En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 168.94 PTS
-0.08 %
5 169.00
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 142.38
+0.03 %
DAX PTS
11 729.45
-0.40 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+0.00 %
1.154
-0.24 %

Enquête sur l'entrée de billets au Liberia: Weah réclame de la "patience"

| AFP | 244 | Aucun vote sur cette news
Le président du Liberia George Weah (à gauche) serre la main de son homologue chinois Xi Jinping le 1er septembre 2018 à Pékin
Le président du Liberia George Weah (à gauche) serre la main de son homologue chinois Xi Jinping le 1er septembre 2018 à Pékin ( Nicolas ASFOURI / POOL/AFP )

Le président libérien George Weah a réclamé de la "patience" à ses concitoyens dans l'enquête sur l'entrée dans le pays de sacs et de conteneurs remplis de billets de dollars libériens, promettant de ne prendre "aucun repos" jusqu'à ce que cette affaire qui secoue le pays soit éclaircie.

"Je tiens à vous informer qu'une enquête est en cours sur les circonstances entourant l'importation d'argent par la Banque centrale du Libéria et que nous ne prendrons aucun repos jusqu'à ce que les faits soient établis et que vous ayez les réponses à vos questions", a déclaré le chef de l'Etat, lors d'une déclaration retransmise par les télévisions depuis vendredi soir.

"Je demande à tous les citoyens d'être patients et à ceux qui sont impliqués dans l'enquête de coopérer", a ajouté l'ancienne star du foot, au pouvoir depuis janvier dans ce petit pays pauvre d'Afrique de l'Ouest.

"Je suis certain qu'à la fin, nous parviendrons à une conclusion logique" et que "si d'aucuns se sont rendus coupables de malversations financières, ils en seront tenus entièrement responsables", a ajouté George Weah lors de sa première intervention publique sur ce dossier, après une semaine de confusion.

L'affaire fait la une des journaux depuis que l'administration Weah a annoncé en début de semaine l'ouverture en août d'une enquête sur l'entrée de sacs et de conteneurs remplis de billets de dollars libériens pour un montant de 15 milliards (97 millions de dollars américains ou 83 millions d'euros) destinés à la Banque centrale, où l'on n'a pas retrouvé leur trace, selon les médias libériens.

Plusieurs responsables se sont depuis lors employés à démentir que cet argent avait disparu.

"A ma connaissance, il n'y a pas de conteneurs manquant", a déclaré vendredi Milton Weeks, gouverneur de la Banque centrale sous la présidente Ellen Johnson Sirleaf.

"Quand les gens disent : +Rendez-nous nos milliards+, ça n'a pas de sens", a insisté vendredi le ministre de la Justice, Musah Dean.

Le gouvernement a néanmoins interdit à une série de personnes "requises pour aider dans l’enquête de quitter le pays", dont Charles Sirleaf, fils de Mme Sirleaf, qui travaille à la Banque centrale depuis les années 2000.

Le Liberia est confronté depuis plus d'un an à la dépréciation de la monnaie locale, qui rend les marchandises importées inaccessibles pour la majeure partie de la population.

Elu en décembre 2017 sur un programme en faveur des plus pauvres, George Weah, ancienne légende du football international, a décrété en mai une réduction des taxes d'importation sur plus de 2.000 produits de base afin de combattre l'inflation galopante.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Les marchés européens prolongent leur rebond, encouragés par Wall Street qui a accru ses gains en seconde partie de séance. Après les bons résultats de Goldman Sachs et Morgan Stanley mercredi…

Publié le 17/10/2018

Résultats positifs dans le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A)

Publié le 17/10/2018

Par courrier reçu le 15 octobre 2018 par l'AMF, M...

Publié le 17/10/2018

EOS imaging abandonne 3,8% à 4 euros au lendemain de l'annonce d'un chiffre d'affaire trimestriel de 7,96 millions d'euros, en baisse de 6%, et de 4%...

Publié le 17/10/2018

En repli de 3,77% à 62,58 euros, Danone accuse la plus forte baisse du CAC 40 malgré une croissance organique de 1,4% au troisième trimestre, supérieure au consensus qui la donnait à 1,2%. Les…