors que l'économie reste fragile.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

  HOPSCOTCH GROUPE   RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL     Semestre clos au 30 juin 2018   Le présent Rapport Financier Semestriel est établi conformément aux dispositions de…

Publié le 16/10/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 16 octobre 2018 Déclaration des transactions sur actions propres Période du 8 octobre 2018 au 12 octobre 2018     Albioma déclare…

Publié le 16/10/2018

      DECLARATION MENSUELLE RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS (ARTICLE L233-8II DU CODE DE COMMERCE et 223-16 DU REGLEMENT GENERAL DE…

Publié le 16/10/2018

Prodware a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe de 7,6 millions d'euros, en hausse de 12,5% et un résultat opérationnel courant de 11,3 millions d'euros, en augmentation…