En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 368.0
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.80 %
1.167
+0.01 %

Enquête pour corruption: Glencore crée un comité en réponse à l'enquête américaine

| AFP | 307 | Aucun vote sur cette news
Le géant suisse du négoce des matières premières met en place un comité en réponse à une assignation de la justice américaine dans une enquête pour corruption
Le géant suisse du négoce des matières premières met en place un comité en réponse à une assignation de la justice américaine dans une enquête pour corruption ( FABRICE COFFRINI / AFP/Archives )

Le géant suisse du négoce des matières premières Glencore a annoncé mercredi la mise en place d'un comité en réponse à une assignation de la justice américaine dans le cadre d'une vaste enquête pour corruption au Nigeria, au Venezuela et en République démocratique du Congo (RDC).

Le comité inclut son président, le Britannique Tony Hayward, l'ancien patron du groupe pétrolier British Petroleum (BP), ainsi que Leonhard Fischer et Patrice Merrin, deux autres membres du conseil d'administration, a indiqué le groupe dans un communiqué.

"L'entreprise va coopérer avec le Département de la Justice (DoJ)", a déclaré Tony Hayward, cité dans le communiqué.

Début juillet, le groupe basé à Baar, dans le canton suisse de Zoug, a reçu une assignation du département américain de la Justice exigeant qu'il fournisse des documents et autres enregistrements en application de la loi sur les Pratiques de corruption à l'étranger et des règles de blanchiment d'argent.

Les documents demandés sont liés aux activités commerciales de Glencore au Nigeria, en République démocratique du Congo et au Venezuela pour la période allant de 2007 à aujourd'hui.

L'action du groupe avait été fortement chahutée suite à cette annonce. Dans les jours suivants, Glencore a dévoilé les détails d'un vaste rachat d'actions, voté en mars lors de l'assemblée générale, ce qui a contribué à stabiliser le cours.

Le groupe, actif à la fois dans l'extraction minière et le négoce des matières premières telles que le cuivre, le zinc ou le pétrole, est basé en Suisse mais est coté à la Bourse de Londres.

Les activités de Glencore en République démocratique du Congo ont été mises en cause à plusieurs reprises.

Elles avaient notamment été citées dans les Paradise Papers, l'enquête menée par le consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ).

En décembre 2017, l'ONG suisse Public Eye avait de son côté déposé une dénonciation pénale auprès du ministère public de la Confédération suisse concernant les activités de Glencore dans le pays, appelant le procureur à ouvrir une enquête pour déterminer si le groupe "a failli, en tant que société, à prévenir des comportements illicites".

En mai dernier, Bloomberg avait également révélé que le groupe pourrait faire l'objet d'une enquête au Royaume-Uni pour des faits présumés de corruption en RDC.

Mi-juin, Glencore avait annoncé qu'il avait trouvé un accord pour régler un litige avec deux sociétés dans le pays affiliées à son ancien partenaire d'affaires, le milliardaire israélien Dan Gertler, dans le collimateur des autorités américaines.

M. Gertler est visé depuis décembre 2017 par des sanctions imposées par le Trésor américain qui a mis en cause son amitié avec le président congolais Joseph Kabila, qui lui a permis d'amasser une vaste fortune par le biais de transactions "opaques et corrompues".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

L'UE ouvre une enquête pour entente entre BMW, Daimler et Volskwagen ( Ina Fassbender / dpa/AFP/Archives )L'UE a ouvert mardi une enquête contre BMW, Daimler et Volkswagen qui se seraient…

Publié le 18/09/2018

L'UE ouvre une enquête pour entente entre BMW, Daimler et Volskwagen ( Ina Fassbender / dpa/AFP/Archives )L'UE a ouvert mardi une enquête sur une éventuelle entente entre constructeurs…

Publié le 18/09/2018

Riber (+6,22% à 3,075 euros) informe ses actionnaires qu'elle considère la baisse brutale de son cours depuis le 31 août dernier, ainsi que les volumes anormalement élevés de capitaux échangés…

Publié le 17/09/2018

Photo du logo d'Amazon sur un écran, prise le 29 avril 2018 à Paris ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )Amazon enquête sur de possibles cas d'employés qui revendent des données…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Selon le 'Financial Times', l'investisseur activiste CIAM a écrit à la direction de Scor pour lui reprocher son rejet de l'offre de rachat soumise en août par l'assureur Covéa.

Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…