En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Entre ouragan et maladie, l'orange de Floride pressée de toutes parts

| AFP | 671 | Aucun vote sur cette news
L'ouragan Irma frappant Miami, en Floride, le 10 septembre 2017
L'ouragan Irma frappant Miami, en Floride, le 10 septembre 2017 ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

L'ouragan Irma qui a frappé la Floride en septembre a fortement bousculé les célèbres oranges de la région, déjà menacées par la "maladie du dragon jaune", et la récolte de cet hiver devrait être la plus faible depuis 1945.

Selon les dernières prévisions du ministère américain de l'Agriculture (USDA) publiées mi-décembre, la Floride devrait au total produire 46 millions de cartons ou 2,07 millions de tonnes, soit un tiers de moins que la saison dernière.

Les vents de l'ouragan ont violemment secoué les arbres et entre 30% et 70% des orangers ont perdu des fruits; dans certaines zones jusqu'à 90% de la récolte a été perdue. Les inondations ont aussi abîmé les racines.

"Il faudra peut-être des mois aux producteurs pour évaluer l'impact réel de l'ouragan Irma et des années pour s'en remettre complètement", estime Shelley Rossetter, porte-parole de l'agence en charge de l'industrie des agrumes dans cet Etat côtier du sud-est des Etats-Unis.

Les orangers de Floride ne sont pas les seuls à avoir subi cette année les assauts de la nature.

L'incendie "Thomas", considéré comme le plus important de l'histoire de la Californie, a ainsi touché des comtés au nord de Los Angeles où se concentrent des vergers produisant avocats et citrons.

Sur les 1.900 hectares d'avocatiers compris dans le périmètre du feu encore en cours, plusieurs centaines avaient été brûlés en milieu de semaine dernière, selon Ken Melban de la Commission californienne de l'avocat.

"C'est un incendie très inhabituel, qui repasse plusieurs fois sur certaines zones", souligne-t-il auprès de l'AFP pour expliquer pourquoi il est encore difficile d'évaluer les conséquences sur le terrain.

Si les dommages sont douloureux pour les agriculteurs touchés, l'industrie n'est toutefois, selon lui, pas mise en péril puisque les vergers d'avocatiers représentent au total 21.500 hectares dans l'ensemble de la Californie. Les prix ne devraient pas exploser car la production manquante pourra être aisément compensée par les importations.

- Bactérie venue d'Asie -

La situation est différente en Floride où l'industrie des agrumes, qui représente dans l'Etat 45.000 emplois et lui rapporte 8,6 milliards de dollars par an, se débattait déjà avant l'ouragan Irma avec une bactérie venue d'Asie.

Officiellement baptisée "huanglongbing" ou "HLB", mais également connue sous le nom de "maladie du dragon jaune", elle est transmise par les insectes, fait jaunir les feuilles et rend les fruits petits et amers.

La production d'oranges en Floride, qui à son pic en 1998 atteignait 244 millions de cartons, est descendue l'an dernier à 67 millions.

Malgré les efforts des experts, aucun remède n'a pour l'instant été trouvé.

Quatre pistes principales sont actuellement étudiées: empêcher la propagation de la maladie, réduire sa présence dans les arbres, renforcer la santé des orangers et maintenir la qualité du fruit. Cela passe entre autres par le développement d'orangers résistant à la bactérie via les nouvelles technologies de modifications génétiques ou les méthodes traditionnelles de croisement.

"Grâce aux efforts du secteur dans sa bataille contre la maladie du dragon jaune, on commençait enfin à voir la situation s'améliorer", remarque Mme Rossetter.

Après le passage de l'ouragan Irma, "sans le soutien des instances fédérales et locales, certains producteurs pourraient déclarer faillite", prévient-elle.

Les oranges de Floride, dont environ 90% servent à faire du jus, sont d'autant plus vulnérables que les Américains se détournent de plus en plus de cette boisson pour des alternatives plus exotiques ou moins sucrées.

En seulement quatre ans, la consommation de jus d'orange frais aux Etats-Unis a ainsi baissé de 18% en volume, selon le cabinet Nielsen.

Parallèlement, la compétition en provenance de l'étranger s'accentue. Les producteurs de fruits et légumes de Floride sont ainsi parmi les plus fervents partisans d'une remise à plat de l'accord de libre-échange nord-américain Aléna qui a vu déferler aux Etats-Unis les produits de leurs concurrents mexicains.

La production de jus d'orange brésilien, après un coup de mou en 2016, devrait aussi, selon l'USDA, augmenter de 55% cette année, grâce notamment à une météo favorable.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…